BLITZ – BLITZTOUR

 

Etienne Daho pochette album Blitz Etienne Daho - affiche de la tournée Blitztour

– 1er septembre 2017 : sortie du 1er single Les flocons de l’été
– 17 novembre 2017 : sortie de l’album
– fin décembre 2017 : album certifié disque d’or
– 23 mars 2018 : sortie 2e single Le jardin
– 15 juin 2018 : sortie du 3e single Après le Blitz
– de juin à août 2018 : Blitz Summer Tour

le mot sur la page Facebook d’Etienne au terme du Blitz Summer Tour

WE LOVE YOU
Le Blitz Summer Tour s’est terminé en apothéose à Saint Malo. Déjà plein de beaux et lumineux souvenirs.
Merci d’être venus fêter l’été avec nous.

Love xxxxx Etienne, Marcello, Mako, Philippe, Jean-Louis, François et toute l’équipe du Blitztour.

© Anaïs Callens

– 28 septembre : sortie vinyle 45T du 3e single Après le Blitz
12 octobre : sortie du maxi vinyle Welcome to the club
– 22 octobre : sortie du 4e single L’Etincelle
– 14 décembre : sortie vinyle 45T Deluxe du 4e single L’Etincelle
– d’octobre à janvier 2019 le Blitztour

 

DE L’ALBUM

Les filles du Canyon (Feat. Duggie Fields) (Etienne Daho/Fabien Waltmann – Etienne Daho)
Chambre 29 (Etienne Daho/Fabien Waltmann –  Etienne Daho)
Le jardin (Etienne Daho/Fabien Waltmann – Etienne Daho)
Les baisers rouges (Etienne Daho/Fabien Waltmann – Etienne Daho – Henry Levine)
Les cordages de la nuit (Etienne Daho/Fabien Waltmann –  Etienne Daho)
Les flocons de l’été (Etienne Daho/Fabien Waltmann –  Etienne Daho)
Voodoo Voodoo (Etienne Daho/Fabien Waltmann –  Etienne Daho)
L’étincelle (Etienne Daho/Jean-Louis Pierot – Etienne Daho)
The Deep End (en duo avec Jade Vincent) (Jade Vincent – Keefus Ciancia of Unloved/David Holmes)
Hôtel des infidèles (Etienne Daho/Jean-Louis Pierot – Etienne Daho)
Après le Blitz (Feat. Flavien Berger) (Jean-Louis Pierot – Etienne Daho/Etienne Daho)
Nocturne (Etienne Daho/Jade Vincent – Keefus Ciancia)

DU MAXI VINYLE WELCOME TO THE CLUB

Après le Blitz (Feat. Flavien Berger) (Sebastian Remix)
Le jardin (Italoconnection Remix)
Les flocons de l’été (La fin de l’été – Extended Remix)
Après le Blitz (Feat. Flavien Berger) (Yan Wagner Extended Remix)
Le jardin (Le fruit défendu Vitalic Remix)
Les flocons de l’été (Pierre Other’s Version)

PERIODE DU SINGLE « LES FLOCONS DE L’ETE »

PERIODE DE L’ALBUM

photos prises lors de l’enregistrement de l’émission
Etiennne Daho et Nikos Aliagas
Etienne et Nikos Aliagas
Etiennne Daho et Nikos Aliagas
Etienne et Nikos Aliagas
Etiennne Daho et Nikos Aliagas
devant l’établissement Hôtel du Nord
Etiennne Daho et Nikos Aliagas
Etienne et Nikos Aliagas chez le disquaire Record Station à Paris

Etienne Daho - Charlotte Gainsbourg - Didier Varrod
Etienne, Didier Varrod et Charlotte Gainsbourg
© Radio France/Alexis Goyer
Etienne Daho - Charlotte Gainsbourg - Didier Varrod
Etienne, Didier Varrod et Charlotte Gainsbourg
© Radio France/Alexis Goyer
Etienne Daho - Charlotte Gainsbourg - Didier Varrod
Etienne, Charlotte Gainsbourg et Didier Varrod
Etienne Daho
Etienne Daho - Charlotte Gainsbourg

  • pop and co France inter 23112017 Pop & Co – Le nouveau Daho ne fait pas débat – France Inter – 23/11/17
  • journée spéciale avec Etienne – Nostalgie – 23/11/17

interview vidéo

Etienne Daho en interview dans les studios de France Inter


A VOIX NUE 28.11.2017 Mig-Rennes : Les années rennaises – 2/5
Géographie nouvelle et une sociabilité à inventer à Rennes, à l’aube des années 80. Etienne Daho raconte l’importance du premier concert des Stinky Toys qu’il organise, aux côtés de Marquis de Sade. L’exaltation des sens, ses premiers concerts, sa voix chantée.

© Pierre René-Worms

Etienne Daho (3/5) : Paris ? Londres ? Rome 29.11.2017 Paris – Londres – Rome – 3/5
Les voyages ont une part importante dans la discographie d’Etienne Daho : « Paris Ailleurs » s’écrit à Lisbonne, « Eden » à Londres, « L’Invitation » à Barcelone… sans oublier New York, ville de la Factory et du Velvet Underground, majeure dans son esthétique.

Etienne Daho (4/5) : Daho en toutes lettres 30.11.2017 Daho en toutes lettres – 4/5
Etienne Daho évoque Ibiza où il aime revenir pour écrire. S’il est un art qui s’entend beaucoup dans la musique de Daho, c’est la littérature : Le Grand Sommeil fait écho à Chandler, Pop Satori à Kerouac. L’enjeu capital du Condamné à mort de Jean Genet.

Etienne Daho (5/5) : L’Homme qui marche 01.12.2017 L’homme qui marche – 5/5
Pour ce dernier entretien chez Etienne Daho, le chanteur évoque ses activités de producteur, éditeur et même photographe. Si Brigitte Fontaine dit de lui qu’il a « une poigne de fer et de faire », c’est avec Dani et Lou Doillon que Daho s’affirme en producteur et passeur.

Etienne Daho chez lui à Paris - octobre 2017 - photo de Jean-Christophe Francis

Etienne  chez lui à Paris – octobre 2017
© Jean-Christophe Francis

  • Médium large 07122017 Médium large – La nouvelle lumière d’Etienne Daho – ICI Radio Canada Première – 07/12/17
  • ICI Musique 07122017 Appel du matinEntrevue avec le rebelle élégant – ICI Musique – 07/12/17
  • paradiso Paradiso – RTS – 11/12/17
  • Etienne Daho Popopop – France Inter – 12/12/17
  • journee particuliere Une journée particulière – 18 mars 1985, Etienne Daho raconte son premier Olympia – France Inter – 17/12/17
  • FIP invite Etienne Daho 29.01.2018 Sous les jupes de FIP – FIP – 29/01/18
  • L’invité d’Ali Baddou – France Inter – 09/02/18

Etienne Daho en interview sur France Inter à l'occasion de se remise de la Victoire d'honneur 2018.

PRESSE RELATIVE AUX SINGLES

LES FLOCONS DE L’ETE

  • Les 10 rendez-vous culturels de la rentrée (intégralité de l’article) – Vogue – 31/08/17
    passage sur Etienne

    En 2013, il avait appelé son disque Les Chansons de l’innocence retrouvée. Un beau titre, révélateur du lâcher-prise artistique dont Etienne Daho était désormais habité. Sa griffe pop, à la gravité, séduisante, s’évadait alors vers de orchestrations classiques et raffinées qui évoquaient, à grand renfort de violons, les envolées soyeuses des musiques de films. Il revient cet hiver avec un nouvel album qui, quelque part, poursuit sur cette voie : Blitz pourrait être la BO fantasmée d’une série B américaine avec l’accent français. Une sortie de route romantique programmée avec David Holmes, producteur et remixeur star, dépositaire de dizaines de scores à succès pour le cinéma. L’Irlandais a en effet prêté au Français son nouveau groupe, Unloved, trio adepte de son Sixties servi bien noir, qui emporte le dandy parisien dans une vivifiante épopée rock psyché. Une liberté de mouvement qui ne manque pas de panache, enregistrée à Londres « pour capter l’énergie de la ville ». Toujours partageur, le bel Etienne embarque dans cette folle aventure quelques invités de choix : ses nouveaux chouchous made in France Flavien Berger et Calypso Valois, mais aussi le peintre haut en couleur Duggie Fields… Une collaboration qui s’annonce déjà prometteuse. Outre ce nouveau disque, Etienne orchestrera aussi Daho l’aime pop, une grande exposition parisienne de plus de 200 photos, une histoire de la french pop racontée par celui qui en est depuis longtemps le parrain assumé. Vivement l’hiver !Olivier Granoux – Vogue

  • « Il ne faut pas déflorer les chansons » – Europe 1 – 01/09/17
  • le clip de la semaine : « les Flocons de l’été »  – Elle – 01/09/17

    Le roi de la french pop est de retour ! Etienne Daho nous aide à accueillir les premières fraîcheurs de l’automne, avec « Les flocons de l’été ». Réalisé par Romain Winkler, le clip est une douce féérie dansante où le chanteur de 61 ans envoûte avec un titre poétique, mélancolique, pudique aussi.« Les flocons de l’été » est extrait du nouvel album d’Etienne Daho, « Blitz » qui sortira au mois de novembre.

  • Daho dévoile son nouveau single : Les flocons de l’été – Les Inrocks – 01/09/17
    On y apprend, entre autres, le titre du prochain single « Le jardin »
  • C’est l’hiver en été pour Etienne Daho  « Le patron de retour. Tapis rouge » – NovaPlanet – 01/09/17
  • Etienne Daho, beau temps d’hiver pour son nouveau single – Le Figaro – 01/09/17
  • Etienne Daho revient avec « Les Flocons de l’été »  – Le Monde – 01/09/17
  • Clip « Les flocons de l’été » : Etienne Daho revient avec un single enchanteur  – Pure Charts – 01/09/17
  • Etienne Daho : retour givré avec Les Flocons de l’été – aVoir aLire01/09/17
  • Daho et débat – Sun burns out – 03/09/17
  • Les musts de la rentrée musique (intégralité de l’article) – Focus Vif Magazine – 04/09/17
    passage sur Etienne<

    Attendu pour novembre (après un premier single, Les Flocons d’été, annoncé ce 1er septembre), Blitz constituera le 11e album d’un artiste qui ne semble pas vieilli mais seulement prendre de l’âge et de la hauteur. À 61 ans, Étienne Daho est plus que jamais une icône dans le paysage hexagonal, l’un des premiers à avoir réellement donné une identité française à la pop. Aujourd’hui, il continue encore et toujours d’être cité par la jeune génération. À côté de ce nouvel album annoncé comme « audacieux » par Le Monde, Daho aura d’ailleurs droit à une exposition à la Philharmonie de Paris. Intitulée Daho l’aime pop, elle sera inaugurée début décembre et verra le chanteur commenter quelque 200 photos retraçant « chronologiquement et subjectivement la trajectoire de la chanson populaire ».
    Laurent Hoebrechts – Focus Vif Magazine

  • Les dix albums les plus attendus de cette fin d’année (intégralité de l’article) – Les Inrocks – 06/09/17
    passage sur Etienne

    Un Daho sous inspiration Pink Floyd

    Quatre ans après le majestueux Les Chansons de l’innocence retrouvée, le parrain de la pop hexagonale déclenche un Blitz tellurique et psychédélique, placé en grande partie sous le signe de Syd Barrett. Enregistré entre Londres et Paris, le Daho nouveau est l’un des plus audacieux de toute sa carrière, et sans doute une pierre majeure dans l’histoire de la chanson d’ici. Une histoire qu’Etienne l’érudit retracera à la Philharmonie à partir du 5 décembre, avec l’expo Daho l’aime pop qui propose un parcours en 200 photos de nos héros nationaux, des années 1950 à aujourd’hui. Daho sera aussi l’invité de Claire Chazal dans Entrée Libre, le 18 septembre à 20 h 20, sur France 5. CC
    Blitz En novembre (Virgin/Universal)

  • Le Plein de Culture – Avant-première : que vaut le nouveau Daho ? – Le Figaro – 14/09/17

LE JARDIN

  • Exclu : “Le Jardin”, le nouveau clip d’Etienne Daho à voir sur Télérama – Télérama – 22/03/18
  • Clip « Le jardin » : Etienne Daho danse avec la mort  – Pure Charts – 23/03/18
  • Tout de cuir vêtu, Etienne Daho mène la danse – Radio Nova – 23/03/18

    A l’automne dernier, Etienne Daho, parrain d’une scène pop française qui ne jure que par lui et qu’il a même fini par officiellement adouber (via l’expo Daho l’aime pop à la Philharmonie), on découvrait Blitz, l’album d’un Daho étonnement électrique, new-wave et psychédélique (il assumait s’être souvenu de Syd Barett, le fondateur de Pink Floyd), qui se trouvait alors illustré par cette photo de Pari Dukovic, qui le figurait tel Marlon Brando Brando dans L’Equipée sauvage (1953) évocation ultime du sex-symbol masculin des années d’après-guerre. Du cuir, du sex-appeal, des ombres.

    Cette esthétique sombre et féconde, elle se retrouve de nouveau dans le clip du « Jardin » (des délices ?), signé Romain Winkler, continuité parfaite de l’artwork du disque, un clip au sein duquel on retrouve un Daho, cette fois, accompagné par quelques figures féminines également toutes vêtues de cuir. Un choix sauvage et kitsch pour un morceaux aux propos dramatiques : dans « Le Jardin », Etienne Daho évoque en effet sa soeur Jeanne, décédée au cours des derniers mois, une disparition qui aurait largement motivé l’esthétique relativement ombrageux d’un disque et d’un single qui se trouve également deux fois remixé, par le duo Fred Ventura – Paolo Gozzetti d’une part et par Vitalic, d’autre part.

    Bastien Stisi – Radio Nova

  • Etienne Daho plus martial que jamais dans « Le Jardin », son nouveau clip – Les Inrocks – 23/03/18

    Les opposés s’attirent chez Daho. Après la neige en été, le cuir et les paillettes côtoient maintenant les robes de prêtre dans le martial Le Jardin. Dans une usine désaffectée, une armée de danseuses marchent et dansent au rythme des tambours et des guitares d’un Etienne Daho en maître de cérémonie scintillant. Le Jardin est le deuxième extrait clippé de Blitz, le dernier album du parrain de la pop française. Un morceau important pour lui car il est dédié, sans misérabilisme aucun, à sa sœur décédée qui l’accompagne toujours en esprit. Entre les néons, les perfectos et les chorégraphies militaires, le pastoral Etienne Daho impose un œcuménisme au désir débridé.

    Théo Dubreuil – Les Inrocks

  • « Le Jardin », balade poétique pour Etienne Daho – Rolling Stone – 23/03/18

    Etienne Daho a dévoilé ce matin le clip de son morceau « Le Jardin », extrait de son album Blitz sorti en novembre dernier

    En novembre dernier, Etienne Daho sortait Blitz, un nouvel album toujours aussi captivant pour l’OVNI de la scène française. Quelques mois plus tard, le parrain de la french pop dévoile le clip du titre « Le Jardin », délicieux extrait d’un album construit à mi-chemin entre nostalgie du passé et anticipation du monde futur.

    Réalisé par Romain Winkler, le clip prolonge l’identité visuelle de Blitz en représentant un Daho tout de cuir vêtu. Image militairement kitsch pour un morceau particulièrement grave. Cette petite ballade quasi champêtre est en réalité un hommage à la soeur décédée du chanteur, Jeanne. Figure tutélaire de la vie de Daho, elle se concrétise au fil des mots. Si le chanteur l’imagine reposant paisiblement dans un paisible jardin, son âme hante cette chanson à sa mémoire.

  • Etienne Daho nous emmène dans son jardin – Nostalgie France – 27/03/18

    Etienne Daho vient de dévoiler le clip de son titre «Le jardin». Il y rend hommage à sa sœur Jeanne, décédée il y a peu.

    Etienne Daho revient avec un nouveau clip, celui de sa chanson «Le jardin», qui est dédié à sa sœur. Comme il le confiait au Figaro au moment de la sortie de son album, « Blitz », ce titre tient une place toute particulière dans son cœur. «Je suis content d’avoir écrit une chanson pour elle, ça allège l’esprit. Les conversations que j’ai eues avec Jeanne m’ont fait mûrir aussi. Elle me disait: « Je ne crois pas à la mort, je suis immortelle« . Je la comprends maintenant», déclarait-il.

    Un clip en clair obscur

    Pour illustrer cette chanson si chère à son cœur, Etienne Daho a choisi de se mettre en scène entouré de danseuses dans une salle où les spotlights jouent entre les ombres et la lumière et quelques flashs colorés. Ce clip très léché a été réalisé par Romain Winkler sur une chorégraphie de Damien Jalet. L’image a été confiée à Bertrand Artaut et la production à Arnaud Chastanet.

    Une présence constante

    Le souvenir de sa sœur est omniprésent tout au long de l’album «Blitz», même si c’est vraiment sur «Le jardin» qu’Etienne Daho lui rend hommage. «Il aurait fallu lui consacrer un album pour dire à quel point c’était une personne bonne. J’aime l’imaginer dans un endroit qu’elle mérite, un Eden merveilleux. Elle a été très importante pour moi, elle a accompagné ces dix dernières années. Elle est partie sans prévenir, sans être malade», avait également confié l’artiste de légende.

  • Etienne Daho dévoile le clip de son titre «Le jardin» – RFM – 28/03/18

    Etienne Daho vient de dévoiler le clip de son morceau «Le Jardin», extrait de son dernier album «Blitz».

    Le parrain de la pop française est revenu sur le devant de la scène le 17 novembre dernier avec la sortie de son tout dernier album baptisé Blitz. Etienne Daho, toujours très discret sur sa vie personnelle se dévoile en musique grâce à des textes emplis de sincérité. Il en fait d’ailleurs de nouveau la preuve avec le morceau Le Jardin, dédié à sa sœur Jeanne récemment disparue. «Je suis content d’avoir écrit une chanson pour elle, ça allège l’esprit. Les conversations que j’ai eues avec Jeanne m’ont fait mûrir aussi. Elle me disait «je ne crois pas à la mort, je suis immortelle». Je la comprends maintenant» confiait l’artiste.

    Jeanne dans Le Jardin d’Eden

    Tout juste récompensé d’une Victoire d’Honneur à l’occasion des 33Victoires de la Musique, Etienne Daho a toujours su se renouveler au fil des années. Mais pour cet album, le chanteur s’est offert un petit voyage dans le passé pour aller de l’avant. Etienne Daho se frotte à son vécu et l’image de sa sœur est distillée tout au long de ce nouvel opus. «Il aurait fallu lui consacrer un album pour dire à quel point c’était une personne bonne. J’aime l’imager dans un endroit qu’elle mérite, un Eden merveilleux. Elle a été très importante pour moi, elle a accompagné ces dix dernières années. Elle est partie sans prévenir, sans être malade» avait-il confié.

    C’est grâce au réalisateur Romain Winkler qu’Etienne Daho a désormais réussi à mettre en images sa chanson Le Jardin. Dans une pièce noire, entouré de danseuses vêtues de cuir, le chanteur est sous les projecteurs. Un clip sombre et envoûtant à découvrir sans plus tarder !

APRES LE BLITZ

L’ETINCELLE

  • Exclu : Etienne Daho dévoile le clip sublime de « L’étincelle »  – Les Inrocks – 22/10/18

    Sans doute la plus belle séquence du dernier album d’Etienne Daho.
    Il s’agit du plus beau titre issu de Blitz, le dernier album d’Etienne Daho sorti l’année dernière, L’étincelle est finalement magnifiquement clippé par le réalisateur Romain Winkler. Tourné dans un noir et blanc évoquant les polars noirs made in Los Angeles, la vidéo met en scène Daho et les comédiens Amélie Daure et Arnaud Valois, dans une succession de scènes déstructurées faites de clair-obscurs, à forte tension dramatique. Le single sortira fin décembre en 45t, avec le titre Chambre 29 en Face B….

  • Découvrez « L’Etincelle », le nouveau clip d’Etienne Daho avec Arnaud Valois – Vogue – 22/10/18

    L’Etincelle est l’une des pépites de Blitz, le dernier album d’Etienne Daho sorti l’année dernière. Sort aujourd’hui son clip, sublime, dirigé par le réalisateur Romain Winkler. Entièrement tourné en noir et blanc, le film aux allures de polar met en scène Etienne Daho et les acteurs Amélie Daure et Arnaud Valois, sensation de 120 battements par minute. On vous laisse apprécier…

  • Etienne Daho en clair-obscur dans le clip de « L’Etincelle » – Rolling Stone – 24/10/18

    Un extrait de Blitz, son dernier album paru l’an passé
    Etienne Daho vient de faire vivre en image l’un des meilleurs segments de son dernier album, Blitz, dévoilé en 2017. Ce nouveau single, « L’Etincelle », est magnifiquement clipé par Romain Winkler et est produit par Arnaud Chastanet. Le clip, réalisé entièrement sous filtre noir et blanc, alterne des séquences habilement montées, avec effets de split-screens, symbolisant une imagerie plutôt mélancolique.
    Au service du clip, le réalisateur a fait appel aux comédiens Amélie Daure et Arnaud Valois (que l’on connait grâce à 120 Battements par Minute de Robin Campillo), qui occupent l’écran avec Etienne Daho….

  • Clip « L’étincelle » : Etienne Daho célèbre l’amour en noir et blanc – Pure Charts – 24/10/18
  • On termine la semaine avec le nouvel Etienne Daho – Mint – 26/10/18

    Alors qu’on fête cette année les 30 ans de Bleu comme Toi, Etienne Daho n’en a pas fini de semer les extraits de Blitz.  Il sera en concert en Belgique le mois prochain.  Voici Etincelle, en attendant.

    C’est sans aucun doute l’un des plus beaux titres du dernier album Blitz et il a bien fait d’attendre avant de se manifester. On (re)découvre cette semaine L’étincelle.

    Dirigé par Romain Winkler, le clip (ci-dessous) a été realisé par Daho lui-même et Jean-Louis Pierot. Entièrement tourné en noir et blanc, il met en scène deux acteurs, Arnaud Valois (120 battements par minute) et Amélie Daure. Une succession de scènes où Daho apparaît dans des clairs-obscurs, dans une ambiance de polar vaguement érotisée.

    Le single sortira également d’ici la fin de l’année en 45 tours, avec Chambre 29 en guise de face B.

PRESSE RELATIVE A L’ALBUM

  • commentaire Fnac

    4 ans après Les Chansons de l’innocence retrouvée, vendu à plus de 150 000 exemplaires, ce Diskönoir entêtant qui donnera lieu à la tournée de toutes les extases, Etienne Daho était prêt pour une nouvelle aventure. Celle-ci prend corps sous le nom de Blitz, un nouvel album que le chanteur a voulu comme un défi, un bras d’honneur à la torpeur ambiante, nous enjoignant à rester « léger face au danger », lui qui ces dernières années est ressorti plus fort de bien des batailles et n’a jamais perdu sa légèreté de vivant, ni sa prodigieuse inspiration. En témoigne l’un des albums les plus aventureux de ses (presque) quarante années de funambulisme pop, à la fois fresque psychédélique de haut vol et recueil de ballades planantes qui ajoutent quelques chapitres (Les Flocons de l’été, L’Etincelle) à cette déclinaison de l’élégance française dont Daho est l’incontesté souverain.

  • Etienne Daho : la pochette choc et le teaser chic du nouvel albumLes Inrocks – 13/10/17
  • Etienne Daho : « Quand je travaille à la création d’un disque, je vis pour ça » (article abonnés) – Sud Ouest – 15/10/17
  • Etienne Daho : « J’ai vraiment choisi la voie qui m’était destiné » (article relatif à l’émission radio « En balade avec » En-balade-avec-Etienne-Daho-29-10-17-2423876 ) – Europe 1 – 29/10/17
Etienne Daho et Nikos Aliagas chez le disquaire Record Station à Paris - photo 2017
Etienne et Nikos Aliagas chez le disquaire Record
Station à Paris
Etienne Daho et Nikos Aliagas dans les jardins de l'Hôtel Particulier à Montmartre - photo 2017
Etienne et Nikos Aliagas dans les jardins de
l’Hôtel Particulier à Montmartre

@ capture d’écran Twitter/Nikos Aliagas

Blitz, titre par titre, vu par Etienne (passage de l’article)

Etienne Daho fait la couverture du magazine Grazia en novembre 2017

Etienne Daho fait la couverture du magazine Magic en novembre 2017

Etienne Daho fait la couverture du magazine 360° en novembre 2017

  • Critique de l’album Blitz – Le Figaro (Figaroscope) – 13/11/17

    Epaulé par Fabien Waltmann et Jean- Louis Piérot, il a tissé de longues plages aux climats denses hérités du psychédélisme. L’ombre de Syd Barrett plane sur l’ensemble de ce disque aux sensations fortes, qui sonne comme un appel à l’hédonisme en toutes circonstances. Le Jardin est un hommage joyeux et doux à la soeur de Daho, disparue pendant la confection de l’album.

    L’avis de la rédaction
    Il est rare qu’un chanteur populaire se réinvente aussi largement à chacun de ses disques. Mais Etienne Daho n’est définitivement pas un homme comme les autres. C’est du côté de Londres qu’il a puisé l’inspiration de Blitz, fabuleux album, le plus ouvertement rock de sa carrière.On y plonge avec délice et gourmandise, emporté par la puissance de séduction de l’hôte hors pair qu’est Etienne Daho.
    Olivier Nuc – Le Figaro

  • Etienne Daho : « Je vis encore comme un adolescent »  (extrait) – Les Inrocks – 14/11/17

Etienne Daho fait la couverture du magazine Les Inrockuptibles en novembre 2017

Etienne Daho fait la couverture du magazine Telerema en novembre 2017

Etienne Daho photographié par Philippe Poulpiquet

© Philippe de Poulpiquet

Etienne Daho fait la couverture du magazine Rock et Folk en décembre 2017

  • « Blitz » (critique de l’album) – La Libre Belgique – 30/11/17
  • Daho à tout-va  –  Télé 7 jours – 2-8/12/17

Etienne Daho fait la couverture du magazine A Nous Paris en décembre 2017

Etienne Daho photo de Julien Bourgeois

© Julien Bourgeois

© Patrick Fouque (Paris Match)

Pochette single Les flocons de l'été en couverture du magazine Wax Max de décembre janvier 2018

© Sofia Sanchez & Mauro Mongiello
© Nicolas Despis

PRESSE RELATIVE AU BLITZ SUMMER TOUR

FESTIVAL DES NUITS DE FOURVIERE – Lyon 11 juin

venue d’Etienne

concert

  • Hier soir à Lyon… Etienne DahoParis Match – 12/06/18
  • Etienne Daho hier soir sur scène, un concentré de Blitz (article abonnés) – Le Progrès – 12/06/18
  • Etienne Daho flamboie pour sa première aux Nuits de Fourvière – Le Point – 12/06/18
  • Etienne Daho a lancé sa nouvelle tournée « psychédélique » à Lyon – BFM Tv – 12/06/18
  • Daho ouvre sa nouvelle tournée aux Nuits de Fourvière ! – Radio Pluriel – 12/06/18
  • Etienne Daho, la pop enchantante (article abonnés) – Le Figaro – 12/06/18
  • Etienne Daho électrise les Nuits de Fourvière pour la première de sa tournée – Culture Box – 12/06/18
  • Flamboyant Etienne Daho – Midi Libre – 18/06/18
  • [Live] Etienne Daho et Calypso Valois aux Nuits de Fourvière  – Indiemusic – 14/07/18
    passage sur Etienne

    Pour cette édition 2018 des Nuits de Fourvière, le mythique festival qui a lieu tous les étés de juin à fin juillet dans les amphithéâtres romains de Fourvière sur les hauteurs de Lyon, nous avons la chance d’assister à une bonne dizaine de concerts. Cette année, c’est donc Etienne Daho, le patron de la chanson française élégante, qui ouvre le bal de nos live-reports lyonnais le 11 juin dernier.

    Une vingtaine de minutes plus tard, la nuit est bien tombée, la scène enfumée et les musiciens jouent depuis quelques minutes une intro étrange lorsqu’Etienne Daho fait irruption sur scène avec son mélange inimitable d’assurance et de timidité. Il entame immédiatement le merveilleux « Les filles du Canyon », un des plus beaux moments de son dernier album, et le charme opère. La voix n’est pas encore très en place, le son n’est pas non plus parfaitement réglé, mais tout va s’affûter en quelques morceaux et si Daho n’a jamais été un grand chanteur, il a toujours été un excellent interprète. Devant un public de toute façon conquis, et bientôt majoritairement debout, même dans les gradins, le maestro de la chanson française sensuelle et ambiguë déroule une setlist audacieuse, entre tubes obligés et morceaux choisis de ses albums les plus récents. Rapidement, ce sont les deux albums phares du début de sa carrière qui se voient préférés, à savoir « Pop Satori » et surtout « La Notte, la Notte », dont sont respectivement joués trois et quatre morceaux sur une setlist qui en compte au total dix-neuf. « Poppy Gene Tierney » fait office de deep cut, mais c’est un vrai plaisir d’entendre un morceau ancien et peu connu surgir dans une setlist de festival, bien souvent convenue. On regrettera un choix d’arrangements curieux et une performance vocale expéditive qui viennent quelque peu gâcher la, par ailleurs, magnifique « Comme un boomerang ». Mais au-delà de ça, la prestation est de très bon niveau, Daho ayant un énorme capital sympathie et générosité envers son public qui vient faire oublier tous les petits défauts techniques ou de justesse. Précisons, au passage, que c’est la première date de la tournée, et que pour citer l’artiste « on essuie un peu les plâtres ».

    Parmi les highlights de ce concert de près de deux heures, « Les flocons de l’été » du dernier album, le merveilleux single « Le premier jour (du reste de ta vie) », vite repris en chœur par tout le public, mais aussi deux magnifiques succès intemporels « Des attractions désastres » et « Week-end à Rome », que Daho n’a presque pas besoin de chanter tant le public la maîtrise bien. Après un premier rappel de circonstance, le grand timide de 62 ans nous offre une petite surprise, visiblement très ému par l’accueil triomphal du public lyonnais, revenant pour un deuxième rappel bien au-delà de l’heure autorisée habituellement, seul sur scène, pour chanter avec et à la demande du public « Duel au soleil », qui arrache une petite larme d’émotion à mon voisin.

    Maxime Antoine – Indiemusic

IS THIS POP – Lille 16 juin

venue d’Etienne

le concert

FESTIVAL LA MAGNIFIQUE SOCIETY – Reims 17 juin

le concert

  • site Mint – 18/06/18

    Ce dimanche soir, il était à Reims où il a assuré la clôture de la Magnifique Society. De l’aveu général, Daho a eu beaucoup de mal à quitter la scène tant le public n’avait pas envie de la laisser filer. Son secret ? Un slalom habile entre ses nouveaux titres et d’anciens classiques – 30 ans d’écart, et alors ?  -, frappés de nouveaux arrangements capables de les transcender.

  • Magnifique Society : récit d’une dernière journée ensoleillée – Les Inrocks – 19/06/18
    passage sur Etienne

    Etienne Daho, héros pop
    Les déçus de Jane Birkin aurait pu craindre l’arrivée d’Etienne Daho sur la Grande Scène. On sait de réputation que le chanteur n’est pas doté d’une voix exceptionnelle. Devant un public qui répond présent, Daho va pourtant livrer une prestation à la hauteur de son influence sur la pop pop française de ces dernières années. Alternant nouveaux morceaux de son dernier album, Blitz et classiques du passé, il éclaire la soirée de son dandysme. A l’instar de Charlotte Gainsbourg, le travail d’arrangements qui traverse le concert donne une cohérence séduisante à l’ensemble. Qu’ils s’attaquent au sombre Le Jardin issu de Blitz ou à une version alternative de Week-end à Rome, les musiciens assurent un parfait équilibre entre machines et guitares qui permettent à Daho de fondre sa voix sous les nappes synthétiques et électriques. Le concert atteindra son apogée lorsque résonneront les premières notes du très Smith-ien, Bleu Comme Toi repris en cœur par le public. Pour la clôture de la Magnifique Society l’humeur était tout sauf down, down, down.

    Théo Dubreuil – Les Inrocks

  • « La pop est vraiment dans la marge aujourd’hui » – Culture Box – 20/06/18

MONTREUX JAZZ FESTIVAL – Montreux 29 juin

venue d’Etienne

concert

FESTIVAL EUROPAVOX – Clermont-Ferrand 30 juin

venue d’Etienne

concert

FESTIVAL DAYS OFF – Philharmonie de Paris 7 juillet

concert

  • Etienne Daho enthousiasme le festival Days-off  – Le Monde – 08/07/18
  • Etienne Daho sul palco del Festival Days Off (article en italien) – TomTomRock – 09/06/18
  • Les 3 concerts inoubliables de Days Off 2018 – Magic – 10/07/18
    passage sur Etienne

    Etienne Daho, pape de la pop
    Toute la direction artistique de Blitz, son dernier album publié en novembre 2017, épouse Daho et ses quatre musiciens dès le début du show. Bracelet clouté, cuir, lumières à dominante verte, lasers de clubbing. Mais le spectacle proposé par le « pape de la pop » (notre « une » du numéro 207) va très au-delà de la promotion de sa dernière oeuvre discographique. A 60 ans passés (autant dire qu’il ne les fait pas), Daho propose une relecture habitée de plus de 35 ans de carrière au sommet de l’exigence artistique et la reconnaissance populaire. Tous les tubes sont là, dans leur éclatante modernité, dans leur parfaite actualité. Dans la série documentaire que France Inter lui consacre cet été, l’artiste affirme qu’il assume tout, jusqu’au moindre coup de cymbale, de sa production studio depuis Pop Satori (1985), son premier grand album. Par son engagement scénique, son émotion intacte à les jouer, sa communion avec le public qui le bouleverse encore malgré tant de métier, Daho a illustré ce propos avec une maîtrise éclatante, proche de l’état de grâce.Cédric Rouquette – Magic

FESTIVAL LES ESCALES DU CARGO – Théâtre antique Arles  19 juillet

venue d’Etienne

concert

MIDI HYERES FESTIVAL – Hyères – 20 juillet

venue d’Etienne

  • « La pop, c’est devenu marginal. Le rap peut être assimilé à de la nouvelle variété »  – Var Matin – 19/07/18

BIARRITZ EN ETE – Biarritz – 22 juillet

concert

  • Je rêve (encore et toujours) de Biarritz en été – Torréfacteur – 01/08/18
    passage sur Etienne

    Les heures passent et Etienne Daho se fait de plus en plus attendre. Le patron débarque (enfin) sur scène, au moment où le soleil disparaît dans ses dernières lueurs. Ce crépuscule lui sied à ravir. En plus de 30 ans de carrière, une dizaine d’albums et de tubes, Etienne Daho s’est imposé comme l’une des personnalités musicales les plus influentes de la chanson française. Le Rennais reste encore aujourd’hui audacieux et inventif, comme le témoigne Blitz son dernier album. Pourtant sur scène, il dégage une certaine timidité troublante. Le grand garçon assure le show avec perfection pourtant. D’une belle élégance rare. Le public du jour est conquis.

FESTIVAL LES ESCALES – Saint-Nazaire 27 juillet

venue d’Etienne

  • Wik Nantes – 07/18
  • Etienne Daho va électriser les Escales (article abonnés) –  Ouest France– 23/07/18
  • Daho, l’icône de la pop française, en tournée – Ouest France – 26/07/18

concert

OPERA GARNIER – Monaco – 1er août

concert

RONQUIERES FESTIVAL – Ronquières (Braine- le Comte – Belgique) – 4 août

venue d’Etienne

  • Lily Allen, MC Solaar et Daho en week-end à Ronquières – L’Echo – 02/08/18
    passage sur Etienne

    De tous les festivals belges, c’est à celui de Ronquières que Daho a choisi de se produire ce samedi 4 août. Le parrain de la french pop y retrouvera MC Solaar. Auprès d’eux, pas mal d’artistes intéressants à découvrir ou redécouvrir.n six ans, Ronquières est passé de la taille petite à la taille médium avec ambition… Pour sa 7e édition, il s’offre, en effet, Etienne Daho, sa magie et son éternelle fraîcheur. Après « Blitz », sorti fin 2017, le gourou pop a travaillé sur l’expo « Daho l’aime pop » et aussi sur sa nouvelle tournée. Comme il nous le confiait en novembre dernier, Daho peut se permettre de prendre le temps. Il n’est plus dans l’obligation de faire de nouveaux tubes pour envisager un spectacle et une tournée. Et comme il décide de tout, des arrangements à la scénographie, il a naturellement besoin de temps.

    Ceci expliquant cela, Etienne a choisi avec parcimonie ses dates de l’été. Outre les titres de son dernier opus comme les sublimes « Le jardin », il entamera aussi ses evergreens tels « Week-end à Rome » ou « Le premier jour du reste de ta vie ».

    Joëlle Lehrer – L’Echo

concert

  • Ronquières tangue entre Etienne Daho et MC Solaar  – Moustique – 05/08/18
    passage sur Etienne

    Daho pour le charme, Henri PFR pour l’explosion

    Le soir est alors tombé et l’ambiance est montée d’un coup, d’un seul. La star du jour est arrivée sur scène tout de noir vêtu, serré dans son éternel blouson de cuir, le teint pâle et la voix mâle. Etienne Daho n’a offert que du bonheur à un public conquis d’avance avec son week-ends à Rome, ses tabous (mais ce mot est à vous) et le premier jour du reste de sa vie.

    Catherine Ernens – Moustique

  • Ronquières ou la soirée des amoureux  (+ photos) – La Libre – 05/08/18
    passage sur Etienne

    Daho arrive sur scène, l’air dégingandé et sympa, dans une veste courte et cintrée aux épaulettes pailletées. Il a diablement la classe, il salue le public avec humilité (ou serait-ce de la timidité ?) de sa voix si suave ; et alors nous, on est déjà emballé. On aura fondu à la première minute. Daho a, à Ronquières, l’occasion de nous faire écouter son nouvel album « Blitz » que la presse a adoré et que l’on pourra écouter plus en détails lors de son ‘Blitztour’ qui passe le 21 novembre par l’ « Ancienne Belgique ». Mais comme Daho est un séducteur, et même si ses nouvelles chansons nous enjôlent par leurs arrangements psychédéliques très chics et bien rythmés, il a compris, qu’en amoureux transis qu’on était, on venait aussi pour écouter, dans la nuit de Ronquières, ce qui fait son succès. Ce qui fait l’amour qu’on a pour lui, soit plus de trente ans de tubes radiodiffusés et qu’on a tous chantonnés dans notre bain, au volant ou à l’oreille d’un petit copain. Et notamment le fameux « Week-end à Rome » – dont on ne doute pas qu’il a dû faire vendre plus d’un billet d’avion pour ‘Roma Fiumicino’. Car coincer « la bulle dans ta bulle/ Poser mon cœur bancal dans ton bocal, ton aquarium », tout le monde en rêve à demi-mots fredonnés, tout le monde le chantonne, avec un sourire plein de dents. Et les gens du premier rang, filmés puis rediffusés sur grand écran, ont l’oeil ému et les bras tendus vers l’idole qui – quel âge a-t-il d’ailleurs? – gigote joliment. Etienne Daho a ce langage corporel communicatif, chaloupant d’un côté puis de l’autre de la scène, faisant monter le niveau sonore dès qu’il s’approche de la barrière du public…Etienne Daho a ce don des chansons aux paroles universelles… Etienne Daho le disait lui-même, « Il n’est pas de hasard, il n’est que des rendez-vous». C’était un très joli premier rendez-vous ; le prochain ‘date’, c’est à l’AB!

    Aurore Vaucelle – La Libre

FESTIVAL DE LA MUSIQUE – Erbalunga (Corse) – 11 août

venue d’Etienne

  • Michel Jonasz et Etienne Daho pour les 30 ans d’Erbalunga  – Corse-Matin- 09/08/18
    passage sur Etienne

    Le Blitz d’Etienne Daho
    Samedi soir, celui que l’on surnomme aussi le miraculé de la pop française investira la scène du théâtre de verdure d’Erbalunga. Presque quarante ans de carrière, douze albums pour Etienne Daho dont le style, la musicalité et la force des textes ont dépassé les époques pour séduire toutes les générations.

    Depuis Les chansons de l’innocence retrouvée en 2013, l’artiste n’avait plus sorti d’album. Ce fut chose faite l’année dernière, avec l’étonnant Blitz, aux sons presque psychédéliques, aux paroles qui invitent à un brin de légèreté pour faire face à cette vie qui peut basculer d’un instant à l’autre. Enregistré à Londres, l’album surprend une fois encore, avec des titres splendides à l’image des Flocons de l’été. A Erbalunga, Etienne Daho ne manquera pas non plus de jouer quelques-uns des nombreux tubes qui ont jalonné sa carrière.

    S. Carlotti – Corse Matin

LA ROUTE DU ROCK – Saint-Malo – 17 août

venue d’Etienne

  • Route du Rock 2018 – Frenchy but Chic ?  – Alter1fo – 27/07/18
    passage sur Etienne

    Si l’acception frenchy but chic colle historiquement à l’un des artistes de la programmation, c’est évidemment à Etienne Daho puisque le natif d’Oran qui a passé sa jeunesse à Maurepas est une des figures essentielles des jeunes gens modernes des années 80. Et que justement la chronique de Jean-Eric Perrin dans Rock’n Folk (Frenchy but chic, donc) consacrée à la scène française célébrait les encore peu connus Rita Mitsouko, Marquis de Sade, Taxi Girl, Kas Produkt ou autres Elli et Jacno. A cette époque, le jeune homme était d’abord l’un de ces activistes de la scène rennaise, qui traînait avec Hervé Bordier (Transmusicales), Marquis de Sade, organisait un concert des Stinky Toys (le premier groupe de Jacno et Elli Medeiros) à Rennes pour son anniversaire et que ses copains poussaient sur la scène des Transmusicales (avec le groupe Entre les deux fils dénudés de la dynamo en 1979, puis en solo -Etienne Daho Junior- en décembre 1980).

    La suite on la connaît : des albums qui rencontrent le grand public de l’inaugural Mythomane 1981 à La Notte La Notte et son portrait culte signé Pierre & Gilles (1984) en passant par Pop Satori (1986), Paris Ailleurs (1991), Corps et armes (2000), L’invitation (2007), Les chansons de l’innocence retrouvée (2013) jusqu’à Blitz (2017) pour n’en citer qu’une partie et qui en font désormais le musicien référence d’une certaine nouvelle scène française. Au total une quinzaine de disques pop (scène et studio) à la gravité légère et aux pesanteurs aériennes où le musicien reste lui-même tout en gardant les oreilles grandes ouvertes sur le monde autour (de St Etienne à Rone, de Syd Barrett à Phil Spector, de Bowie à Zdar, de Brigitte Fontaine à Kenneth Anger le cinéaste qui inspire le visuel de Blitz…), élargissant constamment ses horizons esthétiques tout en cultivant sa singularité, en multipliant les amours et les collaborations.Un garçon qui se tient à l’écart de la musique qui l’a formé, remué, bouleversé. Le rock. Parce que selon ses dires, il aurait été tenté de reproduire ce que ses idoles avaient déjà fait et qu’il se devait au contraire de trouver sa propre voie/voix. Concilier en quelques sortes ses amours rock et yéyé. C’est tout de même à la faveur d’un album plutôt rock (Blitz) et de la tournée d’été qui s’achèvera à st Malo qu’on retrouvera l’éternel rennais sur la scène de la Route du Rock. L’occasion pour nous d’y célébrer avec lui d’abord des amours partagées (Edith Fambuena et Jean-Louis Piérot – on gage que les cordes de L’étincelle sur Blitz viennent de par là-, Jean Genet – Le Condamné à mort avec Jeanne Moreau-, Kerouac -auquel Pop Satori fait référence-, Françoise Hardy et on en passe), son enthousiasme de fan absolu qui en font un passeur, mais surtout la singularité d’un garçon qui si on ne l’écoute pas souvent, reste une figure particulièrement attachante de la musique d’ici.

    A noter : A l’occasion de la venue de l’artiste, le festival présentera un extrait de l’exposition proposée à la Philharmonie de Paris Daho l’aime pop qui plongeait à l’aide de 200 portraits dans les sources admises et cachées de la chanson pop française.

    Isa – Alter1fo

  • Les souvenirs d’une innocence retrouvée – Le Télégramme – 15/08/18
  • « Un festival, c’est moins confortable mais plus excitant » (entretien) – Le Journal du Dimanche – 17/08/18

concert

  • Daho sous son meilleur profil – Le Télégramme – 18/08/2018
  • Daho : des Oh ! et des Bah ! – Le Télégramme – 18/08/2018
  • Route du Rock 2018. Les moments forts – Actu.fr – 20/08/18
    passage sur Etienne

    « Au vu du nombre de festivaliers présents le vendredi 17 août 2018 au soir, nul doute qu’Etienne Daho était attendu. Très attendu même, et il n’a pas manqué de rendre cette attente au public en offrant une prestation maîtrisée, et très rock. Bien sûr, on a eu le droit aux tubes – Week-end à Rome, Epaule Tatoo, Bleu comme toi… – mais aussi à plusieurs morceaux de son dernier album Blitz, sorti l’an dernier. Et franchement, la prestation était largement à la hauteur des attentes. »

  • A Saint-Malo, la Route du Rock a célébré la prêtresse Patti Smith -Le Figaro – 20/08/18
    passage sur Etienne

    Vendredi, Etienne Daho ouvrait le bal des retrouvailles. De retour sur la scène rennaise (dont il est originaire) le chanteur Pop visiblement ému de jouer pour la première fois de sa longue carrière à la Route du rock livrait un concert à sa hauteur. De quoi alimenter le grand Chelem de l’icône très acclamée cette année avec la sortie de son nouvel album Blitz en novembre 2017, une victoire d’honneur pour sa carrière aux Victoires de la musique 2018 et une exposition «Daho l’aime Pop» à la cité de la musique (achevée depuis le 29 avril dernier mais visible en partie au festival).

    Agathe Moreaux – Le Figaro

  • La Route du Rock 2018 : une splendide édition avec Etienne Daho, Charlotte Gainsbourg…  – Pure Charts – 22/08/18
    passage sur Etienne

    « Week-end à St Malo, tous les deux sans personne »

    Sur la Scène du Fort, une simple installation lumineuse, digne d’une oeuvre de Dan Flavin, s’illumine tandis qu’une sirène retentit sur le site. D’un coup, la voix si reconnaissable d’Etienne Daho emplit le site : « Il y a une porte dans le désert, ouvre là, tu trouveras ici un autre paradis, un autre monde ». Sous les acclamations d’un public conquis d’avance, le chanteur foule la scène, souvent embrumée et délivre un concert classieux alternant tubes réorchestrés façon électro-rock (« Epaule Tattoo », « Tombé pour la France » ou un sublime « Week-end à Rome », planant) et titres plus méconnus, tandis que son récent « Blitz » ne sera illustré que par ses trois singles. Le charme du dandy de la pop fait l’affaire et ce dernier l’emporte aisément à l’applaudimètre.

    Théau Berthelot – Pure Charts

  • La Route du rock, Saint-Malo, du 17 au 19 août 2018 – Pop News – 25/08/18
    passage sur Etienne

    Les fans les plus hardcore d’Etienne Daho, qui chantent avec lui toutes les paroles, n’ont sans doute pas décollé des barrières de la grande scène depuis le début de la soirée, mais on arrivera quand même à s’en approcher suffisamment pour apprécier son concert à sa juste valeur. Lookés comme dans un rêve humide de Jean Genet, lui et ses musiciens offrent une heure dix en apesanteur, entre tubes éternels et extraits du nouvel album. Le juste dosage entre guitares et électronique donne une cohérence à une setlist qui couvre 35 ans de carrière, enchaînant ainsi en ouverture “Les Filles du Canyon” et “Le Grand Sommeil” avant de dérouler le best-of attendu : “Sortir ce soir”, “Week-end à Rome” (“La Notte La Notte” est bien servi puisque sera également joué le moins fameux “Poppy Gene Tierney”), “Tombé pour la France”, “Epaule Tattoo”, “Bleu comme toi”…

    photo du site

    Sa version de “You’re Like the Summertime” d’Ultra Orange, jouée au rappel, s’intègre parfaitement à l’ensemble, et entre même en résonance avec la tendance psyché-fuzz de ce premier jour au Fort. Réconcilier grand public et amateurs pointus, c’est ce que fait depuis toujours Daho, qu’on sentait ravi de jouer dans un festival indé ET breton. Plaisir évidemment partagé.
    Vincent Arquillière – Pop News

  • The Brian Jonestown Massacre, Etienne Daho, The Black Angels, Grizzly Bear, Shame, The Liminanas, Le Villejuif Underground (La Route du Rock 2018) – ConcertAndCo – 07/09/18
    passage sur Etienne

    Changement de registre ensuite, avec la tête d’affiche pour laquelle la plupart du public (une véritable marée humaine ce soir !) s’est déplacé, le très en forme Etienne Daho, fringuant comme un jeune homme. L’homme a débuté sa carrière non loin de Saint-Malo, à Rennes, il y a de cela quelques années, et il se déclare positivement ravi d’être enfin programmé à la Route du Rock ! L’énorme majorité du public semble partager cet avis, puisque pendant une heure quinze tout le monde chante, applaudit à qui mieux mieux et fait un triomphe à celui qui a signé moult tubes chromés au cours de sa fructueuse carrière.

    Après l’inaugural et très bon « Les Filles du canyon », extrait de son dernier album – qui aura droit à d’autres belles citations -, Daho enchaîne les tubes : « Le grand sommeil », « Week-end à Rome » (en version alanguie et langoureuse), « Des attractions désastre », « Tombé pour la France », « Epaule Tattoo », « Le Premier Jour (du reste de ta vie) », organisant sans crier gare un véritable karaoké géant dans le Fort de Saint-Père. Les morceaux sont bien chantés, avec cette fameuse voix grave, sourde et sexy, bien interprétés par un groupe de pros tout à fait dans le tempo de son leader, et, pour couronner le tout, le show bénéficie de superbes lumières et d’une scénographie efficace. En guise de final, le rappel, réclamé bruyamment, permet d’entendre un inédit très réussi, « Summertime » (Daho signale aimablement que le titre est écrit par Pierre Emery du groupe Ultra Orange) puis de communier une dernière fois avec le sémillant maître de cérémonie sur « Bleu comme toi ». A la fin du show, les fans (et les autres) peuvent légitimement manifester leur joie d’avoir été là !
    Pierre Andrieu – ConcertAndCo

PRESSE RELATIVE AU BLITZ TOUR (tournée d’automne)

LA VAPEUR – Dijon 10 octobre

concert

OPERA THEATRE – Limoges 13 octobre

concert

LUXEXPO – Luxembourg 18 octobre

concert

PALAIS DE LA MUSIQUE ET DES CONGRES  – Strasbourg 20 octobre

concert

TAP – Poitiers 23 octobre

concert

THEATRE DE CHAMPAGNE (Nuit de Champagne) – Troyes 24 octobre

concert

L’HERMIONE- Saint-Brieuc 26 octobre

venue d’Etienne

LE QUARTZ – Brest 27 octobre

concert

PITCHFORK MUSIC FESTIVAL – Paris 1er novembre

concert

  • Monstres et compagnie au Pitchfork Music Festival 2018 – Le Figaro – 02/11/18
    passage sur Etienne

    Etienne Daho apparaît sur l’autre scène de la Grande Halle. Accompagné de son groupe, le chanteur de 62 ans a concocté un set électrique dans la veine de The Blitz, son dernier album. Parade d’Halloween oblige, Daho et ses cinq musiciens portent tous des masques de Zorro. Dans une ambiance très rock, ils alternent entre des titres de La Notte, la Notte (Le Grand SommeilSortir ce soir, Poppy Gene Tierney), disque qui lui a ouvert les portes du succès en 1984, et de son dernier album (Les Filles du canyonLe Jardin).

    Puis, il installe une atmosphère psychédélique soft avec deux hommages à Syd Barrett, premier leader du groupe Pink Floyd. D’abord une reprise de Late Nightcomposition du génie déchu, puis Chambre 29, morceau inspiré de la pièce dans laquelle le leader du «Floyd» a insidieusement sombré dans la schizophrénie. Suivront des titres piochés un peu partout dans le répertoire de l’icône de la variété française. L’Homme qui marcheAttractions désastresTombé pour la France, Epaule Tattoo… Tous sont repris dans une orchestration très anglo-saxonne, tantôt new wave, tantôt punk rock, devant un public débordant d’un enthousiasme enfantin devant ce monument de la musique hexagonale.

    Robin Cannone – Le Figaro

  • Les gagnants et les perdants ne sont pas ce qu’on aurait cru pour la première journée du Pitchfork. Daho = Chapeau, The Voidz = The zzzzz – webzine Le Cargo – 02/11/18
    passage sur Etienne

    Mais la grosse surprise du jour, pour nous qui n’avons jamais été fan du chanteur, c’est le très bon concert d’Etienne Daho, qui en dehors de certaines chansons de son « vieux » répertoire, a su nous offrir un très beau show, autant pour la musique que pour sa mise en scène.

    On n’aime pas trop les vieux tubes années 80 d’Etienne Daho, on aime pas trop la manière de chanter « typique » d’Étienne Daho et pourtant on est bien obligé d’admettre que le « chercher l’intrus » de cette programmation a donné le meilleur set du jour, une vraie démonstration de classe à tous les petits jeunots qui sont passés avant et après lui (surtout le mollasson Julien Casablancas). La scénographie et les tenues sont bien travaillés (à part au début les bandeaux de zorro ou de club libertin on ne sait pas trop), les lumières très belles et les musiciens derrière lui impeccables. Musicalement en dehors de quelques vieux titres qui sonnent irrémédiablement années 80 et d’une reprise du Arnold Layne de Pink Floyd période Barrett peu inspirée, tout le reste est interprété avec beaucoup de talent et dans un esprit résolument moderne, là encore les musiciens y sont pour beaucoup, en particulier le guitariste lead sur sa jaguar ou sa bass VI et un claviériste qui a de très beaux sons. A la fin du concert, on est toujours pas fan de tout Daho mais on aura passé un bon moment avec quelques passages qui touchent au sublime (certainement des morceaux du dernier album qui nous parle plus que ce qu’il y a eu avant)

    Mickaël Adamadorassy – Le Cargo

  • Nos 6 concerts préférés au Pitchfork Festival – Magic – 05/11/18
    passage sur Etienne

    Le patron a assuré tranquillement sa tête d’affiche du jeudi soir. Rôdé par cinq mois de tournée, Etienne Daho a paradoxalement offert un set d’un grande fraîcheur, marqué notamment par une reprise réussie d’Arnold Layne de Pink Floyd et une entrée en scène… avec masque à la Zorro. Le Blitz Tour s’achève bientôt à l’Olympia.
    Cédric Rouquette – Magic

  • Un sans faute pour le Pitchfork Music Festival de Paris – Maze – 08/11/18
    passage sur Etienne

    Curiosité de ce festival pour le public international, Etienne Daho figure parmi les têtes d’affiche de cette édition 2018. Si sa présence est une bonne surprise notamment lorsque celui-ci s’attaque à une reprise de Syd Barrett (le membre fondateur des Pink Floyd) autour d’une scénographie arc en ciel démente, l’ensemble de la setlist demeure peu convaincante pour le public venu entendre les succès eighties du pape de la pop française.
    Caroline Fauvel – Maze

  • Pitchfork Music Festival Paris, jour 1 : Yellow Days laisse de marbre – SoundOfBrit – 08/11/18
    passage sur Etienne

    On a ensuite retrouvé le grand Etienne Daho pour un set absolument impeccable. Epaulé de talentueux musiciens, le chanteur arrive sur scène équipé d’un longiligne masque digne du cavalier au Z pour interpréter la très rock Les filles du canyon. Le dandy enchaînera alors entre nouveautés et grands classiques, en passant par l’incontournable Tombé pour la France. Pas de Week-end à Rome sur le chemin, une surprenante cover du Arnold Layne de Pink Floyd, hommage au regretté Syd Barrett, et on ne peut s’empêcher de chanter quand résonnent Epaule tatoo et l’inimitable clôture Bleu comme toi. Champion.

    Melvil Joyaux – SoundOfBrit

  • Pitchfork Paris Music Festival 2018 : on y était – Just Focus – 10/11/18
    passage sur Etienne

    Etienne Daho : le crooner 80s
    Le crooner 80’s, dont le nom semble s’être perdu au milieu de cette programmation. Les artistes de l’hexagone se font rares, et il nous a fait honneur. Les arrangements live font unanimement danser et Daho fait démonstration d’un charisme indéniable dans une scénographie impeccable. Dans une foule de millénials, il semble que l’irrécupérable dandy ait réussi à réconcilier les générations . Il arrive à devenir une figure intemporelle dans le paysage de la chanson française.
    Piotr Grudzinski – Just Focus

FESTIVAL BEPOP – Le Mans 7 novembre

concert

FESTIVAL LES INDISCIPLINEES- Lorient 9 novembre

venue d’Etienne

concert

FESTIVAL LES RENDEZ-VOUS SONIQUES – Saint-Lô 10 novembre

concert

THEATRE DE L’ARCHIPEL – Perpignan 13 novembre

venue d’Etienne

concert

photo de l’article

THEATRE FEMINA – Bordeaux 14 novembre

concert

LE LIEU UNIQUE – Nantes 16 et 17 novembre

concert

LE FORUM – Liège 20 novembre
L’ANCIENNE BELGIQUE – Bruxelles 21 novembre

concerts

Etienne Daho ne s’est pas fait prier pour enflammer l’AB – La Dernière Heure – 23/11/18

OLYMPIA – Paris  27, 28, 30 novembre et 1er, 2 décembre

concerts

BANDES ANNONCES

Blitz

annonce de la sortie de Blitz sur la page Facebook d’Etienne
CLIPS OFFICIELS

Les flocons de l’été

Le jardin

Après le Blitz

L’étincelle
EMISSIONS TELE

Entrée libre
France 5 – 18/09/17

Alcaline spéciale Etienne Daho
« L’élégance pop »
France 2 – 17/11/17

Quotidien (1ère partie)
TMC  –  20/11/17

Quotidien (2e partie)
TMC – 20/11/17

Qoulisses
(émission Quotidien)
TMC – 20/11/17

Carte blanche
LCi – 24/11/17

C à vous
« L’empereur de la pop »
France 5 – 01/12/17

C à vous (2e partie)
France 5 – 01/12/17

Le Tube
« Etienne Daho : l’homme pop »
Canal+ – 02/12/17

Clique dimanche
« Le miraculé de la pop »
Canal+ – 04/02/18

L’invité
« Daho Duel au soleil de Montreux »
« J’ai fait un Blitz apocalyptique »
TV5 Monde – 29/06/18

Basique
« Etienne Daho : homme de scène »
France 2 – 27/11/18

Basique
« Etienne Daho : ses coups de coeur »
France 2 – 27/11/18

28 minutes
Rencontre entre eux icônes pop (avec Jane Birkin)
Arte – 10/12/18
 PASSAGES TELE

Alcaline, Les  News
« Daho repart au front »
France 2 – 12/09/17

JT 20H
TF1 – 11/11/17

Le 19 45
M6 – 16/11/17

« Daho livre son Blitz » musical
BFMTV – 17/11/17

Le 6-8
interview enregistrée et critique album
RTBF – 17/11/17

William à midi
« Quand Daho nous est conté »
(pas d’interview d’Etienne)
C8 – 21/11/17

Télé matin
« Le nouveau Daho »
France 2 – 22/11/17

Entrée libre
« Dans les oreilles d’Etienne Daho »
France 5 – 24/11/17

300 millions de critiques
critiques par des journalistes francophones de Blitz
TV5Monde – 16/12/17

JT 12/13
« Daho se confie »
France 3 – 17/06/18

Europavox (Clermont-Ferrand)
interview
France 3 (Auvergne) – 30/06/18

TAP – Poitiers
interview
France 3 Nouvelle-Aquitaine – 23/10/18

Culture et Vous
« Daho, l’icône pop à l’Olympia »
BFMTV – 29/11/18

19/20 Lorraine
« Etienne Daho dans le « Blitz »
France 3 Régions – 11/12/18
LIVES

TAP – Poitiers
interview et court extrait concert
23/10/18

« Poppy Gene Tierney »
Nuits de Champagne – Troyes
24/10/18
AUTRES

coulisses du tournage
clip Les flocons de l’été

enregistrement de l’album

en studio à Londres

L’invité de 7h50
France Inter – 09/11/17

Fast & Curious
Konbini – 15/11/17

Track ID
Konbini – 17/11/17

Melting Pop
Europe 1 – 22/11/17

Journée spéciale avec Etienne
Nostalgie – 23/11/17

La sélect
LCi – 17/12/17
Etienne Daho en interview sur France Inter à l'occasion de se remise de la Victoire d'honneur 2018.
L’invité d’Ali Baddou
France Inter – 09/02/18

interview
Télérama – 23/03/18

What’s your flow ?
interview Deezer – 25/03/18

coulisses du tournage
clip Le jardin

concert à l’Opera Monte-Carlo
01/08/18

Montage des lettres lumineuses sur la façade de l’Olympia
affiche de la tournee Blitztour d'Etienne Daho

LES DATES

dernière mise à jour de l’évolution des réservations 27/10

Blitz Summer Tour

juin 
lun 11 : Nuits de Fourvière –  LYON  COMPLET
sam 16 : Is this Pop – Zénith Aréna – LILLE
dim 17 : La Magnifique Society Festival – REIMS
ven 29 : Montreux Jazz Festival – MONTREUX
sam 30 : Festival Europavox – CLERMONT-FERRAND  BIENTOT COMPLET

juillet
sam 07 : Festival Days Off – Philharmonie de Paris – PARIS  COMPLET
jeu 19 : Festival  Les Escales du Cargo – Théâtre antique – ARLES
ven 20 : Midi Festival – HYERES  FESTIVAL ANNULE PAR LES ORGANISATEURS
dim 22 : Festival Biarritz en été – BIARRITZ
ven 27 : Festival Les Escales – SAINT-NAZAIRE

août
mer 01 : Monte-Carlo Sporting Summer Festival – MONTE-CARLO
sam 04 : Ronquières Festival – Plan incliné de Ronquières – BRAINE-LE-COMTE (Belgique)  COMPLET
sam 11 : Festival de la chanson française – ERBALUNGA (Corse)
ven 17 : La Route du Rock – SAINT-MALO

BlitzTour

octobre
ven 05 : Centre événementiel Courbevoie – COURBEVOIE  COMPLET
mar 09 : Théâtre André Malraux  –  RUEIL MALMAISON  COMPLET
mer 10 : La Vapeur – DIJON  COMPLET
ven 12 : Le Phare  –  TOURNEFEUILLE  COMPLET
sam 13 : Opéra Théâtre  –  LIMOGES  COMPLET
mar 16 : Théâtre Sébastopol  –  LILLE  COMPLET
mer 17 : Le 106 – ROUEN  COMPLET
jeu 18 : Luxexpo The Box – LUXEMBOURG
ven 19 : Den Atelier  –  LUXEMBOURG (déplacé au 18/10)
sam 20 : PMC salle Erasme  –  STRASBOURG  COMPLET
mar 23 : TAP  –  POITIERS  COMPLET
mer 24 : Théâtre de Champagne (Festival des Nuits de Champagne) – TROYES  COMPLET
ven 26 : L’Hermione  –  SAINT-BRIEUC
sam 27 : Le Quartz  –  BREST COMPLET

novembre
jeu 01 : Pitchfork Music Festival Paris – Grande Halle de la Villette – PARIS
mer 07 : Festival BEPOP  –  LE MANS  COMPLET
ven 09 : Festival Les Indisciplinées  –  LORIENT  COMPLET
sam 10 : Les rendez-vous soniques  –  SAINT LO  COMPLET 
mar 13 : Théâtre de l’Archipel  –  PERPIGNAN COMPLET
mer 14 : Théâtre Femina  –  BORDEAUX  COMPLET
ven 16 : : Le Lieu Unique  –  NANTES  COMPLET
sam 17 : Le Lieu Unique  –  NANTES  COMPLET
mar 20 : Le Forum  –  LIEGE  COMPLET 
mer 21 : Ancienne Belgique  – BRUXELLES  COMPLET
ven 23 : Le Silo  –  MARSEILLE COMPLET
sam 24 : Paloma  –  NIMES  COMPLET 
mar 27 : Olympia  –  PARIS  COMPLET  
mer 28 : Olympia  –  PARIS  COMPLET  
ven 30 : Olympia  –  PARIS  COMPLET

décembre
sam 01 : Olympia  –  PARIS  COMPLET
dim 02 : Olympia  –  PARIS  COMPLET 
mar 04 : Le Métropole  –  LAUSANNE   LE PLACEMENT ASSIS EST COMPLET
mer 05 : Radiant-Bellevue – LYON  COMPLET
sam 08 : Palais des Festivals  –  CANNES
mar 11 : L’Autre Canal  –  NANCY  COMPLET
mer 12 : L’Arsenal  –  METZ  COMPLET
mar 18 : L’Arcadium  –  ANNECY  PARTERRE COMPLET
jeu 20 : Le Vinci  –  TOURS
ven 21 : Le Liberté  –  RENNES  COMPLET

janvier
sam 19 : Electric Brixton – LONDON
lun 21 : Festsaal Kreuzberg – BERLIN

LES SETLISTS

Blitz Summer Tour
Les filles du Canyon – Le grand sommeil – Le jardin – Sortir ce soir – Poppy Gene Tierney – Comme un boomerang – Réévolution – L’invitation – Week end à Rome – Les flocons de l’été – Des attractions désastre – Tombé pour la France – Le premier jour (du reste de ta vie)  – Epaule tattoo – Bleu comme toi – Ouverture – Après le Blitz – (You’re like the) Summertime (titre de Ultra Orange)

bonus  : Duel au soleil (certaines dates)

Blitz Tour (automne)
Les filles du Canyon – Le grand sommeil – Le jardin – Sortir ce soir – Poppy Gene Tierney – Week end à Rome – Les flocons de l’été – Arnold Layne – Chambre 29 – L’invitation – L’étincelle – L’homme qui marche – Des attractions désastre – L’américain (titre de Mirwais) – Tombé pour la France – En surface (avec Marcello Giuliani) – Le premier jour (du reste de ta vie) – L’étrangère – Epaule tattoo – (You’re like the) Summertime (titre de Ultra Orange)

rappels : Après le Blitz – Bleu comme toi – Ouverture
bonus : Nocturne – Epaule tattoo – Sous garantie (à Poitiers avec Malik Djoudi)

Pitchfork Music Festival – Paris 1er novembre
Les filles du Canyon – Le grand sommeil – Le jardin – Sortir ce soir – Poppy Gene Tierney – Arnold Layne – Chambre 29 – L’invitation – L’étincelle – L’homme qui marche – Des attractions désastre –  Tombé pour la France – En surface (avec Marcello Giuliani) – Epaule tattoo – Bleu comme toi

enregistrement de l’album – tournage du clip
Les Flocons de l’été – sortie du 1er single et de l’album
photos Instagram Etienne

photographes

Blitz Summer Tour photos

photos d’Anaïs Callens

Blitz Autumn Tour photos

Vous êtes l’auteur d’un des clichés publiés sur le site et vous ne désirez pas qu’il y figure ? Contactez-moi et il sera supprimé.