je suis encore sortie jeudi et vendredi soir…

Le Cabaret vert à Charleville-Mézières m’attendait jeudi, la place des Palais à Bruxelles le lendemain aussi…

Deux concerts, deux ambiances.

Avant de parler de celui au Cabaret vert, une petite parenthèse sur le groupe Slaves qui passait juste avant Etienne.  Mince les organisateurs du festival auraient dû nous prévenir et nous dire de venir avec une armure… cela nous aurait évité de prendre des coups et de se retrouver avec des bleus après !!!

Pour ceux qui, comme moi, ne connaissaient pas ce groupe, il s’agit d’un duo britannique punk plutôt surprenant, c’est le moins que l’on puisse dire… Ils ont commencé plutôt doucement mais cela n’a pas duré longtemps, dès le second titre l’ambiance de leur concert était donnée, hurlements (enfin pour moi) sur scène et folie dans le public. Véritablement prise par surprise, j’ai été littéralement projetée contre la balustrade, arrosée (involontairement) de bière, bousculée encore et encore.  Une bande de joyeux festivaliers complètement givrés derrière moi, s’en donnait à coeur joie dans un pogo incessant (le pogo étant une « danse » consistant à sauter, gesticuler dans tous les sens, se bousculer, se tamponner dans un désordre total). Quand on ne s’y attend pas, c’est plutôt surprenant !!! Merci aux gars juste derrière nous, venus pour Christine and the Queens, qui ont fait rempart de leur corps pour tenter de nous épargner un max des coups et bousculades, sans eux, Dieu sait dans quel état j’aurais fini…

Fin de la parenthèse.

Etienne enfin arrive sur scène, j’oublie les bousculades, j’oublie l’arrosage de bière, j’oublie les coups, j’oublie tout. Il est là tout devant moi et plus rien d’autre ne compte. La soirée, je le sais, finira en beauté.

Le public est là réceptif et l’ambiance y est bien présente.  Comme d’hab, il m’embarque directement. Comme d’hab, j’en veux encore et toujours.  Comme d’hab, je ne veux pas que ça s’arrête…

Bruxelles, Place des Palais, le lendemain

Mon coup de coeur, sans faire de chauvinisme, va au concert du Brussels Summer Festival, une ambiance très festive et joyeuse tant sur scène que dans le public et un cadre magnifique.

Il faisait beau et il faisait chaud ce jour-là.  Heureusement, qu’Etienne clôturait la soirée, plus de fraîcheur.

Dès l’apparition des musiciens sur scène, le public manifeste sa joie, Arrive peu après Etienne sur scène et la joie monte encore de plusieurs crans. Je sais, dès ce moment précis, que le show sera à marquer d’une pierre blanche et je ne me suis pas trompée. Contrairement aux autres festivals, il tombe rapidement ses lunettes de soleil… YESSSSS !

Etienne enchaîne titre après titre et l’ambiance ne retombe pas que du contraire. Plus le concert avance, plus Etienne et son groupe, Mako, François, Jean-Louis, Marcello et Mathieu surfent sur scène.  Moi je kiffe grave, un plaisir immense m’envahit, je me laisse emporter, je décolle littéralement, Je ne sais pas où ils m’emmènent, qu’importe j’y vais.  Oh, je ne veux pas atterrir, je suis si bien là-haut.

Ne me demandez pas ce que je fabriquais, j’en sais rien mais c’était bien, c’était la FETE.

Le concert est passé à une vitesse folle bien plus que d’habitude.  Je n’en ai pas raté une miette, j’en ai savouré chaque minute, chaque seconde.  Des étoiles dans les yeux tout le long. Des souvenirs d’étoiles dans la tête et dans le coeur à jamais.

Le coeur de Bruxelles a palpité fort vendredi soir, les gros pavés de la place des Palais s’en souviendront pendant longtemps.

Seul regret, que nos appels répétés encore et encore aient été vains, Etienne n’est pas remonté sur scène pour nous offrir un titre en rappel. Qu’importe qu’aucun titre n’ait été prévu, qu’importe le titre repris.  Un nouveau petit Duel au soleil, sur la Place des Palais, il serait venu, nous donner la fièvre au soleil. Une dernière escapade à deux, tous les deux sans personne. Un Ooh j’aime tout, je veux goûter à vous, Ooh j’aime tout, j’veux me donner à vous. Une dernière Sortie ce soir avec lui. Ou pourquoi pas encore, une dernière expérience collective. Ç’aurait été LA cerise sur le gâteau.

Brussels Summer Festival, Daho photo JP Vanderlinden Daho BSF 2015 photo JP Vanderlinden

 

Publié dans actualités 2015, concerts - tournées, Diskonoir Tour Tagués avec : , , , ,

Laisser un commentaire