CHANSONS DE A à Z

Tous les titres interprétés par Etienne

Les textes des albums d’Etienne sont retranscrits avec sa très aimable autorisation.

 

A new world (version anglaise d'Au commencement)
(Etienne Daho/Andrew Wright – Etienne Daho)
MAXI SINGLE
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
A quoi tu ressembles
(Etienne Daho/Frank Darcel)
titre 2 du single LE GRAND SOMMEIL

Ce monde est bien trop grand / Il y a trop de gens / Et trop de pays / Il y a trop de tout / Y a d’ quoi devenir fou / C’est trop grand pour moi / Et je reste chez moi / A imaginer / A quoi ça ressemble / Là-bas

C’est vrai qu’ le monde est rond / Mais tourne pas rond / Il y a trop de tout / Il y a trop de fous / Qui s’ traînent à genoux / Je ne marche pas / Et je reste chez moi / A imaginer / A quoi tu ressembles / Là-bas

Je regarde les photos / Dans les journaux / Dans le bouquins / Ça m’impressionne / Faut que j’me décide / A tout laisser / A tout larguer / Avant qu’ ça n’ sonne / (Sonne, sonne, sonne, sonne, sonne)

Je reste dans ma bulle / Rien ne me stimule / Tout est terne et froid / Je m’ennuie de toi / Qui restes aussi chez toi / Téléphone-moi / Avant que la terre tremble / Et partons ensemble / Puisque on se ressemble / Là-bas

J’regarde c’qu’on écrit / Dans les journaux / J’ai froid dans l’ dos / Ça m’impressionne / Faut que j’ me décide / A tout laisser / A tout larguer / J’attends qu’ tu m’ sonnes / (Sonne, sonne, sonne, sonne, sonne)

A tes côtés (duo avec Malik Djoudi)
(Etienne Daho/Malik Djoudi)
album Tempéraments de Malik Djoudi
Accident (ancien titre de He's on the phone) (version anglaise de Week-end à Rome)
(Sarah Cracknell – Stanley Damerell – Peter Stewart Wiggs/Etienne Daho)
mini album RESERECTION

He’s on the phone / Doesn’t want to go home / The hotel life, forget your wife / You’re on your own
Academia girl / Her life’s a gas, she loves the trash / Inside his world / He can’t find his way there / Got the cash, feeling flash / In Leicester Square / Ooooo yes

chorus : She never meant to call / She did anyway / And now he’s trying to find / The words to say someday

It’s five to twelve / And she’s nervous as hell / (You’ve) nothing to lose, it’s hard to choose / It’s hard to tell / And hers is lilac and gold / The thing she had, she’s feeling sad / She’s feeling old / Skin is dewdrop and warm / A lipstic kiss, reminisce / Awake till dawn

chorus : He’s on the phone / And she wants to go home / Shoes in hand, don’t make a sound / It’s time to go

chorus

Affaire classée
(Etienne Daho)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

J’peux pas dormir, j’ai les nerfs, pourquoi t’as plus d’charme, plus d’mystère / Magie rompue, affaire foutue, affaire classée / J’peux pas dormir, au plafond, les yeux collés, à l’envers / Magie rompue, affaire foutue, affaire glacée

Ne plus r’penser, ne plus r’penser, nos regards émus, nos baisers goulus

Ne plus regarder en arrière, puisqu’en deux mots j’ai perdu l’affaire / Sens abusés, désabusé, affaire glacée

Ne plus r’penser, ne plus r’penser, l’allégresse émue des âmes perdues

Ne plus r’penser, ne plus r’penser, nos regard émus, nos baisers goulus

J’peux pas dormir, j’ai les nerfs, pourquoi t’as plus d’charme, plus d’mystère / Moi qui pensais jamais pouvoir de toi m’passer

After hours
(Lou Reed) album The Velvet Underground du groupe du même nom
inédit live SATORI TOUR
Amoureux solitaires (duo avec Calypso Valois)
(Elli Medeiros/Jacno)
album hommage Jacno Future
SINGLE
compilation MONSIEUR DAHO
Après le Blitz (feat. Flavien Berger)
(Jean-Louis Piérot – Etienne Daho/Etienne Daho)
album BLITZ

Nous danserons dessous les bombes, derniers adieux à l’autre monde. Dans un ultime bras d’honneur, sans les médailles et sans les fleurs. Nous chanterons, les yeux rougis, par la fumée et les débris. En l’espace d’un court instant, dans un fracas assourdissant. Cet éclair blanc… / Et soudain l’ombre qui nous drape dans ses sombres plis. Pleuvent les bombes dans ce ciel qui rougeoie et rugit. / Sous les bombes, dans les rues le carnage et les cris. L’armée des ombres, un éclair, puis tout s’est obscurci / Toi et moi, toi et moi, nous resterons légers face au danger. Nous resterons dressés face au danger, dressés face au danger / Sous les bombes dans le ciel qui rougeoie et rugit. Régresse l’ombre quand le glaive est battu par l’esprit. Sous les bombes dans le ciel qui rougeoie et rugit. Nos chants illuminent la nuit…

(Flavien et Etienne : Le chant des Anges)

Nous danserons dessous les bombes, derniers adieux à l’autre monde. Dans un ultime bras d’honneur, sans les médailles et sans les fleurs. Nous chanterons, les yeux rougis, par la fumée et les débris. Dans nos uniformes noir et or, sur le dancefloor.

Arnold Layne
(Syd Barrett)
mini album TOMBE POUR LA FRANCE
compilation ED COLLECTION ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
As tears go by
(Mick Jagger/Keith Richards/Andrew Loog Oldham)
album December’s children (and everybody’s) des Rolling Stones
concert de soutien à Daniel Paboeuf en 1979
Au commencement
(Etienne Daho/Andrew Wright – Etienne Daho)
album EDEN
BEST OF SINGLES
; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Tout n’est que recommencement / Depuis que le monde est monde / Avec toi je veux tout reprendre / A zéro depuis le début / Avec toi réapprendre / Partir sur des bases nouvelles / Au diable le bien et le mal / Et les serments artificiels / Avec toi je suis vraiment moi / absolument moi

Depuis la première seconde / C’est la magie absolue / Je n’attendais vraiment plus personne / J’étais tout seul, j’étais perdu / l’amour que tu me portes / Est incroyablement bon / Je me sens mieux, je me sens fort / Je n’ai même plus peur de la mort / Avec moi tu es vraiment toi / Absolument toi

Tout n’est que recommencement / Nus et déculpabilisés / Allons bâtir ce nouveau monde / Où l’on ignore le péché / Subjugués l’un par l’autre / On s’connaît depuis la nuit des temps / L’amour s’rait-il donc éternel / Comme dans les contes de fées / J’entends ton signal silencieux / Même en pleine nuit

Au Jack au mois d'avril
(Etienne Daho)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

C’était au Jack au mois d’avril / Je m’étais découvert d’un fil / Etait-ce le hasard ou l’instinct / Ou bien le clin d’œil du destin ? / Confirmant l’Oracle annoncé / La chance vient toujours frapper / Lorsque l’on s’y attend le moins / Et le meilleur arrive enfin / La bière a un goût de miel, de vanille et caramel / Traverser Paris en courant / Sur la seule magie de l’instant / Du message clair de tes yeux / Quand l’amour fait signe, suivez le ! / Toujours trop long à m’attacher / Et si long à me détacher / Mon cœur sauvage et arrogant / Se découvre tendre et confiant / La bière a un goût de miel, de vanille et caramel / C’était au Jack au mois d’avril / Je m’étais découvert d’un fil / Et le meilleur m’arrive enfin / Souffrir n’aura pas été vain… (à suivre)

Baby Please (feat. Etienne Daho)
(Rococo)
album Bedtime story de Rococo 
Beat Hotel (démo 82)
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

I wish I could be me / You wish you could be you / I wish I could forgive my mother  / You wish you could share my crazy sexlife / I wish I could be me / You wish you could be you / I wish I could be my twin brother / You wish you could fuck your parents / Take a chance, it’s just a dance / Have a drink, everything’s pink up here / I wish I could be someone else / You wish you could be a boy for a day / I wish I could release my anxiety / You wish you could understand my tensions / I wish I could listen to jazz / You wish you could read all Burroughs / I wish I could meet my heroes / You wish you could write sad songs / Take a chance, it’s just a dance / Have a drink, everything’s pink up here / I wish I could stop taking drugs / You wish you could have sex with me / I wish you could be me / You wish you could suck my dangerous dreams / I wish I could dance all night / You wish you could accept your destiny / I wish you could live without me / You wish you could lick my heart and soul / Take a chance, it’s just a dance / Have a drink, everything’s pink up here / I wish I could listen to Coltrane all day / You wish I could share your boring dreams / I wish I could be no one / You wish I could be your boyfriend / I wish I could leave this awful mess / You wish I could swallow your fucking fears / I wish I could leave Paris / You wish I could be stuck with you forever here

Beauty and pride
(Elli Medeiros/Jacno)
album Stinky Toys des Stinky Toys
version live coffret long box  DANS LA PEAU DE DAHO
Bienvenue (duo avec Jad Wio)

(Bortek/KBYE
album Fleur de métal de Jad Wio
émission Taratata février 93
Bleu comme toi
(Etienne Daho)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
BEST OF SINGLES
; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Je suis ailleurs mais où est-ce d’ailleurs /On me trouve parfois là-haut sous les toits / Il est en l’air un monde un peu meilleur / Tu m’retrouves parfois là-haut sous les toits / Ton regard est sombre comme un ciel d’hiver, vert / Ton regard est fou lorsque l’univers, vert, flamboie

Ton ailleurs est bien ici, sauf erreur / Tu te couches parfois au creux de mes bras / Et l’on oublie souvent le jour et l’heure / On se touche parfois du bout de nos doigts / Les nuits sans soleil, quel ange nous veille ? / Les nuits sans soleil, un singe nous veille, je veille

Le monde est comme toi, le monde est bleu / Comme toi, je veille / La nuit porte conseil et je sais le mal que l’on nous fait /Le mal que l’on nous fait parfois / Et mon humeur est down

Le monde est bleu comme toi

Bleu gitanes (Outtake)
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Goûter à la noirceur, des journées qui se fanent, dans le rose et l’orange, la fumée bleu gitanes. / Le mouvement léger, acrylique ou pastel, l’esquisse du poème, il devient immortel, ton cri muet. / Comme les eaux qui flambent, l’initié, le modèle, capturent l’éphémère, la mémoire infidèle. / Je suis ton homme rouge, qui te traque, attends que tu bouges. / L’homme étrange qui démasque sous le rimmel, ton rituel. / Moi je suis l’homme rouge, qui t’attaque, attends que tu bouges. / L’homme étrange qui dérange… / Boire ton vin de feu, ta douceur initiale, disperse dans mes veines, un désordre animal. / Moi je suis l’homme rouge, j’attends que tu craques, que tu bouges. / L’homme étrange qui te démasque sous les fards, sous le rimmel. / Rituel cruel. / Moi je suis l’homme rouge, qui t’attaque, avant que tu bouges. / L’homme étrange qui te démasque sous la frange, sous le rimmel. / Rituel cruel, rituel cruel. / Démasque-toi ! / Goûter à ta noirceur, sur l’envers de la toile, dans le rose et l’orange, la fumée bleu gitanes. / Je suis ton ange rouge, j’attends que tu craques, que tu bouges. / L’homme étrange qui démasque sous le rimmel, ton cri muet. / Rituel cruel. Moi je suis l’homme rouge, qui t’attaque, attends que tu bouges. / L’homme étrange qui démasque sous le rimmel, ton cri muet

Boulevard des Capucines
(Etienne Daho/Etienne Daho – Xavier Géronimi)
album L’INVITATION
compilation MONSIEUR DAHO ; POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Boulevard des Capucines, ton nom qui tout là-haut scintille est le même que le mien.

C’est l’Olympia qui célèbre, ton étoile qui là-haut s’élève et je vis ton succès de loin. sur scène.

Tu es le centre, la foule aimante vacille, j’observe lorsque tu chantes, que brillent les yeux des filles.

Je n’approcherai pas les loges, où l’on te couvre d’amitié et d’éloges, car la pudeur me le défend.

De loin tu sembles fort et grave, plus que les garçons de ton âge, comme lorsque tu étais enfant.

Rue Caumartin, je te guette et l’appréhension me vide, tous ces regrets douloureux, me rongent comme l’acide.

Je te demande par cette lettre mon garçon, de m’accorder ton pardon.

Tu sais, quelle connerie ma jeunesse, mon silence, quelle erreur, quelle perte de temps, si je n’ai pas su te dire à temps, que je pensais à toi, tout le temps, mon guerrier, mon roi, mon petit prince.

Epris de femmes et de vie légère, j’ai tant aimé, je suis sincère, l’étreinte de la liberté.

Ni mari ni père et volage, courant d’air et de passage, sauras-tu me regarder, mais tu ignores mes signes, toi mon cruel funambule, alors je crache ces lignes, fracassé et somnambule.

Je te demande par cette lettre mon garçon, de m’accorder ton pardon, tu sais, quelle atrocité, cette guerre, mon départ, quelle erreur, quelle perte de temps, si je n’ai pas su te dire à temps, que tu m’as manqué tout le temps, mon guerrier, mon roi, mon petit prince, mon petit prince, pardon.

Bright blue night
(Laurie Mayer/William Orbit)
face B du single Dust in the wind du groupe Torch Song
maxi CARIBBEAN SEA ; live TOUR MARTIEN
Cap Falcon
(Etienne Daho/Etienne Daho – Xavier Géronimi)
album L’INVITATION
compilation MONSIEUR DAHO ; L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Voyageur égaré, sans passé et sans route tracée, détourné, sous les pluies torrentielles, les étincelles, les orages de l’été et la valse folle de ton ombre, dans la ville assoupie, avant la fin de la nuit, je reviens…

Voyageur au long cours, ce retour, à l’envers, à rebours, mon parcours, sous les pluies torrentielles, les arcs-en-ciel, les flocons de l’été, le languide twist des décombres, sous un ciel ébloui, je reviens ici, pour refaire ma vie.

Voyageur en sursis, jeune sera la nuit, à te fuir je renonce, lit de rosés, mon amour, je reviens, voyageur clandestin, aux lueurs du matin, je serai en chemin, lit de rosés, mon amour, me voici.

Etranger sur la terre, solitaire, brûle mon âme fière, solitaire, sous les pluies torrentielles, les étincelles, les orages de l’été et la valse folle de ton ombre, dans la ville assoupie, je reviens ici, pour refaire ma vie, voyageur en sursis, jeune sera la nuit, à te fuir je renonce, lit de rosés, mon amour, je reviens.

Voyageur clandestin, aux lueurs du matin, je serai en chemin, lit de roses, mon amour me voici.

Caribbean sea
(Etienne Daho/Edith Fambuena)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

S’en aller sans un mot et se perdre à nouveau / Sombre Marine, mes silences te gênent ? / S’en aller sans un mot, cap pour rire à nouveau / Et voir un peu où ces bateaux me mènent / Car entre nous deux, c’est plus la peine

Les non-dits, les on-dit, ça m’plait pas / Tout ce que je t’ai dit, ça s’dit pas, ça s’deale pas

Caribbean, caribbean…

S’en aller sans un mot, parcourir à nouveau / Iles nouvelles pour sirènes obscènes / Puisqu’entre nous deux, c’est plus la peine

J’veux baiser qu’avec toi, ça s’dit pas /Et un bébé comme toi, ça s’prête pas, ça s’prête pas

Caribbean blue, blue nights on islands…

Centerfold romance (démo 86) (version anglaise de Duel au soleil)
(Jérôme Soligny)
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Cet air étrange
(Etienne Daho/Etienne Daho – Xavier Géronimi)
album L’INVITATION
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Tu as toujours cet air étrange, quand tu dis que je suis ton ange, ton gardien, dans cette chienne d’existence, chienne de vie, que tu me ressens comme un double, que je suis ton fauteur de trouble, que tous les autres sont vraiment trop cons et vraiment pourris, qu’au milieu des châteaux de sable, je reste ton élément stable et qu’avec moi, tu voudrais bien niquer la vie, mais qu’si tu flirtes avec les cimes, tu entrevois aussi l’abîme et qu’ça te fait très, très peur, mais aussi, très envie.

Tu dis avec cet air étrange, que lorsque nos corps se mélangent, c’est une ultime symphonie, un pas vers l’infini, que tu me ressens comme un double et que ça jette en toi le trouble et que nous sommes, insolemment, gâtés pourris, que si tu flirtes avec les cimes, tu entrevois aussi l’abîme et qu’ça te fait très, très peur, mais aussi, très envie, que si tu flirtes avec les anges, tu n’sais plus parfois sur quel pied danser et tu t’enfuis.

Tu dis qu’artiste et invivable, je pourrais bien aller au diable et bien souvent tu me hais, tu me maudis, que cet amour t’est dépendance, que ce serait ta délivrance, de me dire adieu, au revoir et pour tout merci.

Alors tu n’es plus tout là, puis tu m’recherches partout et c’est reparti

Cette histoire (démo 80)
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Cette histoire commence
ETIENNE DAHO Jr en juin 1980
Chambre 29
(Etienne Daho/Fabien Waltmann –  Etienne Daho)
album BLITZ

Dans la chambre à couteaux tirés. Apprendre à danser sans tomber. La corde est tendue sous nos pieds. Battant l’air dans le vent d’été / Dans la chambre à couteaux tirés. Apprendre à danser sans tomber. La corde est tendue sous nos pieds claquant l’air dans le vent d’été / Sur le bout de tes doigts ma lave sang t’assiège et gronde en toi / Nos jeunes esprits s’impressionnent au rouge-orangé de l’automne / Dans la chambre à couteaux tirés. La corde est tendue sous nos pieds. Claquant l’air dans le vent chaud et léger / Nos jeunes esprits s’impressionnent au rouge-orangé de l’automne / Dans la chambre à couteaux tirés. La corde est tendue sous nos pieds. Chaud et léger…


(Etienne Daho/Alain Whyte)
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO
version démo sur PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Chelsea girls (duo avec Philippe Pascal)
(Lou Reed, Sterling Morrison)
album Chelsea girl de Nico
live DISKÖNOIR TOUR Rennes le 20 décembre 2014
Chez les Yé-Yé
(Serge Gainsbourg)
mini album TOMBE POUR LA FRANCE
compilation ED COLLECTION ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Cirrus minor
(R. Waters)
EP 5 titres BE MY GUEST TONIGHT
album de reprises SURF
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Cold eyes
(Nic North)
album Pictures on a string des Comateens
inédit live tournée des Comateens en 1984
Comme un boomerang
(Serge Gainsbourg)
SINGLE
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Comme un igloo
(Etienne Daho)
album PARIS AILLEURS
BEST OF SINGLES
; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Comme un igloo farouche et empesé ultracivilisé j’me tiens bien en surface / Mais qui me foudre et qui me branle bas se lâcher sans effroi pour le grand don de soi / Je déconne vos idées sur le bien m’assomment / Je n’crains plus le regard de personne / A cette fièvre je m’abonne pour découvrir ou l’amour se love

Un doux poison dans la fibre nerveuse qui me met en deça en dessous mais au-dessus / Etrange influx, vertige ascensionnel qui pénètre mes sens et s’y diffuse jusqu’au ciel / Je m’’la donne pour cela j’ne crains plus personne et je n’attendrai plus qu’on me
sonne / C’est en ton sourire qu’je soupçonne / Qu’c’est en toi que l’amour se love

Comme un igloo électrocuté qui fond sous ta chaleur combustion assurée / Je mets au clou tous mes préjugés abondance d’émois n’a jamais rien gâté / J’m’ la surdonne et je n’attends plus qu’on me sonne / J’n’crains plus le regard de personne / C’est tout ton être qui m’étonne / C’est en toi que l’amour se love

Je sais je sais ou l’amour se love en toi l’amour se love 

Corps & armes
(Etienne Daho/David Munday – Sandy Stewart – Etienne Daho)
album CORPS ET ARMES
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Mes apparences ne te trompent pas /Tu perces sous le sourire conquérant / L’ego défaillant / Tu fais voler le vernis en éclat/ Et tu démontes le mécanisme complexe / De mes défenses et de mes réflexes

Car tu me vois vraiment / Car tu me vois, tu me ressens /Tel que je suis vraiment / Car tu me vois et tu m’entends

Tu rouvres la cage où surprotégé / Je m’étais à double tour enfermé / De peur de t’aimer et de m’engager / Plus d’artifices, ni de lignes floues / Mes plus gros défauts, mes pires faiblesses / Sont pour toi mes principaux atouts

Et je me vois vraiment / Dans le miroir que tu me tends / Tel que je suis vraiment / Alors je cède et je me rends

Pour toi je dépose corps et armes, je dépose corps et armes / Au moment où je m’y attendais le moins / Un ange m’est apparu dans un coin

Je dépose corps et armes, je dépose corps et armes / Tu mets en lumière toutes mes zones d’ombre / A l’intérieur de moi il faisait froid et sombre

Et je me vois vraiment dans le miroir que tu me tends / Tel que je sois vraiment / Alors je cède et je me rends

Pour toi je dépose corps et armes, je dépose corps et armes / Tu mets en lumière toutes mes zones d’ombre / A l’intérieur de moi il faisait froid et sombre / Je dépose corps et armes, je dépose corps et armes /Je n’oppose aucune sorte de résistance /Tu me fais renaître et je savoure ma chance

Car tu me vois vraiment / Car tu me vois, tu me ressens / Tel que je suis vraiment / Car tu me vois et tu m’entends

Cow boy
(Etienne Daho/Eric Moriniere)
album MYTHOMANE
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Cow boy, gare son cheval près d’une limousine / Au fond du parking, prend sa carabine / Cow boy, se méfie, se tait, puis d’un coup s’allume / Et raconte l’histoire, d’un cow boy de dix ans / Et si t’en places une, tourne ses yeux clairs, redevient sévère

Les petits garçons rêvent d’aventures / Tant de chemins foulés par leurs chaussures

Cow boy, sort son flingue à eau, bute les cynoques, casse des quenottes / Et après sirote Tequila Sunrise, fume des King Size / Cow boy, elle se débine, belle mexicaine, te fait de la peine / Yeux et cheveux d’ébène, jambes et tailles de reine / A son coeur t’enchaîne, t’as pas eu de veine

Cow boy reprends ton cheval et ta carabine / Complet le parking, tourne donc la page de ton livre d’images / Paysages et voyages, refais tes bagages

Les garçons rêvent de beaux voyages / Puis dorment du sommeil des enfants sages


Deal with it
(Lyn Byrd / Nic North/Oliver North)
album Deal with it des Comateens
inédit live tournée des Comateens en 1984

(Etienne Daho/ Arnold Turboust)
titre 2 single SOUDAIN
coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ;  compilation MONSIEUR DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

De biens jolies flammes éclaboussent minuit  / Orange indigo dans tes yeux cernés, l’incendie  / C’est le triomphe des cerveaux rétrécis  / Sur les trottoirs fous de la haine, l’ennemi  / Les sirènes hurlent, les balles sifflent, trop de bruits  / Mais nos sanglots couvrent les cris  / De biens jolies flammes, assombrissent minuit  / Ta plainte restera muette cette nuit  / Mon oriflamme, ma vaillante chérie  / Migraineuse affolée nerveuse et trahie / Les sirènes hurlent les balles sifflent à l’infini  / Pour nous défendre, j’suis bien trop p’tit  / La mort ce soir frappera aveugle et sans merci  / Pour tout comprendre, j’suis bien trop p’tit  / Une bien Jolie Flamme, mon astre de minuit  / Lumière Lucie auteur de mes jours, de ma nuit  / Auteur de mes jours, de ma nuit

(qui sera) Demain, mieux que moi
(Etienne Daho)
album POP SATORI
coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Pas bouger, pas toucher, tester du pied, pas s’mouiller / C’est ma première nuit chez toi, nuit noire, nuit blanche assurée pour moi / Dormir je suppose, serait sage chose, dormir je m’impose ! / ooh ooh

Pas bouger, pas s’toucher, tester du pied, pas s’mouiller / C’est ma première nuit chez toi, nuit noire, nuit blanche assurée pour toi / Tout près tu reposes, avant que j’implose, peu importe j’ose / ooh ooh

Chorus

Mieux que moi, qui sera demain mieux que moi ?

Tester du bout de l’orteil mon sommeil, tu sais bien qu’au fond je veille / Pas besoin de prose, avant que j’explose, peu importe, j’ose / ooh ooh

Pas boudé, j’suis touché, testé du pied, j’suis mouillé / Envie d’une chose, pratiquer l’osmose, rien ne s’y oppose / ooh ooh

Chup, chup, mieux que moi

Sur tes lèvres roses, un baiser je pose / Sur tes lèvres closes, c’est l’apothéose ! / Sur tes lèvres roses, un baiser je pose / C’est l’apothéose / ooh ooh

Mieux que moi, qui sera demain mieux que moi

Des adieux très heureux
(Etienne Daho/Andrew Wright – Etienne Daho)
album EDEN
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Ces adieux sont étrangement très heureux / Aucune larme dans nos yeux / A l’heure où la première étoile scintille / Et que le ciel change de teinte / Aucune larme dans nos yeux / Des adieux très heureux / Confiants de retrouver / Un jour intact les bonheurs passés / Les alizés chasseront les nuages lourds et l’oppressante obscurité / Alors que moi je prendrai congé sans cérémonie / Je disparaîtrai dans la nuit / Aucune larme dans nos yeux / Des adieux très heureux / Et sans regrets s’éclipser / Sans regrets S’éclipser / S’éclipser

Pour mieux se retrouver toi et moi ensemble, ensemble / A nouveau, toi et moi ensemble, ensemble / Fertiles et féconds, toi et moi transmettre, ensemble / Couler des jours heureux ensemble, ensemble / Et décoller, s’envoler, ensemble, ensemble… / enfin…

Des attractions désastre
(Etienne Daho)
album PARIS AILLEURS
BEST OF SINGLES
; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHEPARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Daho ! / M’avez-vous déjà vu quelque part ? / Rafraîchissez moi donc la mémoire / Extasié devant une toile de Witsen / A Rome, Londres ou Rennes, vous m’appeliez Etienne / Cherchant le magicien et sa dose / New York, Café Reggio, je suppose…. / En plein coeur de l’ivresse, au milieu du chaos / Accoudé à un bar, vous m’appeliez… Daho ! / Vous en avez de bonnes à Lisbonne ? / De salaces à Paname, Amsterdam ? / Etait-ce une quille ou un glaçon, va savoir… / Dans le noir, dans le ton, quel que soit l’abandon / Pourvu qu’il soit le bon / Sur d’experts toboggans vous m’avez vu glisser / Mais y glisser avec délices / Certes !

Ooh j’aime tout, je veux goûter à vous / Ooh j’aime tout, j’veux me donner à vous

Avant que j’m’en aille, avant mes funérailles / De la vie faire ripaille, avant que j’m’en aille

Les flèches que Cupidon m’a décrochées / N’étaient que des haches dans le dos / Et si j’ai rampé tout en bas / J’ai surfé aussi tout là-haut / Sur des cimes ondulantes… hop, j’enchaîne… / Du lever du soleil brûler jusqu’au matin crème / Se frotter à tout c’qui bouge, de palaces en bouges / Non, je n’épargnerai ni moi, ni personne / La fièvre n’est pas un don, mais un dû / Les provocs de cette foutue ville rendent certains hyper hostiles / Mais moi, j’avoue qu’ça m’tente…

Mais je n’ai pas le rouge au front / Et je ne suis pas sur le flanc / Et je ne suis pas si mauvais / Non, je ne suis pas si maudit / Mes vingt ans, sainte verge… enfin bon, j’abrège…. / Du lever du soleil briller jusqu’au matin grège

Avant que j’m’en aille, jouer à qui perd gagne / Et de la vie faire ripaille, avant que j’m’en aille

Mais ma ligne de fuite s’est brisée pour me mettre à la colle des tes vingt deux étés / J’abandonne aujourd’hui mes attractions désastre et tu viens avec moi, faire l’avion

Des heures hindoues
(Etienne Daho/David Munday)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
BEST OF SINGLES
; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Heure hindoue, rentrer tard / Tard ou tôt, c’est comme on l’entend / Et j’ai l’idée d’une idée dans les airs / Et décoller de ce bitume et ces pavés / A fond de cale dans l’air silencieux / Oublier cette putain de pluie, la nuit est finie / Peut-être enfin demain nous appartient

Gemini, même si je n’suis rien, si j’suis personne / Gemini, un grain de poussière dans la grisaille / Gemini, un parfum qui vient de quelque part / Où les portes ne sont pas closes / Over the rainbow

Heure hindoue, rentrer tôt / Tôt ou tard c’est comme on le sent / Et j’ai l’idée d’m’élever dans l’espace / Oublier ce putain d’ennui, la nuit est finie / Je sais enfin que demain nous appartient

Gemini, même si je n’suis rien, si j’suis personne / Gemini, sortir ce matin de la grisaille / Gemini, je crois en quelque chose, quelque part /  C’est sûr il y a autre chose / Over the rainbow

Heures hindoues, imprécises / Et tu voudrais que je t’emmène, alors viens / Dans ma vie martienne

Des ir
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Ir veut dire fuir / Navire, chambre rue des Martyrs

Des irs, désire toi, déèsse / Désire toi, allongée

Incandescent, indécent, turgescent / Tu m’inspires et j’expire de fous secrets, impurs, et pire / Que Dieu n’entend pas

Irrégulière éprise / Resserrant son emprise

Moi, irréfléchi, offert / Pour saison en enfer

Incandescents, indécents, tout puissants / Tu t’exprimes, et m’imprimes de fous baisers impurs, impies / Que Dieu ne voit pas

We’re flying to the moon…

Dis-lui toi que je t’aime (duo avec Vanessa Paradis)
(Henri Langolff / Serge Gainsbourg)
album Variations sur le même t’aime de Vanessa Paradis
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Dommage que tu sois mort
(Brigitte Fontaine/Olivier Bloch-Lainé)
album Urgence
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Don’t forget the nite
(Fred Chichin-Catherine Ringer)
album RITA MITSOUKO  de Les Rita Mitsouko
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; POUR NOS VIES MARTIENNES DELUXE REMASTERED COLLECTION 
Don’t leave me this way (duo avec Chris Isaak)
(Ricky Nelson)
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION 
Double zéro et l'infini
(Etienne Daho/Rico Conning)
album PARIS AILLEURS
coffret BEST OF SINGLES ; PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Sale blessure et mauvais temps pour les cœurs purs / Sale torture, ses obsessions ont la peau dure / Sept fois je suis frappé sec et bas / Sous le choc je pluie et je ploie / A mon insu, substituts de poids / Font dada hue et dada ho avec toi

Toi, zéro, dans Paris bascule à l’infini

Lame acérée qui me perce de haut en biais / Coup de massue, je me signe et perds le contrôle / Connais-tu la rage qui me cloue / De t’imaginer à genoux / Dans les catacombes et les égouts / Avec une bombe tu joues / Car l’appétit succède au dégoût / L’attirance succède à l’ennui

Toi, Zéro, dans Paris bascule à l’infini

J’suis bas. J’suis bas…

Dragonfly (feat. Etienne Daho)
(Frank Darcel/Marcel Aubé – Frank Darcel – Bertrand Blais – Laurent Etienne)
album Dragonfly de Mars
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION 
Duel au soleil
(Etienne Daho – Robert Farrel/Jérôme Soligny)
album POP SATORI
BEST OF SINGLES
; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Satanée pleine lune rousse triangle des Bermudes / J’fais rimer latitude, solitude et incertitudes  / Entre deux surprises-parties, tu m’as surpris, t’es partie / Seul je suffoque dans cette jungle, ça m’rend dingue, t’es partie

J’fais un vœu, le feu d’un duel au soleil / Je rêve d’un duel avec toi / Prise au piège tu te rendras / Provoc et duel avec toi

L’horizon s’éclaircit, sublime, le soleil s’est levé /Dans le rôle d’une rebelle des sables, enfin tu apparais / Défiant toutes tes attitudes, dans les dunes, caché /Je n’te laisserai aucune chance, pas de chance

J’fais un vœu, le feu d’un duel au soleil, / Je rêve d’un duel avec toi / En haut d’la falaise tu viendras / Provoc et duel avec toi / Me donner la fièvre au soleil / En haut de la falaise rebelle / Je veux un duel avec toi / Duel au soleil contre moi

Choix des armes, arme blanche, ta préférence ? / A ta guise, ton regard qui s’aiguise, insolent

J’fais un vœu, le feu d’un duel au soleil / Je rêve d’un duel avec toi / En haut de la falaise rebelle / Provoc et duel avec toi / Me donner la fièvre au soleil / En haut de la falaise rebelle / Je veux un duel avec toi / T’es prise au jeu tu te rendras / Duel au soleil contre moi

Duello al sole (version italienne de Duel au soleil)

(Etienne Daho – Robert Farrel/Jérôme Soligny)
album POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
En surface
(Dominique A. – Etienne Daho/Dominique A.)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE
best of L’HOMME QUI MARCHE

Que de temps passé en surface, que de temps à ne pas s’encombrer du temps et des étoiles tombées. / Que de temps passé en surface. / Je me voulais léger, léger, du plaisir sans se retourner. / Ce plaisir ne m’allégeait pas, la beauté n’avait pas de bras. / Je rêvais d’une vie de plume, ignorais la stèle et l’enclume. / Je balayais mes propres traces. / Que de temps perdu en surface. / Que de temps passé en surface, que de temps à ne pas succomber, au spleen et aux étoiles plombées. / Que de temps passé en surface. / L’éphémère était mon credo et hier, à la mauvaise place, je n’aimais pas trop mon cerveau, mon corps envahissait l’espace. / Puis j’ai vu bouger la surface, tout le temps venant à déborder. / Je pensais ne pas y penser, oui mais nos pensées nous dépassent. / Et j’ai glissé sous la surface, délesté de la légèreté. / J’ai compté les étoiles tombées et claqué le temps perdu en surface. / Que de temps passé en surface, que de temps à ne pas s’encombrer, du temps et des étoiles tombées. / Que de temps passé en surface.

Encore cette chanson
(Etienne Daho)
album MYTHOMANE
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Hum, c’est si bon, j’écoute encore cette chanson / Elle dit les mots que je te dirais en cette occasion

Hum, je fredonne, dans la chambre vide ma voix résonne / A mes côtés un chat qui déconne et un électrophone

Je remets ce disque encore une fois / Il craque un peu comme un feu de bois / Je l’écouterais bien cent fois

Hum, je frissonne, normal pour une soirée d’automne / A mes pensées soudain j’m’abandonne / Quand sonne le téléphone

Hum, c’est ta voix, je me doutais bien que c’était toi / J’vais te faire entendre une chanson, surtout ne bouge pas

J’mets l’écouteur près du haut-parleur / C’est une histoire de coeur un peu bidon / Tu comprendras si t’es pas trop con

Entr’ouvert (démo 82)
(Etienne Daho)
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Entrez entrez donc au jardin
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Epaule tattoo
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album POP SATORI
compilation ED COLLECTIONBEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Audace, indécence exigées / Blocus pour qui souhaite s’immiscer / Ce night club où le jazz est prisé / Réticence pour qui souhaite s’y glisser / Par le tempo possédée, sur la piste verglacée / Da dap dap dap / Par le tempo possédée, je l’ai vue danser / Ce night à l’admission privée / Entasse une foule électrisée / Par le tempo possédée, sur la piste verglacée / Da dap dap dap / Par le tempo possédée, ma Suzy dansait

Au Taboo, pas besoin de bagou / Son épaule est tattoo,  tattoo / Là, sur sa peau gravé, à l’encre bleue dessiné / Da dap dap dap / Là sur sa peau gravé, un tattoo bleuté

Audace, indécence exigées / Blocus pour qui souhaite s’immiscer / Ce night club où le jazz est prisé / Rictus crispé pour qui s’fait jeter / Vous avez sollicité mes bas instincts suscité / Da dap dap dap / Vous m’avez sollicité j’pouvais pas lutter

Ooh, Taboo, mais ce mot est à vous / Ton épaule est tattoo, t’es toute à moi / Ooh, Taboo, mais ce mot est à vous / Ton épaule est tattoo, t’es toute à moi

Je ne sais c’qui s’passa, Suzy dans le vice, versa / Da dap dap dap / Vice et vice et versa, quand Suzy céda / Vice et vice et versa, Suzy dans le vice versa / Da dap dap dap / Vice et vice et versa, dans le vice, versa

Et si je m'en vais avant toi
(Françoise Hardy)
album LA NOTTE LA NOTTE
compilation ED COLLECTION ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Et si je m’en vais avant toi / Dis-toi bien que je serai là / J’épouserai la pluie, le vent / Le soleil et les éléments / Pour te caresser tout le temps

L’air sera tiède et léger / Comme tu aimes

Et si tu ne le comprends pas / Très vite tu me reconnaîtras / Car moi je deviendrai méchant / J’épouserai une tourmente / Pour te faire mal et te faire froid

L’air sera désespéré comme ma peine

Et si pourtant tu nous oublies / Il me faudra laisser la pluie / Le soleil et les éléments / Et je te quitterai vraiment / Et je me quitterai aussi

L’air ne sera que du vent / Comme l’oubli

Etoiles et revers (démo)
(Dani/Etienne Daho)
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Eucalyptus (duo avec Zazie)
(Etienne Daho/Pascal Obispo)
album Ensemble contre  le SIDA
Evening
(Vanessa Daou/Peter Daou)
album Slow to burn de Vanessa Daou
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Falling in love
(Dennis Wilson) album Sound of free
album de reprises SURF
Femme fatale
(Lou Reed) album The Velvet Underground and  Nico du groupe The Velvet Underground
live inédit TOUR MARTIEN
For you (démo 2009)
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Get off my case (avec Comateens)
(Fabien Waltmann’s remix edit)
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Glad to be unhappy
(L. Hart/R. Rodgers)
EP 5 titres BE MY GUEST TONIGHT
album de reprises SURF
He’s on the phone
(Saint Etienne)
Week-end à Rome/He’s on the phone (duo avec Sarah Cracknell)
coffret BEST OF SINGLES ; RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Heathen
(David Bowie)
album Heathen de David Bowie
album hommage à  David Bowie We were so turned on 
Hobart paving (démo)
RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Honeymoon
(Phoenix)
album de reprises SURF
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Hôtel des infidèles
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album BLITZ

C’était la chambre du serpent. Sifflant le chant des résistants. Des infidèles, le miel, et le goût entêtant du tabac gris, béni. Et de la poudre blanche, artificielles orgies. Noble mélancolie / Nous étions douze, en mal d’espace, de liberté. Et refusions de nous livrer / C’était le rituel des dimanches, pluvieux. A l’épreuve du feu, à Montparnasse, fiévreux, les oubliés de Dieu. A la Louisiane, morsure, sur mon torse fleuri. Et ce silence maudit dans la rue de Buci / Nous étions douze, en mal d’espace, de liberté. Et refusions de nous livrer. Le cœur endeuillé, nus, démasqués, le souffle court. Nous étions doux, en mal d’amour. Et refusions de le montrer / Nous étions douze, en mal d’espace, de liberté. Et refusions de nous livrer. Le cœur renversé, nus, démasqués, le souffle court. Nous étions doux, en mal d’amour. Et refusions de nous livrer.

I’ll be your mirror
(Lou Reed) album The Velvet Uunderground and Nico du groupe The Velvet Underground
concert John Cale – Velvet Underground à la Philharmonie de Paris le 3 avril 2016
I can’t escape from you
(H. Williams sr)
EP 5 titres BE MY GUEST TONIGHT
album de reprises SURF
duo avec Alain Bashung sur compilation MONSIEUR DAHO ; L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Ici-bas (feat. Etienne Daho)
(Gabriel Fauré/Sully Prudhomme)
album hommage à Gabriel Fauré – Ici-Bas -Les Mélodies de Gabriel Fauré de Baum
Idéal
(Etienne Daho/Etienne Daho – Arnold Turboust)
BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
If (duo avec Charlotte Gainsbourg)
(Etienne Daho/Ginger Ale – arrangements Etienne Daho)
album REEVOLUTION
compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

If excessif, accro, compulsif / If adhésif, over réactif / If exclusif et trop émotif / If impulsif qui est le fautif ? / If intrusif, plus combatif, sous sédatifs en soins intensifs, cherche le motif / If négatif, maladif, inexpressif et plus vraiment vif, cherche le motif / If trop captif et décoratif / If défensif, à cran, offensif / If incisifs, mes coups de canifs / If agressif, qui est le fautif ? / If intrusif, plus combatif, sous sédatifs en soins intensifs, cherche le motif / If négatif, maladif, inexpressif et plus vraiment vif, cherche le motif / If évasif, approximatif / If c’est plus l’kif, de jouer au calife / If trop nocif et trop addictif / If fugitif, maniaco dépressif / If trop massifs, abusifs, à ton actif, les coups successifs, trop lourd le passif / If décisif, je m’rebiffe, mon départ est impératif et définitif, définitif.

Il ne dira pas
(Etienne Daho/Thierry Alexandre)
album MYTHOMANE
BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L‘HOMME QUI MARCHEMYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Il ne dira pas, non il ne dira pas / Qu’il a tué son père, sa mère, son frère, ses chats

Il ne dira pas, non il ne dira pas / Que sur son passé il jette un regard las

Il ne dira pas, non il ne dira pas /Que dans les night-clubs, la nuit il fait la nouba / Il ne dira pas, non il ne dira pas / Il se sent si seul qu’il passe de bras en bras

Il ne dira pas, non il ne dira pas / Que pour cet amour il a ce désir là / Il ne dira pas, non il ne dira pas / Que dans ses bras la nuit il pleure tout bas

Il ne dira pas, non il ne dira pas / Un sourire, un geste,  il n’est déjà plus là

Interlude à la désirade
(Etienne Daho)
album PARIS AILLEURS
coffret BEST OF SINGLES ; version démo 78 MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION ; PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Le temps me donne le temps / Le temps me donne le temps et s’en va / Un courant d’air sur les toits / Et un peu d’air pour moi et pour moi, qui suis je ?

La pluie me donne l’envie / La pluie me donne l’envie de toi / Que je ne partage pas / Que je garde pour moi et pour moi ici

Sans vie je dors sans soucis / Je m’abandonne aux plaisirs du temps / Le temps me donne le temps  / De te garder pour moi toute la nuit, et puis…

Jack, tu n'es pas un ange
(Etienne Daho)
album LA NOTTE LA NOTTE
LA NOTTE LA NOTTE   DELUXE REMASTERED COLLECTION

Le port est à deux pas d’ici / Les marins boivent sans souci / Le port est à deux pas d’ici / Les marins boivent sans souci / Jack

Mais un drame se trame / Cachez-vous brave dame / Car un homme sans âme / Voudrait bien vous faire tâter d’son arme

Dans ce quartier louche, mal famé / Où se cachent des loups affamés / Dans ce quartier louche, mal famé / Où se cachent des loups affamés / Jack

Une fille blanche et grasse / A l’ombre d’une impasse / Brave pour quelques passes / Le danger qui rôde et qui la glace

Humm, Jack, tu n’es pas gentil / Humm, Jack, tu n’es pas gentil

You’re lookin’ high, you’re lookin’ low, Jack…

Humm, Jack, tu n’es pas gentil / Humm, Jack, tu n’es pas gentil / Humm, Jack, tu n’es pas gentil

Pas de chance Jack la repère / Et l’empoigne d’une main de fer / Pas de chance Jack la repère / Et l’empoigne d’une main de fer / Jack

Elle cède sous la force / De ses assauts féroces / Implorant la clémence / Tandis qu’il la rosse avec démence

Sorti tout droit de l’enfer, ce monstre légendaire / Fera la une des colonnes, une fois de plus
l’éventreur déconne

Humm, Jack, tu n’es pas gentil…

Jamais je ne t'ai dit que je t'aimerais toujours
(Cyrius Bassiak)
version travail prévue pour le Kaléidoscope Tour
Je t’ai oubliée (démo 78)
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Jungle pulse
(Brigitte Fontaine – Etienne Daho/Stanley Damerell – Peter Stewart Wiggs – Tatiana Mais)
mini album RESERECTION
BEST OF SINGLES
; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Immergée dans la nuit de lave / L’étoile filante et nue, sans entraves / Dans le chaos / Se tord, s’étire et se déhanche / Luisant dans sa tenue élastique / Et je tombe, patatra / Dans la vapeur super tropicale / Je suis celui qui te boit et qui te dévore / Où tu veux, quand tu veux

Ses petits seins pharaoniques / Dansant comme des balles de plastique / Tracent des huit, des hiéroglyphes / Sur ma cervelle en ébullition / Et soudain j’entends crier les lions / Les noirs jaguars et les gibbons mignons / J’entends claquer l’armée des fouets / Là, tout près dans la forêt

C’est le moment de la fusion / Toutes les hormones en communication / Dans le magma interlope / En aveugle nyctalope / Collés au plaf’ roulant des pelles / Nous prenons feu éternel / Dans un halo blanc électrique / Dans un frisson préorgastique

chorus : La jungle, dedans, dehors / La jungle in and out / Je pulse et pulse encore / Je pulse in and out / Dardé par les phares, fardé par le dards / Empoisonnes du soleil noir / Je pulse et pulse encore

doo boo doo boo doo…

L'adorer
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Edith Fambuena – Etienne Daho)
album L’INVITATION
compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Avant que l’infidèle à la beauté assassine, ne me morde la main, ne me couronne d’épines, désadorer l’adorer.

Avant que ses baisers ne deviennent couteaux, que ses bouquets de fleurs ne me fassent la peau, désadorer l’adorer, mais arborer ce chagrin si haut, que je porte, beau comme un drapeau, en vainqueur, dont on admire le sort, courageux qui sait aimer trop fort, car comme les dieux qu’on adore adorer j’adorais l’adorer.

J’ai été si vivant, chaque minute, chaque seconde, mais avant d’abhorrer ses humeurs vagabondes, désadorer l’adorer.

Avant que l’infidèle à nouveau ne sévisse, qu’inéluctablement, le destin s’accomplisse, désadorer l’adorer, mais arborer ce chagrin si haut, que je porte, beau comme un drapeau en vainqueur, dont on admire le sort, courageux, qui sait aimer trop fort, car comme les dieux qu’on adore adorer,  j’adorais l’adorer.

Désadorer l’adorer…

L'américain
(Mirwais)
live NOS CHANTS ILLUMINENT LA NUIT (BLITZTOUR)
L’amour avec toi
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
L'année du dragon
(Etienne Daho/Carly Simon)
album CORPS ET ARMES
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Comme un dragon de feu / Qui transperce les étoiles / Réinsuffle la vie et la déraison / Equilibre les contraires / Les défenses tombent / Nos esprits se confondent / Et installent l’harmonie / D’apprendre à se donner / Le meilleur de nous-mêmes / Et en sortir grandis

En toi, l’eau dans le désert / En moi, le sage et le fou / Vont apprendre à ne plus vivre seuls

Etre parfois tenté / D’influencer le destin / Triompher des non-dits, épancher ta peine / Oh, mais enfin les larmes te libèrent / La fuite en avant et les voies aériennes / Ne nous détourneront pas de la chance donnée / Ne lutte pas contre moi, ni contre toi-même

Oh, et si j’ai trébuché pour atteindre ton âme / Tu as su me comprendre et je saurai t’attendre.

Touch by the sun  originals lyrics
If you want to be brave / And reach for the top of the sky / And the farthest point on the horizon / Do you know who you’ll meet there / Great soldiers and seafarers, artists and dreamers / Who need to be close, close to the light / They need to be in danger of burning by fire / And I, I want to get there, / I, I want to be one / One who is touched by the sun, one who is touched by the sun

Often I want to walk / The safe side of the street / And lull myself to sleep / And dull my pain / But deep down inside I know / I’ve got to learn from the greats, / Earn my right to be living / Let my wings of desire / Soar over the night / I need to let them say / She must have been mad  / I, I want to get there / I, I want to be one / One who is touched by the sun, one who is touched by the sun

I’ve got to learn from the greats, / Earn my right to be living / With every breath that I take, every heartbeat / And I, I want to get there / I, I want to be one, / One who is touched by the sun, one who is touched by the sun

L'autre moi
(Etienne Daho)
album A la légère de Jane Birkin
démo 99 solo sur CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
L'enfer enfin
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album EDEN
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

A la tienne, à la nôtre, santé, à l’air embrasé / Ça ressemble à l’enfer, l’enfer est sur la terre / Hauts les cœurs serrés, les yeux dilatés

Tu vis mon amour en enfer, un enfer couleur chair / Des anges doux et pervers t’incitent à t’étendre par terre / Le ciel ne peut-il attendre l’hiver ?

Un 24 décembre, beau et vide, petite sœur de sang extra lucide / S’émerveille, ‘l’enfer enfin’

Avant que la chance ne nous lâche / Frangine au cœur bien tendre / Pourras-tu entendre les fados étranges / Des amis perdus qu’on ne reverra plus

Fiévreuse dans ta jupe orange / Tu m’enseignes en échange la grande harmonie / Unis pour la vie, nous allons mourir pour renaître / Mourir pour renaître

Un 24 décembre, beau et vide, petite sœur de sang aux yeux limpides / S’écrie ‘l’enfer enfin’ / L’enfer enfin

Unis pour la vie, nous allons mourir pour renaître / Mourir pour renaître

L’enfer enfin

L'été
(Etienne Daho/Frank Darcel)
album MYTHOMANE
compilation ED COLLECTION ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; MYTHOMANE   DELUXE REMASTERED COLLECTION

Philtre d’amour et contre-jour / Vagues sur nos corps et sable d’or / Coco, mangue et kiwi, goyave, jus de fruits / Elixir d’amour et fin du jour

Pour magie érotique pour amour exotique

Mais déjà le vent se lève / Et la journée s’achève / Damned, c’est un orage, quittons la plage

C’est un plan maléfique, un plan machiavélique

L’orage tonne et tu frisonnes / La pluie nous bat, viens prends mon bras / Chauds, humides et malsains les nuages soudain / Eclatent avec fureur et tu prends peur

Mon amour exotique mon amour romantique

Allons, derrière la dune et ouvrons le dialogue / J’ai là une pirogue pour toute fortune

Pour magie érotique pour amour romantique

Philtre d’amour et contre-jour / Vagues sur nos corps et sable d’or

L'été ou presque
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho) (texte parlé)
2e titre single L’HOMME QUI MARCHE
L’étincelle
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album BLITZ

Le soir déplie ses voiles sombres. Enveloppe les toits, les trottoirs et les bois. Et là dans la pénombre. Personne ne nous voit, infidèles égarés, sur les pavés / Au fond de nous l’étincelle, invisible à vos yeux. Cet éclat vénéneux, des perdants silencieux. Au fond de nous l’étincelle, dans le calme orageux. Cet éclair dangereux des héros silencieux / Vois, dans l’or du soir qui plonge. Nos ombres se rallongent, les anges se morfondent. Nos poignards étoilés. Dans ce théâtre d’ombres, griffent sur le pavé, des cœurs givrés / Au fond de nous l’étincelle, invisible à vos yeux. Cet éclat vénéneux, des perdants silencieux / Au fond de nous l’étincelle, dans le calme orageux. Cet éclair dangereux des héros silencieux / Au fond de nous l’étincelle…
L’étrangère (avec Debbie Harry et Nile Rodgers)
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Downtown there will always be a corner of the wall, for the exile of radiant children. Downtown there will always be a piece of grey wall, for all those who like you are rebels and clandestine.

Un taxi jaune éventre la nuit et l’Etrangère en surgit. / Le mascara coule de ses yeux gris et se mélange à la pluie. / Dans les rues, Elle ressent l’énergie, bouleversante odeur de vie. / Le taxi la dépose au Chelsea, où elle venait avec Lui. / A la radio Call me de Blondie, contagieuse mélodie, congédie sa mélancolie. Downtown il y aura toujours un coin de mur bleu, pour y adosser l’exil des enfants radieux. / Downtown il y aura toujours un bout de mur gris, pour tous ceux-là qui comme toi, ne sont pas d’ici. / Et dont le destin est d’être clandestin. / Carnet de poèmes et croquis, pour qui entendra son cri. / Champagne et comatose aux barbis et leur douce anesthésie. / A la radio Call me de Blondie, contagieuse mélodie, congédie sa mélancolie. / Downtown il y aura toujours un coin de mur bleu, pour y adosser l’exil des enfants radieux. / Downtown il y aura toujours un bout de mur gris, pour tous ceux-là qui comme toi sont des insoumis. / Et dont le destin est d’être clandestin. / Downtown il y aura toujours un bout de mur gris, pour tous ceux-là qui comme toi ne sont pas d’ici et dont le destin est d’être clandestin.

Downtown there will always be a corner of the wall, for the exile of the radiant children to lean. Downtown there will always be a piece of grey wall, for all those who like you are rebels and clandestine.

L’homme qui marche (avec Frànçois Marry)
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE
best of L’HOMME QUI MARCHE

Piazza Navona. J’étais là très tôt ce matin, je te cherchais. A vive allure, le passé nous rattrape. Je me demande si j’ai eu raison, mais me voici à Rome, devant chez toi.

L’escalier monte à sa chambre et dans ce froid de gueux, l’enfant du roi fou. / En bras de chemise légère, dans son âme tous nos mystères de Berlin, de Moscou. / Des photos d’un ado sombre, accrochées au mur devant lui, est ce moi ?  est-ce lui ? est-ce lui ?

Je t’ai attendu dans ce rade triste, il était trop tôt pour ma défaite.

L’escalier monte à sa chambre et dans le froid de décembre, son accent français le trahit. / En bras de chemise légère, dans ses yeux tous nos mystères, de Marseille à Paris. / Des photos d’un ado sombre, accrochées au mur devant lui, est-ce moi ? est-ce lui ? / Comme le héros d’un livre, qui ne souffrirait plus du froid, l’homme qui marche devant moi est-ce moi ? / Comme le héros d’un livre, qui ne s’ouvrirait plus qu’une fois, l’homme qui marche devant moi est-ce toi ? / Comme le héros d’un livre, qui ne souffrirait plus du froid, l’homme qui marche devant moi est-ce toi ?

Je t’ai attendu dans ce rade triste, il était trop tôt pour ma défaite.

L’idole des jeunes
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
L'inconstant
(Etienne Daho/Etienne Daho – Helen Turner)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION   DELUXE REMASTERED COLLECTION

Bien sûr j’ai voulu partir, mais c’est moi que je voulais fuir, dans l’inconstance / La licence, le plaisir et les substituts de toi, plonger cent fois / Apaiser la crainte du vide, dans l’erreur, mon inaptitude au bonheur

Bien sûr, si j’ai fais le con, tu as mille fois raison, de perdre confiance / Mais je dompterai l’orgueil et braverai mes peurs, et cette fièvre que l’on pardonne à la jeunesse

Désapprendre tout pour réapprendre tout / Réapprendre tout de toi, dans ta lumière et dans tes pas

Je me fous de ce qu’on dira / Et ce qu’on pensera de moi / Je veux faire exploser mes chaînes / Et tous les boulets que je traîne / Je réapprendrai tout de toi / Je réapprendrai tout de toi

Bien sûr si j’ai fait le con, éternellement vagabond, en déroute / Je t’ai dans la tête et le sang, ailleurs, je ne cherchais que toi, et dans tes bras, délesté du poison du doute

Désapprendre tout pour réapprendre tout / Réapprendre tout de toi / Dans ta lumière et dans tes pas

Je me fous de ce qu’on dira / Et ce qu’on pensera de moi / Je veux faire exploser mes chaînes / Et tous les boulets que je traîne / Je réapprendrai tout, tout de toi / Je réapprendrai tout de toi

L'invitation
(Etienne Daho/Etienne Daho – Xavier Géromini)
album L’INVITATION
compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Ah ! je brûle, je brûle, des tentacules, m’attrapant du fond des enfers, me donnent la cruelle sensation, de marcher pieds nus sur du verre

La bonté de ta main généreuse et parfaite qui me fait signe d’avancer, me donne l’aimable sensation, d’être à la vie de nouveau convié.

A la table des convives, oh qu’on vive ! qu’on vive !, jusqu’à c’que repu, l’on en meure, tu m’invites à prendre ma place, à partager, le miel des honneurs de ton cœur.

Volontiers, j’accepte le meilleur traitement, que l’on réserve, tout exclusivement aux invités, le festin nu, qui fait les langues au soir, se délier.

Oh ! je brûle, je brûle, de goûter à présent, à tous ces nectars affolants, dont le poison noir et pourpre, fait battre indécent, le sang des amants.

Ton baiser confiant, m’appelle, à un tout autre destin adoré, me donne l’aimable sensation, d’être à la vie de nouveau convié.

Ah ! qu’y puis-je, qu’y puis-je, la liqueur volatile, je veux toute la partager, à la table des poètes, des assassins, tout comme moi ici, conviés.

Volontiers, j’accepte le meilleur traitement, que l’on réserve, tout exclusivement, aux invités, le festin nu, qui fait les langues au soir, se délier

L'orage
(Etienne Daho/Christian Fradin –  Etienne Daho)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION   DELUXE REMASTERED COLLECTION

La douleur me rend insensible / Et je ne me reconnais pas / C’est brutalement que j’excise / Ce lien d’âme et à chaque pas / Lentement je perds l’équilibre / Que mes prières montent vers toi / Dieu, pourquoi me sentir misérable ? / Pourquoi sentir l’orage en moi ? / De ses flèches j’étais la cible / Je n’ai vraiment pas eu le choix / Renoncer me met au supplice / Mes prières montent vers Toi / Dieu, pourquoi me sentir si coupable ? / Pourquoi sentir l’orage en moi ? /  Dieu du Coran ou de la Bible / Donne-moi la force et la foi, enfin / C’était un amour impossible… / Pourquoi me sentir coupable ? / Pourquoi sentir l’orage en moi ? / Pourquoi me sentir misérable ? / Pourquoi sentir l’orage en moi ?
L’or et la poussière (duo avec Elsa)
(Asher Ash/Elsa Lunghini/Nigel Clark)
album De lave et de sève d’Elsa
La Baie
(Etienne Daho/Jérôme Soligny)
album CORPS ET ARMES
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Quitter l’aéroport, écourter ces adieux / L’émotion est trop vive et mon coeur bat pour deux / Bientôt de ton hublot, l’île ne sera qu’un point sur l’eau / En partant tu emportes le meilleur de moi-même

Je roule vers la baie, son matin lumineux / Ses atomes d’azur, vibrants et vénéneux / Rien n’a changé pourtant, le jardin lourd est différent / En restant seul, je deviens étranger à moi-même

J’ai perdu, je m’incline, t’en fais pas / Quelqu’un d’autre guidera tes pas /Si mes signaux traversent les airs, l’océan / Personne n’entend

Dans la chambre déserte, les souvenirs affluent / Et je baisse la tête, comme un guerrier vaincu / La plaie encore ouverte, mépris de soi réactivé / En restant seul, je deviens un danger pour moi-même

J’ai perdu, je m’incline, j’ai compris / Et je disparaîtrai de ta vie / Si mes signaux traversent les airs, l’océan / Personne n’entend

J’ai perdu, je m’incline, je comprends / Puisque là-bas on t’aime, on t’attend / Si mes signaux traversent les airs, l’océan / Plus personne n’entend

La ballade d'Edie S.
(Etienne Daho/Frank Darcel)
mini album TOMBE POUR LA FRANCE (2000)
compilation ED COLLECTION ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHOLA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Edie se lasse et traverse le miroir / De blanc se pare pour un rendez-vous nulle part / Edie se glace, si grand ce lit à deux places / Edie s’y glisse et voyage en première classe

Toutes ces photos déchirées dans la chambre allumée / C’est un désordre qui ressemble à un départ / Edie s’efface…

Des lettres éparpillées dans la chambre allumée / C’est un désordre qui ressemble à un départ

Edie s’endort tout en serrant très, très fort / Contre sa joue, un souvenir de Corfou

C’est un silence qui ressemble fort à un départ

Dedi, dedicated to baby, Edie, dedicated to Edie S.

La berlue
(Françoise Hardy)
album PARIS AILLEURS
PARIS AILLEURS   DELUXE REMASTERED COLLECTION

Pour voir l’intérieur de ma tête / Ses eaux plates, ses tempêtes / Et ses idées reçues

Pour voir l’intérieur de mon cœur / Ses films et ses erreurs / Et son peu d’étendue

Pour voir l’intérieur de mon âme / Ses minuscules drames / Ses états mal vécus

Pour voir l’intérieur de ma tête / Il te faut des lunettes / Car tu as la berlue

Pour voir l’intérieur de ta tête / Les dangers qui m’y guettent / Et nos malentendus

Pour voir l’intérieur de ton cœur / Ses blocages et ses peurs / Ses battements ambigu

Pour voir l’intérieur de ton âme / Et rompre enfin le charme / Tous mystères confondu

Pour voir l’intérieur de ta tête / Il te faut des lunettes / Tu me donnes la berlue

La grippe (duo avec Jane Birkin)
(Brigitte Fontaine/Jacques Higelin)
album Rendez-vous de Jane Birkin
La ligne droite (duo avec Keren Ann)
(Georges Moustaki/Barbara)
album Bleue (Deluxe) de Keren Ann
La mémoire vive
(Etienne Daho – Jean-Christophe Eluard/Davide Munday – Sandy Stewart)
album CORPS ET ARMES
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION


Après l’averse, l’éclaircie / Le vent du sud nous rend amnésiques / En sursis la joie de nos bons moments /Mais sans garantie d’un bonheur tranquille

L’amour renaît plusieurs fois / Ma mémoire vive est pleine de toi/ Mon meilleur souvenir / Bien à toi

Après l’orage, l’accalmie / Anesthésie toute nostalgie / Ravive nos coeurs convalescents / L’amour amitié devient moins fragile

L’amour renaît plusieurs fois / Ma mémoire vive est pleine de toi / Mon meilleur avenir / Bien à toi

Deux croissants de lune dans le même anneau / Scintillent au-dessus de l’eau / Si tu fermes les yeux, tu les sens apparaître / Tatoués sur ta peau

L’amour revit plusieurs fois / Ma mémoire vive est pleine de toi / Mon meilleur avenir / Bien à toi

La nage indienne
(Etienne Daho/Gavin Skinner – Etienne Daho)
album CORPS ET ARMES
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Je prends mon élan, mon corps se détend / Et plane dans l’eau glacée / Parmi les algues multicolorées  / A nouveau je viens te chercher / A contre courant des bancs de poissons / Des bas fonds, du chemin des noyés / Premier secours à personne en danger / N’aie pas peur, je viens te chercher

En nage indienne ou en brasse coulée / A la surface je vais te hisser

Oh, serre-moi fort, si ton corps se fait plus léger,nous pourrons remonter

La route de perles fines et de corail / Hérissée d’embûches et d’écailles / Tu fais de moi le champion du plongeon / Des sorcières des mers, des dragons / A bout de force, je t’ai déposée / Essoufflée, sur le sable séché / Toutes tes cellules pétillent comme des bulles / Peu à peu réoxygénées

En nage indienne ou en brasse coulée / S’en sortir indemne et te hisser

Oh, serre-moi fort, si ton corps se fait plus léger,je pourrai nous sauver / En nage indienne ou en brasse coulée / S’en sortir indemne et te hisser

Oh, serre-moi fort, si ton cœur se fait plus léger, je pourrai nous sauver

La peau dure
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE
best of L’HOMME QUI MARCHE

Bien sûr, je connais tes plaies, tes blessures. / Cyanure, tes souvenirs ont la peau dure. / Fêlures, à chacun son chemin, chacun ses déchirures. / Mais je les ressens comme toi. / Fractures, pousser seul sur un tas d’ordures. / Torture, redouter d’être une imposture. / Froidures qui nous gercent le cœur et rouillent les jointures. / Oui je les ressens. / Quand les larmes de l’enfance toute la vie sont murmures, où sont l’épaule et les mots qui te rassurent ? / Oui les armes de l’enfance, te font le cuir et l’armure et assèchent les rivières que tu pleurais hier. / Griffures, je lèche ta triste figure. / Morsures, ton sang et ses éclaboussures. / Roulures et salauds qui peu à peu nous ont à l’usure. / Oui je les ressens. / Quand les larmes de l’enfance toute la vie sont murmures, où sont l’épaule et les mots qui te rassurent ? / Oui les armes de l’enfance, te font le cuir et l’armure et assèchent les rivières que tu pleurais hier. / Bien sûr, je connais tes plaies, tes blessures. / Cyanure, tes souvenirs ont la peau dure. / Fêlures, à chacun son chemin, chacun ses déchirures. / Mais je les ressens comme toi…

La vie continuera
(Etienne Daho/Jérôme Soligny)
album L’INVITATION
L’INVITATION   DELUXE REMASTERED COLLECTION

J’me démerde, ce n’est rien, la pluie dans les yeux, fermer son cœur, s’en remettre à Dieu.

Je fais mea culpa, l’amour ne suffit pas, j’ai fait c’que j’ai pu, avec c’que t’as pas.

Tu t’démerdes plutôt bien. le glam, le décor, le goût de l’image et du confort.

Tu fais mea culpa, non, mais tu te fous de moi, va faire c’que tu peux, avec c’que t’as pas.

Mes prières s’ront exaucées, mes pensées, qui ne sont que griefs et rejet, deviendront indolores, dans le bleu des accords et la vie continuera, ça ira, la mer effacera toute trace de combat, ça ira, ça ira, la vie continuera…

Désaccord entre l’âme et le corps, même si la flamme au cœur brille encore, tu fais mea culpa, aimer, tu ne sais pas, t’as fait c’que t’as pu, avec c’que t’as pas. mes prières s’ront exaucées, mes pensées qui ne sont que griefs et rejet, deviendront indolores, dans le feu des alcools et la vie continuera, ça ira, la mer effacera toute trace de combat, oublie-moi, la vie continuera…

La douleur s’évapore, dans le bleu des accords et la vie continuera, ça ira, la mer effacera toute trace de nos pas, j’serai plus là, la vie continuera… J’serai plus là…

La ville
(Daniel Darc)
SINGLE
best of L’HOMME QUI MARCHE ; POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION 
Laisse tomber les jaloux
(Etienne Daho/Frank Darcel)
album LA NOTTE LA NOTTE
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Night club, je te cherche, je te trouve, y’a trop de monde / Night club, Tequila, je m’enivre, je parle trop, bien trop

A quoi servent les mots, m’embarrassent plutôt / J’préfère tes gestes

Night club, slow cha cha, tu chavires, j’suis pas de bois / Night club, slow cha cha, tu chavires, j’suis pas de bois

Les lumières font le fête et sont pas les seules, j’me laisse aller / J’me laisse aller, lentement, j’me laisse aller

Laisse tomber, les jaloux, montrons-nous / Puisqu’on est bien, le monde peut nous mater, peu importe / Laisse tomber les jaloux, montrons-nous / Puisqu’on est bien, reste-là, encore une danse, encore une danse

Late night
(Syd Barrett)
album POP SATORI
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

When I woke up today / And you weren’t there to play / Then I wanted to be with you / When you showed me your eyes / Whispered love at the skies / Then I wanted to stay with you / Inside me I feel alone and unreal / And the way you kiss will always be / A very special thing to me…

When I lay still at night seeing / Stars high and light / Then I wanted to be with you / When the rooftops shone dark / All alone (I) saw a spark / Spark of love just to stay with you / Inside me I feel alone and unreal / And the way you kiss will always be / A very special thing to me…

If I mention your name / Turn around on a chain / Then the sky opens for you / When we grew very tall / When I saw you so small / Then I wanted to stay with you / Inside me I feel alone and unreal / And the way you kiss will always be / A very special thing to me…

Le baiser du destin (avec Jehnny Beth et Johnny Hostile)
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Le désert et l’enfer, es-tu maître de ton destin ? / Les sommets, l’or des rivières, sont à la portée de ta main. / Il n’y a qu’à se baisser pour tout amasser, sachant que l’on peut toujours passer à côté. / Si la fortune ne sourit point et que l’on passe à côté du baiser du destin. / Les fruits mûrs ou les pierres, les faiseurs de feux te baisent la main. / La fortune, les revers, les mêmes t’écraseront comme un chien. / Il n’y a qu’à trébucher pour se ramasser. / Serait-ce le libre choix ou la destinée. / Quand l’infortune sourit en coin et que l’on passe à côté du baiser du destin. / Avant, avant, que dans nos mains ne soient tracées, ces lignes comme les nervures d’une feuille, où la fortune des héros vient se poser. / Les lumières, les chimères, corps à corps avec son destin. / Les ténèbres, les matins clairs, sont à la portée de ta main. / Il n’y a qu’à se baisser pour tout amasser, sachant que l’on peut toujours passer à côté. / Si la fortune ne sourit point et que l’on passe à côté du baiser du destin.

Le baiser français
(Etienne Daho/Stanley Damerell – Peter Stewart Wiggs)
mini album RESERECTION
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Tu aimes les baisers français, parfaits, profonds / Qui font vaciller, tes défenses, ta raison / J’entr’ouvre les portes de ma prison / Et t’offre le choix entre deux options / Te consommer ou te consumer / Et contre toute attente te faire plonger

Tu aimes les baisers français et les frissons / Exercer sur d’autres une fascination / Pour te jouer de mes illusions / Tu m’offres le choix entre deux tensions / M’attirer puis me repousser / Et contre toute attente me faire plonger

Tu aimes les baisers français et les garçons / J’aime provoquer des perturbations / Aller voir ailleurs dans d’autres dimensions / Pour ne pas se perdre, une conclusion / Se pardonner, se pardonner / Et contre toute attente se retrouver

Le brasier
(Etienne Daho/Helen Turner – Frances Ruffelle)
album CORPS ET ARMES
compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Ces instants fragiles sont emplis d’espoir / Même si j’ai été la cible et la proie / De mille aiguilles, de cent coups bas / Qui m’éloignent trop de moi / La perfection pure n’a souvent pas de prix / La rechercher me détruit / Puis je reviens à la vie / Vois tout au fond de moi / Ce brasier qui ne s’éteint pas / Que vive la flamme, que vive la flamme ! / Pour à nouveau prendre feu et brûler jusqu’au bout

C’est irrépressible, l’espoir / S’accrocher à des détails, l’espoir / Si la vie se charge de me refaire tomber / Sans personne à mes côtés / Si à nouveau la solitude me déprave / Tu sais, même les épaves / Sont de la trempe des braves / Vois tout au fond de moi / Ce brasier qui ne s’éteint pas / Que vive la flamme, que vive la flamme ! / Pour à nouveau prendre feu et brûler jusqu’au bout

Le grand sommeil
(Etienne Daho)
album LA NOTTE LA NOTTE
BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Je ne peux plus me réveiller, rien à faire / Sans moi le monde peut bien tourner à l’envers / Engourdi par le sommeil et prisonnier de mon lit / J’aimerais que cette nuit dure toute la vie

En partant tu m’as mis le coeur à l’envers / Sans toi la vie est devenue un enfer / Entortillé dans mes draps je crois me souvenir de toi / Lorsque tu disais tout bas que tu n’aimais que moi

Tout ce qui se passe au dehors m’indiffère / Que le monde saute ce n’est pas mon affaire / Dans ces draps bleus traîne encore l’odeur de tes cheveux / Ce bleu infiniment bleu que j’trouvais dans tes yeux

Lorsque je rêve tu es tout près de moi / C’est la seule façon de rester avec toi / C’est la raison pour laquelle je n’veux plus quitter mon lit / Pour qu’enfin toutes les nuits durent toute la vie

Le jardin
(Etienne Daho/Fabien Waltmann – Etienne Daho)
album BLITZ

Elle repose au milieu du jardin. Affolée par mille et un parfums. Son esprit déambule, au-dessus des jasmins. Pivoines roses, pourpres et carmin / Rafales de senteurs et célestes vapeurs. Qui viendront alléger nos âmes et nos cœurs / Escortée par les anges et séraphins. Grisée de figues mûres et raisins. Humeurs de sarabandes, danses et chants païens. Sous l’ombre douce des saules et sapins / Rafales de senteurs exotiques vapeurs. Qui viendront alléger nos âmes et nos cœurs / Le cœur serré apaisé… / Rafales de senteurs et célestes vapeurs. Qui viendront alléger nos âmes et nos cœurs / Elle repose au milieu du jardin. Affolée par mille et un parfums…

Le jour et la nuit
(Jacques Duvall/Frédéric Momont)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

J’constate qu’aujourd’hui toi tu me fuis / Mais ton souvenir lui me poursuit / Le jour et la nuit

Je ne pense qu’à  toi mais j’vis avec lui / Ce maudit souvenir qui me poursuit / Le jour et la nuit

Qu’il aille donc voir ailleurs si j’y suis / Ce maudit souvenir qui me poursuit / Le jour et la nuit

J’constate qu’aujourd’hui toi tu me fuis / Mais ton souvenir lui me poursuit / Le jour et la nuit.

Le malentendu
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Traîner sur le port, ce soir je dormirai dehors. / Jouer la comédie, je n’y arrive plus. / La ville noire s’endort, ce soir, je serai sans remords. / Ta voix se sera tue, je ne rentrerai plus. / C’est dans les mauvais lits, que naissent les mensonges. / Le joug de ton désir, je m’en suis exilé. / Je voyais dans tes yeux, la présence du bon dieu, des vols d’oiseaux sauvages, explosés en plein ciel. / Ce cœur cognait tant, dans ma poitrine et pourtant, cette sale comédie, vraiment je n’en peux plus. / Délicieux désespoir, nourri de mes absences, ta souffrance est un miel, dont je suis exilé. / Compagne de torture, belle comme une révolte. / Dans ce monde tordu, nous sommes dégrisés. / Tu ne veux rien entendre, mais notre grande histoire, n’est qu’un malentendu. / La ville noire s’endort, ce soir, je serai ivre mort. / Ta voix se sera tue, je ne rentrerai plus. / Comme un fou, comme un chien, le ventre et les yeux vides, ta souffrance est un miel, dont je suis délivré. / Compagne d’infortune, belle comme une révolte. / Dans ce monde perdu, nous sommes dégrisés. / Tu ne veux pas m’entendre, mais notre grande histoire, naît d’un malentendu. / Non, je ne t’entends plus. / Compagne de torture, belle comme une révolte, tu ne veux rien entendre, mais notre grande histoire, oui notre grande histoire, naît d’un malentendu.

Le plaisir de perdre
(Etienne Daho/Rico Conning)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Tu voulais rire et plaire, t’enivrer d’horizons irradiés / D’une blanche lumière et d’odeurs encensées / Tu n’avais rien à perdre, les nuits passaient / A t’envoyer en l’air sous des cieux délavés

Ces aubes matins blêmes, froids et piquants, comme tu les aimais / Ces rencontres éphémères dans les bars enfumés / Pour le plaisir de perdre, les jours passaient /A regarder ailleurs sous les cieux délavés

La tête en l’air et les yeux fermés

Seul dans la foule, si bien seul à n’attendre rien

Répertorié abonné absent (lorsque le soir enfin descend) / Se balancer du passé, du présent (du contrepied, des contretemps) / A quoi sert de tenter sa chance  /Au fond ça n’a aucune importance

Le premier de nous deux (démo)
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Le premier jour (du reste de ta vie)
(Etienne Daho/Sarah Cracknell – Jonathan Male – Guy Batson – Etienne Daho)
SINGLE
BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHEEDEN DELUXE REMASTERED COLLECTION

Un matin comme tous les autres / Un nouveau pari/ Rechercher un peu de magie / Dans cette inertie morose / Clopin clopan sous la pluie / Jouer le rôle de sa vie / Puis un soir le rideau tombe / C’est pareil pour tout le monde / Rester debout mais à quel prix / Sacrifier son instinct et ses envies / Les plus essentielles / Mais tout peut changer aujourd’hui / Est le premier jour du reste de ta vie / Plus confidentielle / Pourquoi vouloir toujours plus beau / Plus loin, plus haut / Et vouloir décrocher la lune / Quand on a les étoiles / Quand les certitudes s’effondrent / En quelques secondes / Sache que du berceau à la tombe / C’est dur pour tout l’monde / D’rester debout mais à quel prix / D’sacrifier son instinct et ses envies / Les plus confidentielles / Mais tout peut changer aujourd’hui /  Est le premier jour du reste de ta vie / C’est providentiel / Debout peu importe le prix / Suivre son instinct et ses envies / Les plus essentielles / Tu peux exploser aujourd’hui / Est le premier jour du reste de ta vie / Non accidentelle / Oui tout peut changer aujourd’hui / Est le premier jour du reste de ta vie / Plus confidentielle...

Le prisonnier
(Etienne Daho)
La prisonnière titre écrit pour Sylvie Vartan album Soleil bleu
version démo 2009 solo sur L’INVITATION DELUXE REMASTERED COLLECTION

texte version démo 2009 Etienne
Même si le coeur s’ankylose / Et nos élans, peu à peu, se métamorphosent / Même si les liens se délient / Pourquoi toujours, les souvenirs, nous crucifient / Ce passé qui nous plie, qui nous broie / Prisonniers, de ce que l’on laisse derrière soi / Deviens mon bourreau obéissant / Anesthésie, abrège le mal que je ressens / Mais ton coeur est sombre comme l’enfer / Comme ce ciel de décembre, fou de colère / Si les liens se défont, pour de bon / Eternellement prisonnier de tes démons

Même si je dresse un monde entre nous / Un monde entre nous/ Le passé qui nous lie, nous défie / Pourquoi toujours ces souvenirs nous crucifient

Même si le coeur plein d’ecchymoses / L’âme blessée, que jamais, jamais je n’expose / Même si les liens se dénouent / Mon coeur prisonnier dort captif, sous tes verrous / Le passé est ce chien, qui me tient éternellement prisonnier de ton destin

Même si je dresse un monde entre nous / Un monde entre nous

Le passé est ce chien, qui me tient éternellement prisonnier de ton destin

Même si je dresse un monde entre nous / Un monde entre nous

Le passé est ce chien, qui me tient éternellement prisonnier de ton destin

Même si je dresse un monde entre nous / Même si je dresse un monde entre nous / Si je dresse un monde entre nous / Un monde entre nous / Si je dresse un monde entre nous / Si je dresse un monde entre nous

Le tourbillon de la vie
(Cyrius Bassiak/Geoges Delerue)
du film Jules et Jim de François Truffaut
inédit tv –  émission Les Lumières (France 2) 16 janvier 99
Les baisers rouges
(Etienne Daho/Fabien Waltmann – Etienne Daho – Henry Levine)
album BLITZ

Vogue sur une mer noire sans vagues. L’esprit ailleurs, flou, dériver / Toutes voiles ouvertes avant garde. Figure et proue épervier / Et au-dessus de la surface. Glissant sur les vents et les glaces. Oui au-dessus de la surface. Les baisers rouges des grands espaces / Nos âmes debout, insondables. Jeunesses tendues, exilées. Rosée à l’aurore qui nous farde. Drape nos corps nus et gelés / Et au-dessus de la surface. Glissant sur les vents et les glaces. Oui au-dessus de la surface. Les baisers rouges des grands espaces / Embrasse-moi, j’aime tes baisers rouges. Embrasse-moi, ce voyage étrange. Mon miroir, pour l’éternité. Embrasse-moi, Embrasse-moi… / Et au-dessus de la surface. Glissant sur les vents et les glaces. Oui au-dessus de la surface. Les baisers rouges des grands espaces.

Les bords de Seine (duo avec Astrud Gilberto)
(Etienne Daho – Astrud Gilberto/Arnold Turboust – Jack Bally)
album EDEN
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Sur les bords de Seine, le septième jour de la semaine / Avec toi j’aime bien traîner, traîner… / A Paris plage, Paris paresseuse, les soirs d’été sont chauds / Paris eldorado sur l’eau

Luar estrellas mil / Ouro e prata, brilho no breu / Vasto ceu que nos ve / Abençoa, eu e voce

Sur les bords de Seine, les amants se surpassent et se foutent que l’on surprenne leur cérémonie sacrée / A Paris plage, Paris parisienne, comme des oiseaux planer / on enverrait bien tout valser

Luar benta luz / Mansa noite que nos seduz / Briza cheirando a flor / Paraiso do nosso amor

Luar estrellas mil / Oura e prata / Brilho no breu / Vasto ceu que nos ve / Abençoa eu e voce

Paris eldorado sur l’eau

Paraiso do nosso amor 

Les chansons de l’innocence (Au Revoir Simone et Yan Wagner)
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE
best of L’HOMME QUI MARCHE

Berlin disco queen, androgyne, plante en mon cœur ton drapeau noir. / Nitroglycérine, sex machine, plante en mon corps ton tempo noir. / Berlin afro queen, m’assassine, plante en mon corps ton disco noir. / Fille et garçonne, perverse madone, / Elle me fredonne les chansons de l’innocence retrouvée. / Berlin disco queen, orpheline, plante en mon cœur ton drapeau noir. / Berlin afro queen, héroïne, plante en mon corps ton disco noir. / Fille et garçonne, perverse madone, / Elle me fredonne les chansons de l’innocence retrouvée. / Berlin disco queen, androgyne, plante en mon corps ton disco noir. / Berlin queen, Berlin disco. / Dancing queen, dancing disco. Berlin queen, Berlin disco. / Drama queen, drama disco queen. / Berlin disco queen, androgyne, plante en mon cœur ton drapeau noir. / Berlin afro queen, orpheline, plante en mon corps ton disco noir. / Plante en mon corps ton disco noir.

Black madone somnambule, tu roules des mécaniques et dans la disco noire électrique, tu roules des mécaniques et dans la disco noire électrique, tu tends ton arc, vise mon âme et me fredonne les chansons de l’innocence retrouvée…

Les cordages de la nuit
(Etienne Daho/Fabien Waltmann –  Etienne Daho)
album BLITZ

Insomnie, quaaludes et narcolepsie. Ton amnésie, Montmartre ou bien chambre à Chelsea / Douces blessures, tu planes entre mes bras. L’or et l’azur, quand tu lèches mon sang sur tes doigts / Engourdis, ces flous Londres et Paris. Ces bougies, encens et autres soies d’Asie / Douces fractures, tu dors entre mes bras. Fards et parures, notre lien est plus fort que le vent / Qui nous emporte, les esprits nous escortent. Et dénouent les cordages de la nuit. Le vent nous emporte, les esprits nous escortent. Et dénouent les cordages de la nuit. Oui voler dans la nuit / Symphonie, là-haut dans le ciel l’incendie. Cérémonie d’une nouvelle aube en sursis / Double fracture, tu pleures entre mes bras. L’or et l’air pur, laisse couler ces larmes de joies / Qui nous emportent, les esprits nous escortent. Et dénouent les cordages de la nuit. Le vent nous emporte, les esprits nous escortent. Et dénouent les cordages de la nuit. Oui voler dans la nuit.

Les dessous chics (duo avec Jane Birkin)
(Serge Gainsbourg)
EP 3 titres PLEASE TO MEET YOU
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Les filles du canyon (feat. Duggie Fields)
(Etienne Daho/Fabien Waltmann – Etienne Daho)
album BLITZ

Il y a une porte dans le désert, ouvre-la. Tu trouveras ici un autre paradis, un autre monde… There is this door in the desert. Open it, you’ll find here, another paradise, another world…

Elles dévalent la vallée, leurs lames aiguisées. Dans le canyon, leurs chants résonnent / Elles dévastent les sentiers, vols d’oiseaux possédés. La haine au corps, Dieu leur pardonne Kirie Eleison / Et de sa voix carbone, le Fils de l’Homme ordonne de tromper la mort / Dieu qui promit ce sombre paradis. D’un sabre incandescent elles convoquent la nuit. La nuit déchirée par leurs cris / Elles dévalent la vallée, leurs larmes ravalées. La rage au corps, Dieu leur pardonne Kirie Eleison / Et de sa vois carbone, le Fils de l’Homme ordonne de tromper la mort / Dieu qui promit cet autre paradis / D’un poignard rouge sang, elles pourfendent la nuit La nuit déchirée par leur cris

Il y a cette porte dans le désert, ouvre la tu trouveras ici un autre paradis, un autre monde… There is this door in the desert. Open it, you’ll find here, another paradise, another world…

Dieu qui promit ce sombre paradis / D’un sabre incandescent elles convoquent la nuit. La nuit déchirée par leurs cris / Dieu qui promit cet autre paradis. D’un poignard rouge sang, elles pourfendent la nuit. La nuit déchirée par leurs cris.

Les fleurs de l'interdit
(Etienne Daho/Etienne Daho – Xavier Géronimi)
album L’INVITATION
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Laisse-toi cueillir, âme sœur exquise, à la marge, limite, banquise, le désordre des sens, le démon qui te pique, comme la nature chimique de mon attachement à toi, à la ténébreuse clarté, cueille, cueille, ces fleurs de l’insolence, avant qu’elles ne soient fanées.

Laisse-toi cueillir, âme sœur cosmique, à la marge, limite, toxique, déflorons ensemble, le danger des possibles, le céleste lieu est ici, cueille, cueille, de ta belle arrogance, les fleurs de l’interdit, sinon, nous aurons toute la mort, pour vivre avec tes remords, mes regrets.

Laisse-toi cueillir, âme sœur captive, à la marge, limite, addictive. le tourbillon des sens, le serpent qui te pique, comme la nature unique de mon attachement à toi, à ta lumineuse merci.

Cueille, cueille, avec belle insouciance, les fleurs de l’interdit, sinon, nous aurons toute la mort pour vivre avec tes remords, mes regrets.

Les flocons de l’été
(Etienne Daho/Fabien Waltmann –  Etienne Daho)
album BLITZ

Tout est blanc, tout givré, innocent. Tout figé, c’est l’hiver en été / Tout est blanc, défoncé, aveuglant. Déchiré, c’est l’hiver en été / La nuit blanche pourrait durer jusqu’à la fin de l’été. Allongé sur le sable givré sous les flocons de l’été. La nuit pourrait durer, toute l’éternité / Tout est blanc, étouffé, faux semblants. Allongé c’est l’hiver en été / Tout est blanc, tout givré, survivant. Tout flingué, c’est l’hiver en été / La nuit blanche pourrait durer toute l’éternité. Loin si loin à soi même exilé, sous les flocons de l’été. La nuit pourrait durer, toute l’éternité / C’est l’hiver en été.

Les jalousies
(Etienne Daho/Etienne Daho – Nicholas Dembling)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Sentinelle idolâtre et gardien de temple de tes nuits / Je monte la garde et tu commences à vivre ton autre vie

Et l’inconscient, t’ouvre grand ses lourdes jalousies / Et l’inconscient t’ouvre grand ses lourdes jalousies

Soldat de ton souffle, dans ce long voyage, attentif, je te suis / Les sommets ou le gouffre, dans quelle situation es-tu et quel conflit ?

Lorsque l’inconscient, t’ouvre grand ses lourdes jalousies / Lorsque l’inconscient, t’ouvre grand ses lourdes jalousies

Au matin tu reviens, le jour disperse toutes les ombres de la nuit / Profonde amnésie, tu ne te souviens même plus de qui je suis

Et ton inconscient referme ses lourdes jalousies / Et ton inconscient referme ses lourdes jalousies.

Les liens d'Eros (duo avec Marianne Faithfull)
(Etienne Daho)
album REEVOLUTION
compilation MONSIEUR DAHO ; REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Marianne Faithfull lit un extrait de La vénus en fourrure de son grand-oncle Léopold Von Sacher-Masoch (Tchou éditeur).
Aimer, être aimé, quel bonheur ! Et pourtant, comme tout cet éclat est terne, auprès de la félicité remplie de tourments, que l’on éprouve en adorant une femme qui fait de l’homme son jouet, en devenant l’esclave d’une créature tyrannique, qui vous piétine impitoyablement.

Elle est là, ma Vénus allongée, le corps et les poignets sanglés / Dans son imper en latex elle m’observe, comme la proie de ses projets / Attitude polaire de surface, sourire de Joconde apaisé / Elle est la main qui me cherche et me frôle, du bout de ses ongles laqués / Oh surtout ne crie pas avant d’avoir mal, me dit-elle, les corps étrangers / Ont le goût capiteux du parfum des roses, du romanesque et du secret / Les liens d’Eros tout puissants, sont-ils plus attachants que les liens du cœur ? / Les liens d’Eros tout puissants, sont-ils plus attachants que les liens du sang ? / Qui est la victime de qui, dit-elle, le sacrifié ou son bourreau ? / Peu importe le flacon, si c’est éphémère, mais pourvu que le charme opère / Pénètre jusqu’aux fondations de mon âme, souffle t’elle, avant de céder / Libérée par l’impact de mes morsures, par la chaleur de mes baisers / Les liens d’Eros tout puissants, sont-ils plus attachants que les liens du cœur ? – Les liens d’Eros tout puissants, sont-ils plus attachants que les liens du sang ?

Les lueurs matinales (duo avec Frànçois Marry)
(Frànçois Marry)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Que vais-je faire d’une vie, entre les gouttes de pluie. / Attendre, rester calme, que l’ondée soit finie./ Deux bons amis dans le temps, perdent leurs traces et s’oublient. / Mais quand revient la nuit, en rêve, en souvenirs, sont réunis. / Unlike the night sky I can’t find the way to join myself together. / Join the stars in me, into signs, constellations and wonders. / Be brave, tu es tout seul au monde. / Be brave, tu es tout seul sur la terre. / Comment traverser cette nuit, sans abri, sans lumière, inondée de larmes, pour faire briller, les lueurs matinales. / Chers souvenirs, tenez-moi en éveil, ou sans quoi, je dormirai tous les jours, jusqu’au dernier, en promenade somnambule. / Be brave, tu appartiens au monde. Be brave, tu appartiens à la terre. /Be brave…

Les mauvais choix
(Etienne Daho/David Munday – Etienne Daho)
album CORPS ET ARMES
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Tu t’endors dans la chambre à côté / Une fois la porte refermée / Le silence est assourdissant / Je l’aime à son corps défendant

Toutes les histoires d’amour se ressemblent / Mêmes profils étranges, seuls les visages changent

Ton rejet à l’impact d’une balle / Appuie là où ça fait le plus mal / L’expérience ne me sert à rien / J’ai failli perdre mon âme dans tes mains

Toutes les histoires d’amour se ressemblent / Mêmes scenarii étranges, seuls les visages changent

Quand on veut offrir ce que l’on n’a pas / A quelqu’un qui n’en veut vraiment pas / Inconsciemment reproduire chaque fois / La toute première fois, le (tout) premier mauvais choix

Toutes les histoires d’amour sont les mêmes / Toujours les mêmes problèmes, toujours les mêmes dilemmes

Les passagers
(Etienne Daho/Sarah Cracknell – Ian Catt)
album EDEN
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Légère, tes yeux brillent, je ne suis qu’un passager / Je n’ai pas de nom, pas de prénom / Anonyme, anonyme / Fragile est l’équilibre entre plaisir et danger / Ils n’ont pas de noms, pas de prénoms / Les amants passagers

Sans préambule, ni A majuscule, (légers) / Comme des somnambules / Inlassablement vont chercher / Ailleurs, c’est mieux, ailleurs tu dis qu’c’est toujours mieux / Ailleurs, est-ce mieux, est-ce mieux ?

Légère, tes yeux brillent, pour le passager de plus / Qui n’a pas de nom, pas de prénom / Anonyme, anonyme / Tu dis la vie me grille, pas de temps pour regretter / Tous ces mêmes noms, mêmes prénoms / Homonymes, anonymes

Sans préambule, ni A majuscule (légers) / Comme des somnambules / Inlassablement vont chercher / Ailleurs, c’est mieux, ailleurs tu dis qu’c’est toujours mieux / Ailleurs, est-ce mieux, est-ce mieux ?

Les pluies chaudes de l'été
Etienne Daho/Arnold Turboust)
album EDEN
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Plombé, le ciel est déglingué, j’suis comme un chien perdu / Comme un chat de la rue, détrempé par les pluies chaudes de l’été / Sans foi, les jours sont plus ou moins pareils / Les nuits semblent sans fin et les voies sans issues, inondées par les pluies chaudes de l’été

Dans ma tête, toutes ces ombres, j’pensais pas un jour souffrir comme ça / Sur la tête des trombes d’eau, j’espère un jour me sentir enfin bien / Plus de peur plus de mal

Six jours déjà qu’tu as filé comme ça, tu m’dis que j’suis pas clair / Expert en l’art et la manière de te faire plonger

Mais sans fin, tes pas suivent les miens, je te fuis, tu me suis / Je te suis, tu me fuis, imprégnés par l’esprit d’Holly Golightly

Dans ma tête, toutes ces ombres, plus personne ne m’fera souffrir comme toi / Sur la tête des tonnes d’eau, j’espère un jour y voir enfin clair / Plus de peur plus de mal

Dans ma tête, ces zones d’ombre, j’savais pas qu’ça faisait souffrir comme ça / Sur ma tête des trombes d’eau, j’espère un jour me sentir enfin bien / Plus de peur que de mal

Les remparts
(Etienne Daho/Gavin Skinner – Etienne Daho)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION   DELUXE REMASTERED COLLECTION

La passion se nourrit d’absences, de silences / De souffrances exquises partagées ?

Tu croyais que pour me dresser / Il fallait me mettre en attente et en danger / Et bâtir autour de toi des remparts / Te parer de mystères et de fards / Me résister, garder les distances / Puis ouvrir le feu par souci d’élégance

La passion se nourrit du doute, au goutte à goutte / Baisers, coups de pieds, alternés ?

Tu croyais que pour me dresser / Il fallait me mettre en attente et en danger / Et bâtir autour de toi des remparts / Te parer de mystères et de fards / Me résister, garder les distances / Puis ouvrir le feu par souci d’élégance

Humm, ton putain de système, est vraiment extrême SM

Tu croyais que pour me dresser / Il fallait me mettre en attente et en danger / Et bâtir autour de toi des remparts / Te parer de mystères et de fards / Me résister, garder les distances / Puis ouvrir le feu par souci d’élégance

Mais j’t’aime ainsi

Les torrents défendus (avec Nile Rodgers)
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Encore, flambent dans la nuit, nos âmes fières sur les trottoirs de vos quartiers interdits. / Encore twistent sans répit, nos silhouettes dans le noir, dans vos quartiers ennemis. / Que vivent les fièvres de la jeunesse, rivières de nos vingt ans, qui galopent folles dans nos veines et ce jusqu’au dernier printemps. / Pourvu que jamais rien ne les freine, laves de sueur et de sang, qui libérées grondent et puis déchaînent, ces torrents défendus, qui intoxiquent nos insomnies, de leur infectieuse mélancolie. / Encore, brillent dans la nuit, les âmes fières de l’histoire, dans vos quartiers ennemis. / Que vivent les fièvres de la jeunesse, rivières de nos vingt ans, qui galopent folles dans nos veines et ce jusqu’au dernier printemps. / Pourvu que jamais rien ne les freine, laves de sueur et de sang, qui libérées grondent et puis déchaînent, ces torrents défendus, qui intoxiquent nos insomnies, de leur infectieuse mélancolie.

Si un jour j’en ai marre, la tête brûlante, le cœur froid, souffrirai-je un jour de moins souffrir pour toi ?

Que vivent les fièvres de la jeunesse, rivières de nos vingt ans, qui galopent folles dans nos veines et ce jusqu’au dernier printemps. / Pourvu que jamais rien ne les freine, laves de sperme et de sang, qui libérées grondent et puis déchaînent, ces torrents défendus, qui intoxiquent nos insomnies, de leur infectieuse mélancolie.

Mais si j’en ai ma claque, la tête brûlante, le cœur froid. Souffrirai-je un jour de moins souffrir pour toi ?

Les voyages immobiles
(Etienne Daho/Helen Turner)
album PARIS AILLEURS
BEST OF SINGLES ;
coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHEPARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

C’est un moment fort où se réveille l’eau qui dort / Un moment clair où je me confonds à ta chair

C’est le feu et la soie / C’est le vent qui court sous la peau / Et c’est t’apprendre avec les doigts qui m’rend tout chose

C’est comme un mal en moi qui m’effraie, qui me tord / Serre m’encore et fais-moi perdre pied / Dans ces eaux troubles fais-moi plonger

Me garder en toi, le souffle court, figer la pose / Les yeux noyés comme deux mutants sous hypnose

C’est comme un mal en toi qui te pèse et te mord / Baise m’encore et fais-moi tournoyer / Dans ces eaux sombres fais-moi plonger

C’est se taire et fuir, s’offrir à temps / Partir avant de découvrir / D’autres poisons dans d’autres villes / Et en finir de ces voyages immobiles

Little bit of rain
(F. Neil)
EP 5 titres BE MY GUEST TONIGHT
album de reprises SURF
Love at the first sight (démo 86) (version anglaise de Paris le Flore)
(Stuart Moxham)
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Love of my life (démo 2006)
(Freddie Mercury)
inédit guitare/voix
Lucille (démo 83)
(Etienne Daho/Frank Darcel)
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Luck (feat. Etienne Daho)
(Bill Pritchard – Frédéric Lo)
album Rendez-vous Streets de Bill Pritchard

Make believe (duo avec Vanessa Daou)
(Vanessa Daou/Peter Daou)
album CORPS ET ARMES
CORPS ET ARMES   DELUXE REMASTERED COLLECTION

What you don’t have – Make believe / What you’re wanting for – Make believe / Anyone, anywhere, anything that you need / Make believe – Who you want to be / Make believe – What you’re gonna do / Make believe – Who you want to love / Make believe

What you don’t feel – Make believe / What you want to be – Make believe
Anytime, anyplace, anyway that you please / Make believe – Who you want to be / Make believe – What you’re gonna do / Make believe – Who you want to love / Make believe / Believe – Who you want to be / Make believe – What you’re gonna do / Make believe – Who you want to love / Make believe

I used to go a thousand miles / To get to where I haven’t been before / But everything I feel and everything I want / Is waiting there right outside my door

Make believe – Who you want to be / Make believe – What you’re gonna do / Make believe – Who you want to love / Make believe / Make believe – Who you want to be / Make believe – What you’re gonna do / Make believe – Who you want to love / Make believe

Who you want to be,what you’re gonna do, who you want to love / Who you want to be, what you’re gonna do, who you want to love / Who you want to be, what you’re gonna do, who you want to love / Who you want to be, what you’re gonna do, who you want to love

Me manquer
(Etienne Daho – Elli Medeiros – Nicholas Dembling/Nicholas Dembling)
album EDEN
coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Je n’veux pas tempérer ce trouble naissant / Même au-delà de l’océan, c’est intéressant

Je n’suis pas de ceux qui mesurent leurs élans / qui redoutent instantanément les débordements

I miss you, miss you babe

Je n’suis pas de ceux qui se meurent d’ennui / Je profite de ma vie, de Londres en été / Mais par pudeur, je le dis en anglais / Que tu vas immanquablement me manquer

I miss you, I miss you babe

I send you a mad kiss down the telephone / Listen to my heartbeat on the beat / I miss you, miss you too

Je suis impatient mais je sais comprendre tes mots d’amour déguisés / Je saurai attendre

Mais j’ai bien du mal à dissimuler que tu vas immanquablement me manquer / Me manquer / I miss you, I miss you babe

Mes copains
(Etienne Daho/Frank Darcel)
album MYTHOMANE
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Chaque année, galère, un anniversaire / Les années passent, je trépasse / C’est pas vrai, je rêve, l’enfance s’achève / L’adolescence, l’insouciance / Faut que je m’cadenasse mais je ne tiens pas en place / Faut que j’me range mais ça m’démange

J’aimerais tant retenir le temps / J’aimerais savoir s’il y a un plan / Le temps passe et je ne le retiens pas

Faut-il dans la vie être un père, un mari / Se séparer de ses amis / S’enliser dans la nuit et vivre à demi / De morale, de confort, d’ennui / Etre un beauf débile, un paumé servile / Et puis un sinistre imbécile

Oh ! vous mes copains, vous ma bande / Restez-là, je vous le demande / Le temps passe et je ne vous retiens pas

Mellow Yellow
(Donovan Leitch)
inédit live TOUR MARTIEN
Mon amour baiser (duo avec Jane Birkin)
(Serge Gainsbourg)
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHOCORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Mon manège à moi
(Jean Constantin/Norbert Glanzberg)
SINGLE
BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Moon river
(Jean Mercer/Henry Mancini)
album de reprises SURF
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Mortelle (feat. Etienne Daho & Bryce Dessner)
(Etienne Daho/Erwan Castex/Bryce Dessner)
album Creatures de Rone
Musc et ambre
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Assez, ces pensées sont insensées / Glissées à mes oreilles glacées  /Passez sous silence mon passé / Tissé de mensonges agacés

Etendu dans la lagune, les nuits de brume, je chante, la mer écoute / Des oiseaux fatigués sur moi se penchent, j’entends, rumeurs étranges / Les Dieux qu’invoquent des sorciers fous, sous les nuages / Et personne ne me croit

Assez, de ses épaules voilées / Assez, ses jupes ternes et froissées / Assez, faux sourires, sourcils froncés / Hissez, drapeaux et voiles, annoncez

Qu’entre les champs parfumés de musc et d’ambre et ma chambre, je l’invente / Ses yeux sur moi se posent lorsqu’elle pose sur le fond de champ de roses / Et attend, les lèvres closes / Dis-moi, dis moi que tu me croies

Entre les champs parfumés de musc et d’ambre et ma chambre, je l’invente

Elle avance vers moi, fière et sereine, un beau jour elle serait mienne / Elle serait reine et serait folle / Alors, dis moi, dis moi que tu me croies

My girl has gone
(W. Moore – ‘Smokey’ Robinson – R. White/M. Tarplin)
EP 5 titres BE MY GUEST TONIGHT
album de reprises SURF
My heart belongs to daddy (duo avec Elli Medeiros)
(Cole Porter)
EP DAHO SHOW
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTIONversion démo avec Elli Medeiros REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Mythomane
(Etienne Daho)
album MYTHOMANE
coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; EP 3 titres PLEASE TO MEET YOU ; MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Je m’raconte des histoires à dormir debout / Ma vie n’est pas à se tordre de rire / J’y emploie tout mon temps, pourtant / Et ça ne suffit pas, alors…

Je raconte des histoires à qui veut me croire / J’suis le premier à tomber dedans / Les deux pieds, les deux mains et le reste / Mais ça ne suffit pas, alors…

Je réinvente ma vie, des amours, des passions et des situations / Tu peux dire que je n’tourne pas rond, qu’importe

Je m’raconte des histoires à dormir debout / Ma vie n’est pas à se tordre de rire / Je fais tout pour, pourtant / Et ça ne suffit pas, alors….

Nocturne
(Etienne Daho/Jade Vincent – Keefus Ciancia)
album BLITZ

Sous ces étoiles envenimées. Archangélique et dérangée. Dresse ma flèche technicolor. Dans ce ciel flingué météore / Théâtre de l’étreinte sacrée. Echanges vifs dans les cafés. Sur la peau la sueur le lézard. Pleure sur les cordes de ma guitare / Blizzards endimanchés. Avalanches intimidées. Bataille des airs, épuisés. Nous allons voyager, légers / La tension de l’orage annoncé. Dans les rocheuses et les glaciers. Je m’allongerai, sur cet autel. Ses paradis sacrificiels / Aux jeunes heures du matin doré. Ton miel imite le printemps. Flambe citadelle, pour le goût du jeu. Et la grâce des jours heureux / Blizzards endimanchés. Avalanches intimidées. Baptêmes des airs, apaisés. Nous allons voyager, légers.

Obsession
(Etienne Daho/Etienne Daho – Xavier Géronimi)
album L’INVITATION
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Comme un chant qui m’obsède, lancinant et obscène, tous les signaux d’alerte disent attention ! Ton âme me possède, mais en moi je réfrène mille pulsions secrètes, mille démons.

Ta résistance m’attise, j’en brise le mécanisme et tu perds tout contrôle de la situation.

Si tu fais tous tes choix, uniquement en fonction de tes peurs, jamais de tes envies, la morsure du souvenir, reviendra t’envahir et je deviendrai à mon tour ton obsession.

La parure du souvenir, viendra tout embellir, la puissance du désir, viendra te faire souffrir, la morsure du désir sera ton repentir et je deviendrai à mon tour ton obsession.

Comme un chant qui t’obsède, je t’offense et tu cèdes à toutes les terreurs, la superstition.

De l’idée fixe le syndrome, tu as tous les symptômes, oui tu perds tout contrôle de la situation.

Si tu fais tous tes choix, uniquement en fonction de tes peurs, jamais de tes envies, la morsure du souvenir, reviendra t’envahir et je deviendrai à mon tour ton obsession.

La parure du souvenir, viendra tout embellir, la puissance du désir, viendra te dégourdir, la morsure du désir, viendra te faire souffrir et je deviendrai à mon tour ton obsession.

La morsure du souvenir, reviendra t’envahir, la puissance du désir, viendra te faire grandir, la morsure du désir, viendra te faire souffrir et je deviendrai à mon tour ton obsession.

Ocean (duo avec Marquis de Sade)
(Lou Reed)
album Velvet Underground du groupe du même nom
lors du Festival la Villette sonique Paris 26 mai 2018
On s'fait la gueule
(Etienne Daho/Thierry Alexandre)
album MYTHOMANE
coffret BEST OF SINGLES ; MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Entre nous deux c’est la guerre / Notre histoire qui se traîne par terre / C’est la haine et c’est la bataille / Enfin bref, tous deux on déraille / Pourtant je sais qu’tu m’aimes encore

Nous sommes à couteaux tirés / Ça va finir par éclater / Regards en coin et méfiance / Mal à l’aise et désespérance / Pourtant tu sais qu’je t’aime encore

Il y a de l’eau dans le gaz / Ça m’fait craquer ça te déphase / On s’fait du mal on s’fait la gueule / Je te quitte et tu me laisses seul

Il y a de l’huile sur le feu / Et l’on joue à ce petit jeu / Si tu n’fais pas le moindre signe / Tant pis, fini, point à la ligne / Pourtant je sais qu’tu m’aimes encore

One blood circle (feat. Etienne Daho)
(The Limiñanas) BO du film Le bel été
SINGLE
Onze mille vierges
(Etienne Daho/Christian Fradin – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Onze mille vierges sous acide lysergique, consolent des malabars tendus et mélancoliques. Fille de joie me fixe de ses yeux verts, des claques de Soho jusqu’à l’Hôtel de l’Enfer.

L’Hôtel de l’Enfer, l’envers de Soho. / Onze mille vierges sous acide lysergique, consolent des malabars tendus et mélancoliques. / Jours et nuits au French ou au Colony, de la rue des Saints-Pères à Soho tu me poursuis. / Mes mots dangereux deviennent d’étranges poèmes. / D’alcool et de feu, ils dévastent tous ceux que j’aime. / Je t’humilie, tu te couches, mes insultes font mouche et je frappe bas. / Ces horreurs sortent de ma bouche et je ne parviens pas à te dégoûter de moi. / Onze mille cierges, alcool et barbituriques, je flotte dans les rues comme sous analgésiques. / Mon costume est souillé de larmes et de suie, de la rue des Saints-Pères à Soho tu me poursuis. / Mes mots dangereux deviennent de tranchants poèmes. / D’acier et de feu, ils détruisent tous ceux que j’aime. / Je me dresse, tu te couches, mes insultes font mouche et je frappe bas. / Ces horreurs sortent de ma bouche et je ne parviens pas à te dégoûter de moi. / Je me dresse tu te couches, mes insultes font mouche et je frappe bas. / Ces horreurs sortent de ma bouche et je ne parviens pas à te dégoûter de moi.

Onze mille vierges sous acide lysergique, consolent des malabars tendus et mélancoliques. Jours et nuits au French ou au Colony, de la rue des Saints-Pères à Soho tu me poursuis.

Ouverture
(Etienne Daho/Les Valentins – Etienne Daho)
album CORPS ET ARMES
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Il n’est pas de hasard, il est des rendez-vous, pas de coïncidence / Aller vers son destin, l’amour au creux des mains, la démarche paisible / Porter au fond de soi, l’intuition qui flamboie, l’aventure belle et pure / Celle qui nous révèle, superbes et enfantins, au plus profond de l’âme

Porté par l’allégresse, et la douceur de vivre, de l’été qui commence / La rumeur de Paris, comme une symphonie, comme la mer qui balance

J’arrive au rendez-vous, dans l’épaisse fumée, le monde me bouscule / Réfugié dans un coin et observant de loin la foule qui ondule / Mais le choc imminent sublime et aveuglant sans prévenir arrive

Je m’avance et je vois, que tu viens comme moi, d’une planète invisible / Où la pudeur du cœur, impose le respect, la confiance sereine / Et plus tu t’ouvres à moi et plus je m’aperçois que lentement je m’ouvre / Et plus je m’ouvre à toi et plus je m’aperçois que lentement tu t’ouvres

Il fut long le chemin et les pièges nombreux avant que l’on se trouve / Il fut long le chemin, les mirages nombreux avant que l’on se trouve

Ce n’est pas le hasard, c’est notre rendez-vous, pas une coïncidence

Pari à l'hôtel
(Etienne Daho)
album POP SATORI
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Je deviens fou dans cette chambre d’hôtel / Accompagné par celle qui n’est pas toi / Que me reste-t-il, une fois mes fringues ramassées ? / Que des draps froissés, que des gestes agacés

Mercredi lourd, dans cette chambre d’hôtel / Muet, je t’appelle pour de nouvelles étincelles / Pour course poursuite dans les couloirs de l’hôtel

Je te donnerai rendez-vous, pari à l’hôtel / Pour se retrouver comme avant

Un labyrinthe où je te cherche / Un couloir où je t’appelle, ma voix résonne

J’aimerai pouvoir t’oublier de temps en temps

J’deviens marteau, dans cette chambre d’hôtel / Accompagné par celle qui n’est pas toi / Muet, je t’appelle pour de nouvelles étincelles  /Pour histoire à suite, dans les couloirs de l’hôtel

Mercredi nul, pari à l’hôtel, j’avais besoin de son épaule

Si t’es plus là, j’aime plus rien / Si t’es plus là, j’suis plus rien, j’suis plus personne

J’aimerais pouvoir t’oublier ce soir

Pari perdu, pari à l’hôtel, j’avais besoin de ton épaule

Si t’es plus là, j’deviens branque / J’entends plus rien, tu me manques, j’aime plus personne

Pari perdu, pari à l’hôtel, j’avais besoin de ton épaule…

Paris ailleurs
(Etienne Daho/Etienne Daho – Edith Fambuena)
album PARIS AILLEURS
coffret BEST OF SINGLES ; PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Paris, où ça ? / Paris, ici. / Paris, où ça ? / Ailleurs… te perdre, me perdre…

Quoi… tu m’railles ? / Alors, bye…

Enchanté, welcome, vous prenez ? Pas-sion-nant ! / Du nord au sud, s’enticher, s’mélanger, s’apprivoiser / S’enchevétrer, s’métisser, s’additionner, se mouvementer / S’colorer, s’enlacer, s’entrelacer, spiraler, s’addicter / S’adorer, s’allonger. Climaxer.

Paris, tu perds / Paris, tu perds… / Je pars / Fin

Paris, le Flore
(Etienne Daho/Stuart Moxham)
album POP SATORI
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Après-midi, Paris c’est fun, en terrasse, attablé / Regards lourds de sens et connivence pour qui cherche une main / Je n’attends vraiment rien, je viens pour y lire des bouquins / Artaud, Miller puis faut qu’j’aille / Traîner sans raison

De pleurs en frimes, Paris déprime, Saint-Germain s’illumine / Se fondre à la foule, dans la ville aux rencontres faciles / Je n’fais guère attention, les dessins qu’j’ai dans ces cartons / Sont mon unique passion / L’art est ma raison

Chorus
Si jamais d’aventure, je recherche l’aventure / Café Paris, Le Flore, où tu me dis je t’adore

Après-minuit, Paris c’est fun, attablé, détaché / Regards lourds de sens et connivence pour qui cherche une main / Je n’attends vraiment rien, je viens pour y lire des bouquins / Artaud, Miller puis faut qu’j’aille / Traîner sans raison

Paris sens interdits
(Etienne Daho  Caroline Loeb/Arhur Baker – Kimball – Stuart Morse)
1ère version POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
version 2015 SINGLE
best of L’HOMME QUI MARCHE
Patch up my heart (US single) (version anglaise de Tombé pour la France)
(Etienne Daho – adaptation anglaise : Valli Kligerman /Arnold Turboust)
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Peggy Sue
(Buddy Holly/Jerry Alllison – Norman Petty)
live inédit TOUR MARTIEN
Perfect day (duo avec Sandrine Kiberlain)
REEVOLUTION DELUXE REMASTERED COLLECTION
Petit gars (duo avec Christophe)
(Jean-Michel Jarre/Christophe) album Christophe etc de Christophe
Pop égérie O.
(Etienne Daho)
album POP SATORI
coffret BEST OF SINGLES ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Règle d’or, motus bouche cousue nos corps à corps / Règle d’or, mystères et boules de gomme en somme

Liaison dangereuse, let’s play / Passions orageuses, let’s play

Ma muse ignore le péché, s’amuse, le jeu prime / Séduction pour jeux de peau, puis elle déprime

Belle et amorale, let’s play / Parfum de scandale, let’s play / Parfum de scandale, oh baby let’s play

Maquillons nos crimes…

Zigzag dans Paris la nuit, se griser, jazz à gogo / Ongles rouges et talons hauts / Dans les mains un verre d’alcool, un bol de coco / Arrogante et verbe haut / Zigzag dans Paris la nuit, égérie O.

Règle d’or, motus, bouche cousue nos corps à corps / Règle d’or, mystères et boules de gomme en somme

Puisque l’on se plait, let’s play / Puisque l’on se plait, Oh baby let’s play

Nos amours que l’on grime…

Chorus

T’es ma pop égérie, y’a qu’toi qui m’étonne / Mais ma poupée chérie, la nuit pour la galerie t’en fais des tonnes

Chorus

Poppy Gene Tierney
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album LA NOTTE LA NOTTE
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Swimming, swimming, swimming / Looking for your ship, swimming

Ellen, Laura, Poppy / Laura, Poppy Gene TIERNEY

Other side of the world

Walking, walking, walking / Looking for your smile, walking

Ellen, Laura, Poppy / Laura, Poppy Gene TIERNEY

And the screen filled with cold blue eyes / Where you take everything that’s yours

Ellen, Laura, Poppy / Laura, Poppy Gene TIERNEY

Ellen, Laura, Poppy / Laura, Poppy Gene TIERNEY

And the screen filled with cold red lips / Where you take everything that’s yours

From icy deserts to frozen palaces / From toxic loves in the Shanghaï hell / Never do I tire of your travel

And then you close your lovely blue eyes / I think of other places and skies / And then you close your lovely blue eyes

And your cold blue eyes / On the screen, there’re your cold blue eyes, cold blue eyes

Ellen, Laura, Poppy, Laura Poppy Gene TIERNEY / Ellen, Laura, Poppy, Laura Poppy Gene TIERNEY

And the screen filled with cold blue eyes / And the screen with filled cold red lips

From icy deserts to frozen palaces / From toxic loves in the Shanghaï hell / Never do I tire of your travel

And then you close your lovely blue eyes

I’m in love, I’m in love with Gene TIERNEY’s eyes

Private tortures (avec Coming Soon)
EP 3 titres PLEASE TO MEET YOU
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Promesses
(Etienne Daho/Frank Darcel)
album LA NOTTE LA NOTTE
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Vois, l’aube est pleine de promesses / Chinoise aux sombres mobiles / Les nuages se pressent et les étoiles filent / Demain est presque là, éclaire une autre ville

Les rues sont pleines de promesses / Mobiles et ombres chinoises / L’air frais claque, se tend / Balaye tes cheveux / J’ai les doigts sur tes tempes, tu fermes les yeux

J’aimerais te parler de ballades sur le port / Et de trésors cachés dans les rochers le soir / J’aimerais simplement te changer les idées / J’aimerais simplement chasser tes idées sombres

La lune est pleine de promesses / Exauce les voeux les plus fous / Oublie visages vides et avides / Laisse ces soucis où hélas tu te prélasses tant

Je voudrais te parler de croisières sans fin / De signes et de mots sur le sable gravés / Je voudrais simplement te changer les idées / Je voudrais simplement chasser tes idées sombres

Je voudrais te parler de ballades sur le port / Et de trésors cachés dans les rochers le soir / Je voudrais simplement te changer les idées / Pour que tu puisses enfin chasser mes idées noires

Quand tu es là (duo avec Sylvie Vartan)
(Clint Ballard jr)
émission télé Tout le monde l’appelle Sylvie (France 3) 21 septembre 2010
Quand tu m'appelles Eden
(Etienne Daho/Robert Johnson – Etienne Daho)
album EDEN
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Petit monstre, petite teigne, démon à apparence humaine / Mon ballon d’oxygène, tu me plais, car tu me touches beaucoup

J’aime tes fruits défendus, ton cul haut perché, comme ces statues africaines / Toi la liberté même, tu me plais, oh, vraiment j’t’aime beaucoup / Mon petit trésor à moi

Je suis ton sugar daddy / Et tu viens d’un pays où les p’tits rois et les p’tites reines ont un p’tit blème / Avec la morale chrétienne antédiluvienne / Ça me plaît, ça me touche beaucoup / Quand tu m’appelles Eden, Eden, Eden…

Je suis ton sugar daddy / Et tu viens d’un pays où les p’tits rois et les p’tites reines n’ont aucune gêne / Avec leurs zones érogènes, mon hallucinogène, phénomène / Oh, vraiment j’aime beaucoup / Quand tu m’appelles Eden, Eden, Eden…

Quatre hivers
(Etienne Daho/Xavier Geronimi)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Déjà quatre hivers à ne savoir que faire / A compter les vagues de la mer / Et des nuits à ne savoir qu’en faire / Combien de souvenirs amers / Combien de souvenirs amers / Combien d’années, combien d’années avant de voir ta lumière / Combien de jours, les jours sont comme des années lumière / Déjà quatre hivers à ne savoir que faire

4000 années d'horreur
(Etienne Daho/Rico Conning)
album POP SATORI
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Dans mon château, je vivais tranquille / Quelques farces enfin bref la routine / Le jour où elle s’est installée / En l’air, suspendu j’me suis figé / Ectoplasme transi, elle passe à côté de moi sans me voir

Chorus

Toutes les nuits à travers les murs, dans le château hanté, je murmure / Des mots très doux, ma passion s’déchaîne / Toutes les nuits je fais sonner mes chaînes pour toi

Elle n’aime que les nains, que les gnomes / Qu’après les clubs elle ramène à l’aube / Témoin d’étreintes et de secousses / J’me souviens plus c’que c’est la peau douce / Car je suis un fantôme, son regard me traverse sans me voir / Car je suis un fantôme, son regard me traverse sans me voir

Chorus

J’suis fidèle à ma réputation j’fais des frayeurs à tous ces garçons / Mais leur esprit cartésien m’exaspère / Plus personne ne croit aux fantômes, aarrgg !!!!!

Chorus

J’suis excédé, à bout de patience, j’ai mis au point une ultime vengeance / Ta vie onirique sera hantée par mon image / 4000 années d’horreur !

Quelqu'un qui m'ressemble
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album POP SATORI
coffret BEST OF SINGLES ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION ; version 92 PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

On s’ressemble, c’est fou c’qu’on ressent / Du moins c’est ce qu’il me semble, on s’ressemble / On est bien ensemble et quoiqu’on en pense / Etre ensemble en confidence est pure chance

On s’ressent, c’est à n’y rien comprendre / Tant on se ressemble, on s’ressent / Qui s’ressemble, se rassemble, qui s’ressemble s’assemble / J’cherchais partout quelqu’un qui m’ressemble

On s’ressemble, c’est fou c’qu’on ressent / Du moins c’est ce qu’il nous semble, on s’ressemble / Et puis se confondre, à la nuit se fondre / Seul dans cet hôtel à Londres, me morfondre

Plus de comptes à rendre, ne plus se surprendre / Ailleurs se méprendre, se détendre / Qui s’accorde, se raccorde et se désaccorde / Chercher ailleurs quelqu’un qui t’ressemble

Plus de comptes à rendre, ailleurs se méprendre / Même ailleurs s’éprendre, s’en défendre / Qui s’ressemble, se rassemble et se désassemble / S’casser ailleurs faire c’que bon me semble / Mais tu r’viens

Qui est in qui est out
(Serge Gainsbourg)
album Initials B.B. de Serge Gainsbourg
live lors du concert des Bill Baxter à Paris début des années 80
Réévolution
(Etienne Daho/Christian Fradin – Etienne Daho)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Soldats de la rue ou anges déçus / Que tous les cœurs vaillants oubliés / Et les âmes pures revêtent l’armure / Dans un monde réévolué / Réécrire l’histoire, à nos étendards / De quel côté l’épée va frapper / Pour un peu d’amour, au son des tambours / Dans un monde réévolué / Puisque l’avenir, dépend de notre foi / De notre irrépressible, envie de vivre / Le futur s’ra bien plus que parfait / Ooh, debout et le poing levé ! / Pour la vérité, pour la liberté / Le spirituel, la beauté / Les arts et les sciences et la différence / Dans un monde réévolué / Puisque l’avenir, dépend de notre foi / De notre irrépressible, envie de vivre / Le futur s’ra bien plus que parfait / Ooh, debout et le poing levé ! / Soldats de la rue ou anges déçus / Que tous les cœurs vaillants oubliés / (et) Ames pures revêtez l’armure / Dans un monde réévolué / Puisque l’avenir, dépend de notre foi / De notre irrépressible, envie de vivre / Le futur s’ra bien plus que parfait / Ooh, debout et le poing levé ! / Puisque l’avenir, dépend de notre foi / De notre irrépressible, envie de vivre / Le futur s’ra bien plus que parfait / Ooh, debout et le poing levé !

Remember (feat. Etienne Daho)
(Keefus Cianca Reminisce Remix)
album Heartbreak de Unloved
Rendez-vous à Vedra
(Etienne Daho/Helen Turner)
album CORPS ET ARMES
best of L’HOMME QUI MARCHE ; CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

L’amour fou qui fait battre mes veines / Te dire tout, de la chaleur qui m’enfièvre / Provoque en toi des réactions en chaîne, viens à moi

Tu avances et recules, de cent pas / Ce suspense pur, aura-t-il raison de moi ? / A ton rythme et à ton propre tempo, tu viendras / Rendez-vous à Vedra

Pris par le vertige, je te crie oublie-moi / Mais plus tu me délivres, plus je suis près de toi

L’amour fou, magique et contagieux / Qui rend fou, intrépide et dangereux / Les percussions de ton cœur se déchaînent, viens à moi / Rendez-vous à Vedra

Fuis la voie est libre, je te crie oublie-moi / Mais plus je me délivre, plus je suis près de toi

Trop fort ton cœur vibre, tu me cries oublie-moi / Mais plus je te délivre, plus tu es près de moi

Tu viens à moi

Rendez-vous au jardin des plaisirs
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album EDEN
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Rendez-vous au jardin des plaisirs, rendez-vous donc / Quel que soit l’objet de vos désirs, rendez-vous donc / J’annonce la couleur illico, j’me jette à l’eau / Vous et moi, nous nous ressentons, rendez-vous donc / A l’évidence, nous nous ressemblons / Mêmes souffrances, même isolement, même désir de fusion

Tout le monde se fait séduire, comme tout le monde / Et tout le monde prend feu, comme tout le monde / Et tout le monde aime et souffre, comme tout le monde / Car tout le monde finit par s’faire tej’ comme tout le monde / Quelle différence cela fait, quelle différence ? / Mêmes espoirs fous, même isolement, même désir de fusion

Y a-t-il des raisons d’être fier ? / Y a-t-il des raisons d’avoir honte ?

Nos différences se ressemblent furieusement / Même signalement, même désir de fusion

Au jardin des plaisirs, moi aussi je me rendrai / Je serai fort je m’ferai beau, j’vous ferai pas honte / Touchez ma bosse, tâtez ces fruits, goûtez-moi donc / Croquez ma pomme, je suis votre homme, croquez-moi donc / A l’évidence, nous nous plaisons / Ce soir, l’amour est transe, l’amour est bon / La fusion n’est qu’illusion

Résérection
(Etienne Daho/Etienne Daho)
mini album RESERECTION
RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Et c’est alors que supposément blessé / Par le commun des mortels / Qu’en habit pourpre et net / De mes cendres fiction / Pour l’encore inconnu(e), attendu(e) / Je reserecte encore et encore. / Pour toi, je réserecte encore et encore.

Retour à toi
(Etienne Daho/Etienne Daho – Nicholas Dembling)
album REEVOLUTION
compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Ennemi de soi-même, comment aimer les autres ? / Etranger à soi-même, étranger pour les autres / Qui réduit au silence, le fracas de l’enfance / Et avance masqué, en attendant sa chance / Et sous les apparences, le prix du vêtement / Personne ne voit les plaies et le sang de celui qui survit / Mais quand demain se lèvera, ah, je serai libre, retour à toi / Quand demain de lèvera, ah, je serai libre, retour à moi / Si l’amour me couronne et s’il me crucifie / Elève mes pensées dans un hymne à la vie / Et que monte très haut la flamme des bougies / Quel que soit le drapeau ou le Dieu que l’on prie / Et sous les apparences, vulnérable et changeant / Personne ne lèche les plaies et le sang de celui qui survit / Mais quand demain se lèvera, ah, je serai libre, retour à toi / Quand demain de lèvera, ah, je serai libre, retour à moi / Quand demain de lèvera, ah, je serai libre et près de toi / Retour à toi et moi

Rue des petits hôtels
(Etienne Daho)
album PARIS AILLEURS
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Tu fais ô ô et tout là-haut / La lune éclaire nos corps libres et soudés comme deux chaînes

Tu fais ô ô, t’abîmes pas trop / N’en dis jamais trop et donne de toi juste ce qu’il faut

Les villes se ressemblent, je m’ennuie à me pendre reste pour m’surprendre

Peu importe les pièges que tendent / Là dans ton dos des ordures, drôles d’oiseaux bien comme il faut

Parcours par cœur, Paris ailleurs / Les souvenirs se traînent, l’enfance se promène rue des petits hôtels

Cet endroit te ressemble et tu devrais t’y rendre reste pour m’surprendre / Viens m’surprendre…

Ton corps s’épuise de se tendre, vas-tu guérir ou te rendre ? / Reste pour t’surprendre

Tu fais ô ô, mais j’en dis trop / J’illusionne trop, trop loin et trop haut, plus qu’il ne faut

Saint-Lunaire, dimanche matin
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album LA NOTTE LA NOTTE
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

La fête s’achève et les derniers se pressent / C’est comme dans un rêve et y’a plus rien à boire, bonsoir

Dans le vestibule où nos regards se croisent / Vais-je enfin oser l’amener sur la plage, bonjour

C’est l’heure des folies permises, enfin / L’heure où je ne comprends plus rien

La fête s’achève, plus une cigarette / Mais toi, tu as compris, tu me suis sans rien dire, bonjour

C’est l’heure des délires permis, enfin / L’heure où je ne comprends plus rien / Tant d’alcool, ma tête est lourde / Un peu d’air frais me ferait du bien / La fête s’achève et les derniers se pressent / Y’a plus rien à boire, mais tes lèvres suffisent, bonjour !

Sally go round the roses (avec Comateens)
(Makoroseremix)
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
San Antonio de la luna
(Etienne Daho/Les Valentins – Eienne Daho)
album CORPS ET ARMES
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Toutes les vérités seront bonnes à entendre et seront bonnes à dire / Je ne crains pas mal et me méfie du bien, les normes sont bien pires / Apaisés, les démons qui menacent, mon reflet dans la glace, fusionnel face à face / Je découvre l’été, l’été sans fin

180 degrés d’immense liberté, de chaleur m’envahissent / Retrouver comme un frère, celui que je suis vraiment et sa rage de vivre / L’inconscient peu à peu se déleste des souvenirs épars, dispersés au hasard / Je découvre l’été, l’été sans fin

Un sentiment d’éternité, je découvre l’été sans fin

Ce soir, la lune est pleine et la mer est argent, l’instant est symbolique / Pour qu’une collision épidermique ait lieu, somptueuse et limpide / Je suis prêt, je me sens fort et libre, tu donnes et je reçois, mes ailes se déploient / Je découvre l’été, l’été sans fin

Pour l’éternité, avec toi, l’été sans fin

Sans rire, sans parler (démo 78)
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Satori pop century
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album POP SATORI
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Satori pop, pop satori / S.A.T.O.R.I, ça s’écrit / Satori pop, pop, pop satori

Mais non, c’n’est pas encore une chanson d’amour / C’est une chanson sur beaucoup mieux que ça / C’est un hymne à beaucoup plus flash / C’est une chanson sur la lumière / C’est une chanson sur les détails / Sur la nervosité fébrile lorsque tu m’touches et que tu m’pinces

Laissons nous bercer d’illusions, berner

Toi et moi petits enfants du siècle, neufs, affolés / Illuminés complètement / Réunis par hasard pour le luxe et le mieux / Reste debout près de moi mon enfant pop sacré / Pour que ma joie demeure / C’est une musique sur le feu qui nous habite, mon bébé

Laissons nous bercer d’illusions, berner

Hey, t’as vu la lumière, c’est quoi ? / C’est une chanson sur les détails de nos rencontres / Un vingt deux février de l’année pop, pop au soir.

Laissons-nous bercer d’illusions, berner

Mais non c’n’est pas encore une chanson d’amour / C’est une chanson exaltée et naïve sur la lumière / Et aussi sur les détails

En guise d’épilogue, ouvrons la dialogue / Mission tous deux, euphorie synchrone

Satori thème
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album POP SATORI
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Le pop satori n’est pas un pas qui se danse froid

Saudade
(Etienne Daho)
album PARIS AILLEURS
BEST FS SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

En ce mai de fous messages, j’ai un rendez-vous dans l’air / Inattendu et clair, déjà je pars à ta découverte / Ville bonne et offerte //C’est l’attrait du danger qui me mène à ce lieu / C’est d’instinct qu’tu me cherches et approches / Je sens que c’est toi

C’est à l’aube que se ferment tes prunelles marine / Sous quel méridien se caresser, dans mes bras te cacher / Dans ces ruelles fantômes ou sur cette terrasse où s’écrase un soleil / Tu m’enseignes le langage des yeux, je reste sans voix

Les nuits au loin tu cherches l’ombre / Comment ris-tu avec les autres / Parfois aussi je m’abandonne / Mais au matin les dauphins se meurent de saudade

Où mène ce tourbillon, cette valse d’avions / Aller au bout de toi et de moi / Vaincre la peur du vide, les ruptures d’équilibre / Si tes larmes se mêlent aux pluies de Novembre / Et que je dois en périr, je sombrerai avec joie

Signé Kiko
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album LA NOTTE LA NOTTE
coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Tout l’après-midi à regarder la pluie / S’en est fallu d’peu pour qu’il en meure d’ennui / S’il avait des sous s’enfuirait loin d’ici / Dans son île retrouver ses amis / Dans son île où l’attend Lolly

Ses dernières lettres parlent de soleil / De journées lumière, de plaisir au réveil / De poissons dorés, de bateaux, de merveilles

Mais ici, le ciel gris le désole / Mais ici, sa couleur l’isole

Lolly attends-moi, je reviendrai bientôt / J’me débrouillerai par avions par bateaux / Lolly attends-moi je reviendrai bientôt / J’me débrouillerai par avions par bateaux / Signé Kiko

Sleep (avec Comateens)
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
So in love (feat. Etienne Daho)
(Andrew McCluskey – Orchestral Manoeuvres in the Dark – Paul Humphry – Stephen Hague/Orchestral Manoeuvres in the Dark)
album Crush d’Orchestral Manoeuvres in the Dark
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
So sad (feat. Etienne Daho) (duo avec Françoise Hardy)
album Clair-obscur de Françoise Hardy
compilation MONSIEUR DAHO ; version démo solo sur EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Soleil de minuit
(Etienne Daho/Frank Darcel)
film Désordre d’O. Assayas)
SINGLE
compilation ED COLLECTION ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; version démo 81 MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Sombre romance, graine de violence / Rêves d’enfance, rites magiques / Images usées, rêves éveillés / Héros d’antan qui défient le temps

Dans le noir, garçons couche-tard / Sans guitares, gagnent peut-être un pourboire pour la frime / La déprime en prime

Péloche rayée de gris, de bleu / Cuirs fatigués, rides au coin des yeux / Coca, ice-cream, pas un centime / Pauvre James Dean traîne boulevard du crime

Dans les gares, félins aux yeux noirs / Sans départ, pas d’crédit pour les chasseurs en prime / La déprime en prime

Sombre voyou au regard fou / C’est toi, c’est nous qui dormons debout / Vivre à demi, désirs, envies / Paresse, ennui, soleil de minuit

Sometimes (duo avec Bill Pritchard)
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Son silence en dit long (démo 2006)
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Sortir ce soir
(Etienne Daho/Frank Darcel)
album LA NOTTE LA NOTTE
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

De cocktails subtils en filles dociles / De discours faciles en regards mobiles

La nuit brille de tous ses feux / Night club, paradis pour tous ceux / Qui cherchent Dieu sait qui Dieu sait quoi

De frissons faciles en propos futiles / De dragues habiles en automobile

Ce soir, je n’ai d’yeux que pour toi / Qui cherche Dieu sait qui Dieu sait quoi

Je vais encore sortir ce soir / Je le regretterai peut-être / Je vais encore sortir ce soir / Je le regretterai sans doute

De cocktails subtils en filles dociles / De discours faciles en regards mobiles

Enfin quelques verres nous rapprochent / Enfin je crois qu’c’est dans la poche / Je cherche Dieu sait qui Dieu sait quoi

Je vais encore sortir ce soir…

Soudain
(Etienne Daho/Nicholas Dembling)
album EDEN
BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE EDEN DELUXE REMASTERED COLLECTION

Comme si j’étais assis, là-haut au paradis / De l’autre côté de ma vie, le paradis acquis / C’était un grand jeudi / tous les jours, paradis / De l’autre côté de la rue, mon paradis perdu

Soudain, quel est ce rayon éblouissant / Elu parmi ces milliers d’passants sans rêves / Qui ne savent pas être heureux

Comme si j’étais assis, là-haut au paradis / De l’autre côté de la rue, mon paradis perdu

Soudain, je me sens le cœur léger, léger / Presque trop heureux à en crever / C’est bête, c’est un sentiment merveilleux

Comme si j’avais acquis un p’tit bout d’paradis / Tous les espoirs me sont permis puisque je suis en vie / Tous les espoirs me sont permis / Au paradis

Sous garantie
(Malik Djoudi)
album Un de Malik Djoudi
album Remixes Malik Djoudi
live NOS CHANTS ILLUMINENT LA NUIT (BLITZTOUR à Poitiers le 23 octobre 2018)
Stay with me
(Oliver North)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Stay with me through all the lonely nights / Stay with me the dark it needs your light / Won’t you stay with me

Please don’t go, the skies are turning grey / I need you so, how could you walk away / Please don’t go, I need you so, stay with me

Please don’t leave a broken heart alone / Stay with me, we’ll make the stars our home / Please don’t go, I need you so, stay with me

Under a lonely tree I asked her stay with me / She looked me square in the eye / Then she did answer me not with the words I seek / But with a mournful sigh

Sunday morning
(Lou Reed)
compilation ED COLLECTIONLA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Sur la terre comme au ciel
(Etienne Daho/Etienne Daho – Xavier Géronimi)
album L’INVITATION
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Je suis escorté par la chance et l’objet de tous mes désirs, fout le feu à mon existence et tente de me conquérir et je suis libre comme l’air, oui je suis libre comme l’air…

Je n’ai plus de liens, plus d’attaches, riche de ne rien posséder, ce n’est pas l’espoir qui me berce, de vaines chimères insensées, je sens sa flèche qui transperce, le cuivre de mon bouclier, je me sens sur la terre comme au septième ciel, si rien n’est éternel, j’adresse maintenant et ici, une ultime prière, avant d’être poussière, oui, avant de devenir sain d’esprit m’enivrer toute la nuit, d’son animale poésie, sur terre, comme au septième ciel, si rien n’est éternel, j’adresse maintenant et ici, une ultime prière, avant d’être poussière, oui, avant de devenir pur esprit, m’enivrer toute la nuit, d’son infernale poésie.

Il est radical ce séisme, qui bouscule mes habitudes, voir à travers ce nouveau prisme, qui explose mes certitudes et je suis libre comme l’air, oui je suis libre comme l’air…

Je n’ai plus de liens, plus d’attaches mais par sa chaleur irradié, comme si l’astre de feu, dans l’atmosphère était entré et que je provoquais les dieux à force de le contempler, je me sens sur la terre comme au septième ciel, si rien n’est éternel, j’adresse maintenant et ici, une ultime prière, avant d’être poussière, oui, avant de devenir sain d’esprit, m’enivrer toute la nuit, d’sa contagieuse fantaisie, sur terre comme au septième ciel, si rien n’est éternel, j’adresse maintenant et ici, une ultime prière, avant d’être poussière, oui, avant de devenir pur esprit, m’enivrer toute la nuit, d’son animale poésie.

Sur mon cou
(Jean Genet/ Helen Martin – Jacques Lasry)
album LE CONDAMNE A MORT
BEST OF SINGLES
; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Sweeter than you
(Knight)
compilation ED COLLECTION POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Swingin' London
(Etienne Daho/Arnold Turboust) (remix)
compilation ED COLLECTION ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Garden party, Londres 66, jet society dont j’fais partie  / Garden party, fun psychedelic, jerk society dont j’fais partie  / Les mecs sont chics, les filles hystériques, fun society dont j’fais partie

Jerk, jerk, jerk / Flashback, été 66, tout le monde jerke  / Way back, Londres 66, tout le monde jerke dans le Swingin’ London

Fête pour le vice des cocktails délice, fun society dont j’fais partie  / New look, new style et celebrities, fun society dont j’fais partie  / Garden party, Londres 66, jet society dont j’fais partie

Jerk, jerk, jerk / Flashback, été 66, tout le monde jerke  / C’est bath, Londres 66, tout le monde jerke dans le Swingin’ London

Jerk, jerk, jerk / Flashback, été 66, tout le monde jerke / C’est Fab, Londres 66, tout le monde jerke dans le Swingin’ London  / Uh! Stop.

Hip, hip…

Talisman
(Etienne Daho)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Loin du chant des sirènes, envoûtant / Des chimères, des fables et du vent / Viens me retrouver pour l’éternité

Loin des trésors de sable mouvant / De l’or, des épices et des rubans / Viens me retrouver pour l’éternité

Oh combattre pour d’éternelles retrouvailles / Il ne sera pas de plus noble bataille / A célébrer

Dans le désert où s’arrête le temps / A l’heure où le soleil est safran / Viens me retrouver, pour l’éternité

Ce talisman protège les amants / Des mirages et des ouragans / Viens me retrouver, pour l’éternité

Oh combattre pour d’éternelles retrouvailles / Il ne sera pas de plus noble bataille / A célébrer

Oh nous n’aurons ni les honneurs ni les médailles / Mais il n’sera pas de plus noble bataille / A célébrer.

The Deep End (duo avec Jade Vincent)
(Jade Vincent – Keefus Ciancia of Unloved/David Holmes)
album BLITZ

Le vide me fascine et se referme sur moi. Je m’en approche, dangereusement près

Watching in wonder, fascinated. Adventure beckons you / I linger dangerously near. Tout près du bord. Into the flame. Brûler pour vous / S’attarder dangereusement près. Out of the fire. Là dans les flammes. Burning with you

Drowsily I gaze, envious and longing. Nothing separates but fear of drowning

Watching in wonder, fascinated. Adventure beckons you / S’attarder dangereusement près. Tout près du bord. Là dans les flammes. Brûler pour vous

I linger dangerously near. Will she or will she not. Bird on a wire, in mid-air.

The girl from Ipanema (duo avec Lio)
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
The only one (feat. Etienne Daho)
(Yan Wagner/Etienne Daho)
album Forty eight hours Ede Yan Wagner
The pleasure song (démo)
(Marianne Faithfull /Etienne Daho – Edith Fambuena – Jean-Louis Piérot)
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
The shadow of your smile
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
The way you look tonight
(Jean Benoît Dunckel – Nicolas Godin)
album de reprises SURF
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Timide intimité
(Etienne Daho/Alain Whyte – Etienne Daho)
album EDEN
coffret BEST OF SINGLES ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

J’avais ma flamme à déclarer, mais je suis inhibé / Tant de proximité m’a intimidé / Figé par mon complexe d’infériorité / Incohérent, maladroit, gêné / Impossible de prononcer un seul mot sensé / J’me suis arraché / Vite la sortie, un trou de souris / En proie à la confusion mentale, l’humiliation totale / Le regard en dessous bégayant, rougissant / Comme un jeunot, un adolescent / Bon Dieu qu’est-ce qui m’a pris / D’habitude les effets, je n’en abuse pas… / Figé par mon complexe d’infériorité / Incohérent, maladroit, gêné / Impossible de prononcer un seul mot sensé / Timide intimité

Toi + moi
(Etienne Daho)
album PARIS AILLEURS
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Tu es un papillon qui bouge agitant ses ailes ocre et rouge / J’en reviens pas / Mes tempes brûlent ma vue se trouble / Si je regarde ailleurs tu vois rouge / Mais panique pas

Je laisse les vipères siffler sur ma tête / T’en fais pas / Et leurs jeux tordus me font battre en retraite / T’en fais pas

Que tu mordes mes lèvres en douce ou bien que tu suces mon pouce / J’en reviens pas / C’est fou tu es unique et intense bébé de saturne fête mes sens / J’ai le cœur qui bat

Comme deux torches sous la pluie nouvelle toi et moi / Préparons à deux notre vie nouvelle toi et moi

There’s a place for us…

Comme deux torches dans la nuit nouvelle brûlent en secret / Le désir gronde dans la nuit nouvelle dis ton secret / Tout ce que tu veux tout ce que tu ne veux pas

Comme deux torches dans la nuit nouvelle toi et moi / Préparons à deux notre vie nouvelle et dis moi / Tout ce que tu veux tout ce que tu ne veux pas

There’s a place for us…

Toi jamais toujours
(Brigitte Fontaine/Etienne Daho – Xavier Géronimi)
album L’INVITATION
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Toi jamais, vermine douce, satan de soie, soleil levant, toi plus jamais, cheval de feu, ô toi toujours, crapaud de dieu, cantharide acide, tubéreuse mortelle, mon ange doré.

Toi jamais, mais insiste encore un peu, ô toi toujours, encore et toujours, le jour se lève et je t’adore, rubis glorieux, lame d’argent, poignard sculpté dans mon cœur, toi, jamais.

Toi jamais, sauf si tu ris dans les matins chagrins, sauf si tu couches dans les fleurs, loin du malheur, des migraines folles et des bagues à poison, alors toi peut-être, toi toujours ô mon maître, traîtresse… toi toujours…

Oh oui toi plus que jamais, bouquet final, pissotière sacrée, mon âme, toi jamais, jamais plus loin de toi, tu brûles, tu flambes dans mes veines, comme le nectar assassin, tiens, tiens, prends ma main pour toujours, toujours pour toi, les envolées du paradis, les flammes de la vie les amandiers en fleurs sur l’horizon, toujours toi. à jamais, jamais jamais, toujours, toi que j’aimais nuit et jour, ô pleurs de joie, toi à jamais toujours…

Toi, jamais.

Tombé pour la France
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album POP SATORI
mini album TOMBE POUR LA FRANCE ; compilation ED COLLECTION ; BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Be bop, pieds nus sous la lune, sans foi ni toit ni fortune / Je passe mon temps à faire n’importe quoi /Sur les pistes noires de préférence, quand le démon de la danse / Me prend le corps, je fais n’importe quoi, tout va bien

Sur un jerk électronique, se nouent des amours ludiques / Be bop la vie c’est n’importe quoi / C’est la fête, c’est psychadélique, me demande pas c’que j’fabrique / Je te répondrais n’importe quoi, j’en sais rien

Chorus

Dum di la, je m’étourdis, ça ne suffit pas / A m’faire oublier que t’es plus là / J’ai gardé cette photo sur moi, ce photomaton que t’aimais pas / Si tu r’viens n’attends pas qu’au bout d’une corde mon corps balance

Be bop, pieds nus sous la lune, sans foi ni toi ni personne / Je crois bien que j’f’rais n’importe quoi / Pour te voir cinq minutes encore à Sables d’or près des dunes / Je te raconterai n’importe quoi, ce sera bien

Dum di la, je m’étourdis ça ne suffit pas / A m’faire oublier que t’es plus là / J’ai gardé cette photo sur moi, ce photomaton que t’aimais pas / Si tu r’viens n’attends pas que je sois tombé pour la France

Ton cinoche (pour Elli)
(Etienne Daho/Frank Darcel)
album MYTHOMANE
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Qu’est-ce qui se passe dans ta tête, quelquefois / J’aimerais bien être dans ta tête, quelquefois, / C’est pas que je cherche la p’tite bête / Mais pour moi c’est un vrai casse-tête / Il y a de quoi s’y perdre, quelquefois

Faudrait-il que j’incarne le héros de ton choix / Pour que tu daignes enfin poser les yeux sur moi, / Etre Tarzan la banane ou Robinson dans sa cabane / Bogart, James Dean ou pourquoi pas même Dracula

Qu’est-ce qui se passe dans ta caboche, dis-le moi / Mais qu’est-ce qui se passe dans ton cinoche, dis-le moi, / J’attendrais bien jusqu’à demain, debout ou sur un strapontin / Si tu m’expliques le début du film et la fin

Si j’prends une place pour ton cinoche, rien qu’une fois / Afficher complet ton cinoche, m’en veux pas, / Qu’aussi j’en prenne plein la tête / Et c’est dans un fauteuil couchette / Que je verrai la fin du film avec toi

Touched by the sun (démo 99)
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Tous les goûts sont dans ma nature (duo avec Jacques Dutronc)
(Jacques Dutronc)
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; version démo solo PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Trouble in mind (démo)
(Richard M. Jones)
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Truth remains (duo avec Vanessa Daou)
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Tu dors encore
(Etienne Daho/Frank Darcel)
album MYTHOMANE
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Je m’réveille bleu blanc p’tit jour / J’ai envie de faire un tour / Une petite pluie me réveille / Fraîcheur me désensommeille / Et toi tu dors encore

Les p’tits cafés sont ouverts / S’éteignent les réverbères / Les enfants vont à l’école / Et je remonte mon col / Et toi tu dors encore

Flic flac envie de faire des blagues / Flic flac cloche-pied dans les flaques / Petites gouttes sur le cou / Je m’sens bien un point c’est tout / Et toi tu dors encore

Et je chante sous la pluie / Pas besoin d’parapluie / Tiens arrive le soleil / Change la couleur du ciel / Et toi tu dors encore

Quatre à quatre l’escalier / Je monte te réveiller / La vie est douce parfois / On ne sait même pas pourquoi…

Tu mi delirio (mix alternatif 2)
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Un bonheur dangereux
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Les compagnons du soir dorment à la belle étoile, là sous les ponts de la nuit, à Paris Village, le miroir de la Seine, les lueurs des lampions, fuient le poison sans visage d’un ciel sans nuage, fredonnent la la la, / Ô la douceur de ce futur incertain. / La la la, trahir sa route, fracasser son destin. / Les compagnons du jour, tête dans les nuages, provoquent bien des carnages, des carambolages. / Les fusils silencieux, hobos à l’unisson, redoutent tous les ravages d’un ciel sans nuage, fredonnent la la la, aveuglés par un grand soleil radieux. / La la la, crever d’une O.D. de ciel bleu. Mais de loin, préférer encore un bonheur dangereux, c’est en allant trop loin que l’on avance un peu. / Oui sans fin rechercher un bonheur dangereux, c’est en plongeant trop bas que l’on s’élève un peu. / Les compagnons du soir ont une bonne étoile et sous les ponts de minuit, en rien ne partagent, l’ambition du vainqueur, la sueur du champion et le poison sans visage d’un ciel sans nuage, fredonnent la la la, aveuglés par un grand soleil radieux, la la la, crever d’une O.D. de ciel bleu. / Mais de loin, préférer encore un bonheur dangereux, c’est en allant trop loin que l’on avance un peu. / Oui sans fin rechercher un bonheur dangereux, c’est en plongeant trop bas que l’on s’élève un peu. / Là sous ton parapluie, les mirages s’amoncellent et le gris, cage hérissée de cris, où l’on joue pâle parodie de paradis, en sursis. / Mais de loin, préférer encore un bonheur dangereux, c’est en allant trop loin que l’on avance un peu. / Oui sans fin rechercher un bonheur dangereux, c’est en plongeant trop bas que l’on s’élève un peu. / C’est en allant trop loin que l’on avance un peu. / C’est en plongeant trop bas que l’on s’élève un peu. / La la la…

Un homme à la mer
(Etienne Daho)
album PARIS AILLEURS
BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE ; version acoustique POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION ; PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION

C’était bien là, le fameux paradis / Y mettre un pied marin, mais se sentir saisi / Par ton regard chaud, ton regard chaud… / Alors que l’on se voudrait fort et fier / Fondre comme les glaçons au fond de nos verres / Boire la nuit entière pour ne plus se taire / Pour devenir un autre…

Entre désir en rade et désert blanc / Je pense à toi la moitié du temps / A ton regard clair, ton regard clair… / Aveugle et plein de toi vers la lumière / Quand le soleil incendie la mer / J’ai aimé ton mystère et je peux mieux faire

J’me sens comme un homme à la mer / Qui a déjà aimé me comprenne / J’me sens comme un homme à la mer / Que pourrais-je y faire ? / J’me sens comme un homme à la mer / Qui n’a jamais aimé me jette la première pierre / J’me sens comme un homme à la mer / Que pourrais-tu faire ?

Toi, mon ange, un cadeau des dieux, que je caresse avec les yeux / Tu fais ma joie, mon gemme précieux, je te caresse avec les yeux / Je n’te caresse qu’avec les yeux

J’n’ai aimé que ton mystère, j’aurais dû mieux faire

J’me sens comme un homme à la mer / Mon cœur de pierre n’a vu que la moitié de la mer / J’me sens comme un homme à la mer / Que pourrais-je y faire ? / J’me sens comme un homme à la mer /Mon cœur de pierre n’a vu qu’la moitié de la mer / Comme un homme à la mer / Qui s’est déjà noyé me comprenne

Un merveilleux été
(Etienne Daho/Nicolas Dubosc – Etienne Daho)
album L’INVITATION
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Rien ne semble pouvoir venir troubler ce merveilleux été, la maison est grande ouverte et aérée, j’ai réparé, la toiture et repeint les murs, j’ai pansé mes blessures et refait ma vie, ici.

Il flotte un si merveilleux parfum sucré de fleurs éclatées, comme un je-ne-sais-quoi de sacré, dans le ciel d’été, l’azur est aveuglant et pur, comme une éclaboussure, dans ce cadre idéal et toi tu veux savoir pourquoi aujourd’hui je ne t’aime plus, pourquoi depuis un moment, on ne se capte plus et tu pleures en secret toutes les larmes de ton corps, comme si j’étais mort.

Il règne une si oppressante chaleur, comme une torpeur, alors que monte très haut le mercure, tu rases les murs, l’odeur de souffre de ton cœur noir, envahit le soir, d’une sexuelle tension.

Les effluves lourdes de la glycine, près de la piscine, enivrent mes sens comme la fêlure qui te défigure.

A pleine bouche, je lèche tes larmes et le sang, qui perle lentement de tes poignets blancs et toi, oui toi, tu veux savoir pourquoi aujourd’hui je ne t’aime plus, pourquoi depuis un moment, je ne te désire plus et tu pleures en secret toutes les larmes de ton corps, comme si j’étais mort.

Piètres mensonges, fuites, sentiments confus, comment as-tu pu ? Quelle désespérance ! Que sont devenues ta droiture et ton innocence ? Désormais, en toi, désolé, j’ai perdu confiance, tu veux savoir pourquoi aujourd’hui je ne ne t’aime plus, pourquoi depuis un moment, on ne se comprend plus et tu pleures en secret toutes les larmes de ton corps, comme si j’étais mort.

Tu pleures en secret toutes les larmes de ton corps, fais comme si j’étais mort.

Un nouveau printemps
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE

Quand la chance les lâche, frangins à la dérive./  Ô merveilleux perdants, se débattent en l’eau vive. / Si sauvagement rejetés, nager vers l’autre rive. / Parvenir de l’autre côté et vivre vaille que vive. / Apprendre à coups de crosss et de cheveux tondus, vois les plaies qui scintillent, aux torses des vaincus, mais si la cause est belle peu importe le but. / Dans la fraîcheur exquise, de ce nouveau printemps, l’embarcation dérive. / Si sauvagement rejetée, de l’une à l’autre rive. / Parvenir de l’autre côté, ailleurs enfin revivre. / Apprendre à coups de crosse et de cheveux tondus, vois les larmes scintillent, aux paupières vaincues. / Mais si la cause est belle peu importe le but. / Apprendre à coups de crosse et de cheveux tondus. / Vois les plaies qui scintillent, les combattants fourbus. / C’est un nouveau printemps, c’est un nouveau printemps !!! Vois les plaies qui scintillent, aux torses des vaincus, mais si la cause est belle, peu importe le but…

Un nuevo día brillará (version espagnole de Duel au soleil) (duo avec Luz Casal)
(Luz Casal/Jérôme Soligny)
Un serpent dans importance
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album EDEN
compilation MONSIEUR DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Elle est entrée en transes, près de l’arbre de la connaissance / Je n’la connaissais, ni d’Adam ni d’Eve / Depuis je porte le chapeau, un cortège de péchés capitaux / Moi qui suis doux comme un agneau, c’est bête / Un pauvre petit animal, un anneau de lune banal / Ignorant tout du bien et du mal, j’le jure / Un serpent sans importance, à l’eros un poil compulsif / Pas de raison pour être agressif tout de même

Je cherche mâle ou femelle, dehors les chameaux / Et dehors les brêles qui en croquent pour ma pomme / Je hais votre haine, j’voudrais qu’on m’aime

Je suis possiblement paresseux, envieux, luxurieux / Gourmand et orgueilleux, probable… / Avare et coléreux, halte à vos sornettes imbéciles / Vous m’avez jugé peut-être un peu vite / Faites donc abstraction de ma mauvaise réputation / Et mes exigences primitives

Je cherche mâle ou femelle, dehors les chameaux / Et dehors les brêles qui en croquent pour ma pomme / Je vis l’enfer d’être en demande et j’ai tant de choses à offrir / Je veux qu’on m’aime / Quand même

Je cherche mâle ou femelle, et dehors les chameaux / Et dehors les brêles qui en croquent pour ma pomme / Les transports de l’amour et leur cruelle absence me font terriblement souffrir / Je veux qu’on m’aime  / Les délices de l’amour et leur cruelle absence me font terriblement souffrir / Je veux qu’on m’aime / Quand même

Va-t-en
(Etienne Daho)
album MYTHOMANE
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Va t’en, ferme bien la porte / Va t’en, ferme bien la porte derrière toi

Le jour où je t’ai trouvée là / J’crois pas qu’j’avais la baraka / J’ai été séduit par ton air gavroche / Le chapeau sur un oeil et les poings dans les poches

Mais à qui donc avais-je affaire / Sourire gentil et coeur de fer / Je n’savais pas c’qu’y avait dans ta caboche / Une araignée cruelle mais ta toile s’effiloche

Je tire un trait sur cette histoire / Dépêche-toi il se fait tard / Prends ta valise et ferme bien la porte / Sans larmes ni soupir, que la diable t’emporte

Vis à vis
(Etienne Daho/Vincent Mounier – Etienne Daho)
album REEVOLUTION
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

La fenêtre est sur la cour, clic clac sur tous les contours / De ta silhouette athlétique, je l’avoue j’en suis fanatique / Ultime et photogénique

Un éloge au chic de la France / La vraie beauté n’en a jamais conscience

La fenêtre est sur la cour, clic clac sur tous les contours / De ta silhouette en Slimane / Je dois admettre que je suis fan / De tout ce que tu émanes

Un éloge au chic de la France / A la beauté qui n’en a pas conscience

Eloge à ta beauté / Vis à vis, témoin ensorcelé sans répit / Je photographie à ton insu toute ta vie

La fenêtre est sur la cour, clic clac sur tous les contours / De tes courbes, ta plastique, mélange de hip et classique / Une vraie bombe artistique

Un éloge au chic de la France / A la beauté qui n’en a pas conscience

Eloge à ta beauté / Vis à vis, témoin ensorcelé sans répit / Je photographie à ton insu toute ta vie

Je vis ta vie, en vis-à-vis / Je vis ta vie, je vis-à-vis.

Voodoo Voodoo
(Etienne Daho/Fabien Waltmann –  Etienne Daho)
album BLITZ

Je suis la pluie de mercure sur ta peau. Je suis ce canoë qui sur ton dos. S’étire et se tord tout l’après-midi, de manière complexe. Ton corps tressaille, contorsions cosmiques et subtils réflexes / Sortilèges exquis dans ton vortex / Et je plonge dans ton vortex / Je suis ton totem, ton monstre sacré. Je suis ta tribu, l’agneau sacrifié. La jungle bruisse de prières étranges, mélodies complexes. Provoquent des ondulations cosmiques qui laissent perplexe / Sortilèges exquis dans ton vortex. Et je plonge dans ton vortex / Ce soir tous les anges sont voodoo voodoo. L’astre mauve nous pique les yeux. J’épouse tous tes soubresauts périlleux, jusqu’aux cieux… / Et je plonge dans ton vortex.

Walking on thin ice
(Yoko Ono)
album Walking on thin ice de Yoko Ono
EDENDAHOTOUR
Warm leatherette
(Daniel Miller)
titre 2 du single T.V.O.D. de The Normal
EDENDAHOTOUR
Water of the moon (avec Julie Tippett)
(Working Week)
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Week-end à Rome
(Etienne Daho)
album LA NOTTE LA NOTTE
BEST OF SINGLES ; coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ;  best of L’HOMME QUI MARCHE ; LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION ; version He’s on the phone/Week-end à Rome (live Rennes 98)  RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Week-end à Rome, tous les deux sans personne / Florence, Milan, s’il y a le temps / Week-end rital, en bagnole de fortune / Variette mélo à la radio

Week-end rital, Paris est sous la pluie / Bonheur, soupirs, chanson pour rire / Chanson ritale, humm, chanson ritale pour une escale

Week-end à Rome / Afin de coincer la bulle dans ta bulle / D’poser mon coeur bancal dans ton bocal, ton aquarium

Une escapade à deux, la pluie m’assomme / L’gris m’empoisonne, week-end à Rome / Pour la douceur de vivre, et pour le fun / Puisqu’on est jeunes, week-end rital / Retrouver le sourire, j’préfère te dire / J’ai failli perdre mon sang froid / Humm, j’ai failli perdre mon sang froid

Oh j’voudrais, j’voudrais / J’voudrais coincer la bulle dans ta bulle / Poser mon coeur bancal dans ton bocal, ton aquarium

Il vento nei capelli / Caro, accelere e alza la radio / Humm, la notte, la notte

Humm, chanson ritale pour une escale

Oh, j’voudrais tant / J’voudrais tant coincer la bulle dans ta bulle / Et traîner avec toi qui ne ressemble à personne

Where's my monkey
(Etienne Daho/Jérôme Soligny)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION

Ma télé est en morceaux et je n’lis plus les journaux / Mon boulot me mine et mes voisins me dépriment

Where’s my girl, bouhh, il fait pas bon être seul /Where are my friends, bouhh, and where’s my monkey ?

Ma radio est en morceaux et j’écoute pas les ragots / Bien sûr j’aime avec prudence, de peur des conséquences (sigh !)

Where’s my girl, bouhh, il fait pas bon être seul / Where are my friends, bouhh, and where’s my monkey ?

Je suis sûrement spécial, mon bonheur est inégal / Y’à plus qu’le ciel qui s’grise et j’pique ma crise, arrrggg…

Where’s my girl, bouhh, il fait pas chaud être seul / Where are my friends, bouhh, and where’s my monkey ?

(Monkey talk and hysteria…)

Winter blue
(Laurie Mayer/Rico Conning)
album POUR NOS VIES MARTIENNES
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
It had been a grey december / Dark clouds in the sky / Try to forget how the months passed by / You got to be so restless / Then one day you were gone /Face the facts now, everything went wrong

Winter skies turning grey / I’ll be coming back someday / Memories fade away / Winter blue fade to grey

You used to be my best friend / Our lives were intertwined / For a short time, life can be unkind / We struggled through the hard times / Ignoring what was good / Didn’t see the sun / Didn’t smile when we could

Winter skies…

Winter blue fade into grey now / Winter blue fade into grey now / Winter blue, winter blue, winter blue

Now I try to be lonesome / Or worry about what’s wrong / Stop your crying, let the past be gone / There’s a world of lonely people / Worse off than me / Just be grateful, you’re alive and free

Winter skies…

X amours
(Etienne Daho/Sarah Cracknell – Maurice Deebank)
mini album RESERECTION
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Entre vous et moi, c’est difficile d’être deux / Car pour être à deux, faut être adroit / Etre trois, rend difficile d’être à toi / Entre vous et moi, vos émois

Mais quand on aime, on ne compte pas

Entre vous et moi, c’est difficile d’être à vous / Car pour être à vous, faut être adroit / Plus de trois, rend difficile d’être à toi / Entre vous et moi, vos ébats

Entre vous et moi, c’est difficile d’être deux / Car pour être à deux, faut être adroit

Quand on aime, quand on aime, on ne compte pas

You’re like the summertime
(Ultra Orange)
live NOS CHANTS ILLUMINENT LA NUIT (BLITZTOUR)
You choose
(Chris Lowe/Neil Tennant)
album de reprises SURF
REEVOLUTION DELUXE REMASTERED COLLECTION
You really got me
(Ray Davies) album The Kinks du groupe du même nom 
inédit 2e Transmusicales de Rennes le 18 décembre 1980

Au Jack au mois d’avril
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Beat Hotel
démo 82
LA NOTTE LA NOTTE DELUXE REMASTERED COLLECTION
Bleu comme toi
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Centerfold romance (version anglaise de Duel au soleil)
démo 86
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Cette histoire
répétitions 79 ; démo 80
MYTHOMANE DELUXE REMASTERED COLLECTION
Chanson pour un caméléon
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Comme un igloo
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Cow boy
démos 78 et 80
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
(qui sera) Demain, mieux que moi
démo 86
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Des attractions désastre
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Des heures hindoues (duo avec Vanessa Paradis)
home démo répétitions
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Des ir
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Double zéro et l’infini
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Entr’ouvert
démo 82
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Encore cette chanson
démo 78
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Etoiles et revers
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
For you
démo 2009
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Hobart paving
démo
RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Interlude à la désirade
démo 78
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION ; version démo PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Il ne dira pas
répétitions 79 ; démo 78
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Je t’ai oubliée
démo 78
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
L’autre moi
démo 99
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
L’inconstant
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
L'invitation
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
L’orage
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
La Baie
démo 99
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
La nage indienne
démo 99
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
La vie continuera
démo 2006
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Le jour et la nuit
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Le premier de nous deux
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Le prisonnier
démo 2009 solo
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Les jalousies
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Les liens d’Eros
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Love at the first sight (version anglaise de Paris le Flore)
démo 86
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Love of my life (démo 2006)
(Freddie Mercury)
inédit guitare/voix
Lucille
démo 83
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Mes copains
démo 81
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
My heart belongs to daddy
démo avec Elli Medeiros
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Mythomane
démos 78 et K7 78
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
On s’fait la gueule
répétitions 79
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Quelqu’un qui m’ressemble
démo 86
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Réévolution
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Rendez-vous à Vedra
démo 99
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Rendez-vous au jardin des plaisirs
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Retour à toi
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Rue des petits hôtels
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Sans rire, sans parler
démo 78
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Satori pop century
POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
So sad
démo solo
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Soleil de minuit
démo 81
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Son silence en dit long
démo 2006
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Sortir ce soir
démo 82
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Soudain
démo acoustique
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Sur la terre comme au ciel
démo 2006
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Swinging London
démo 82
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Talisman
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
The pleasure song
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Timide intimité
version acoustique EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Toi + moi
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Tombé pour la France
démo 85
LA NOTTE LA NOTTE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Ton cinoche
démos 78 et 80
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Touched by the sun
démo 99
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Tous les goûts sont dans ma nature
démo solo
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Trouble in mind
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Tu dors encore
répétitions 79
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Un homme à la mer
version acoustique POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION1ère version single inédite  PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Un serpent sans importance
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Va-t-en
démos 78 et 81
MYTHOMANE  DELUXE REMASTERED COLLECTION
X Amours
RESERECTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION

A tes côtés (duo avec Malik Djoudi)
(Etienne Daho/Malik Djoudi)
album Tempéraments de Malik Djoudi
Amoureux solitaires (duo avec Calypso Valois)
(Elli Medeiros/Jacno)
album hommage Jacno Future
compilation MONSIEUR DAHO ; SINGLE
Baby Please (feat. Etienne Daho)
(Rococo)
album Bedtime story de Rococo 
Bienvenue (duo avec Jad Wio)
(Bortek/KBYE)
album Fleur de métal de Jad Wio
émission Taratata février 93
Chelsea girls (duo avec Philippe Pascal)
(Lou Reed, Sterling Morrison)
album Chelsea girl de Nico
live DISKÖNOIR TOUR Rennes, 20 décembre 2014
EP 5 titres BE MY GUEST TONIGHT
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Comme un boomerang (duo avec Dani)
(Serge Gainsbourg)
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Comme un igloo (duo avec Sylvie Vartan)
(Etienne Daho)
album Les années Universal de Sylvie Vartan
Des heures hindoues (duo avec Vanessa Paradis)
(Etienne Daho/David Munday)
compilation MONSIEUR DAHO
Dis-lui toi que je t’aime (duo avec Vanessa Paradis)
(Henri Langolff / Serge Gainsbourg)
album Variations sur le même t’aime de Vanessa Paradis
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHOCORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Don’t leave me this way (duo avec Chris Isaak)
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION 
Dragonfly (feat. Etienne Daho)
(Frank Darcel/Marcel Aubé – Frank Darcel – Bertrand Blais – Laurent Etienne)
album Dragonfly de Mars
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION 
Duel au soleil (duos)
(Etienne Daho – Robert Farrel/Jérôme Soligny)
duo avec Elsa émission Ma chansons d’enfance 2001
duo avec Pascal Obispo émission Samedi soir avec… France 2, 6 mai 2006
En surface (duo avec Dominique A)
(Dominique A. – Etienne Daho/Dominique A.)
album DISKÖNOIR LIVE
Et si je m'en vais avant toi (duo avec Françoise Hardy)
(Françoise Hardy)
compilation ED COLLECTION
Eucalyptus (duo avec Zazie)
(Etienne Daho/Pascal Obispo)
album Ensemble contre  le sida
Get off my case (avec Comateens)
(Fabien Waltmann’s remix edit)
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION ; live EDENDAHOTOUR à la Philharmonie de Paris, 11 novembre 2019, 
He’s on the phone
(Saint Etienne)
live notamment lors du concert de Saint Etienne le 22 mai 2019 au Barbican Centre de Londres
live EDENDAHOTOUR à la Philharmonie de Paris, 11 novembre 2019
I can’t escape from you (duo avec Alain Bashung)
(H. Williams sr)
compilation MONSIEUR DAHO ; L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Ici-bas (feat. Etienne Daho)
(Gabriel Fauré/Sully Prudhomme)
album hommage à Gabriel Fauré – Ici-Bas -Les Mélodies de Gabriel Fauré de Baum
I’ll be your mirror
(Lou Reed)
album The Velvet Uunderground and Nico du groupe The Velvet Underground
concert John Cale – Velvet Underground à la Philharmonie de Paris le 3 avril 2016
If (duo avec Charlotte Gainsbourg)
(Etienne Daho/Ginger Ale – arrangements Etienne Daho)
album REEVOLUTION
compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHEREEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Je ne sens plus ton amour (feat. Etienne Daho)
(Benjamin Biolay)
album C’est la vie de Coralie Clément
REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Jungle pulse (avec Saint Etienne)
(Brigitte Fontaine – Etienne Daho/Stanley Damerell – Peter Stewart Wiggs – Tatiana Mais)
L'adorer (duo avec Catherine Deneuve)
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Edith Fambuena – Etienne Daho)
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
L’étrangère (avec Debbie Harry et Nile Rodgers)
(Etienne Daho/Jean-Louis Piérot – Etienne Daho)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE
L’or et la poussière (duo avec Elsa)
(Asher Ash/Elsa Lunghini/Nigel Clark)
album De lave et de sève d’Elsa
La grippe (duo avec Jane Birkin)
(Brigitte Fontaine/Jacques Higelin)
album Rendez-vous de Jane Birkin
La ligne droite (duo avec Keren Ann)
(Georges Moustaki/Barbara)
album Bleue (Deluxe) de Keren Ann
La ville (duos)
(Daniel Darc)
duo avec Daniel Darc SINGLE ; best of L’HOMME QUI MARCHE
duo avec Lescop DISKÖNOIR LIVE
Le grand sommeil (duo avec Katerine)
(Etienne Daho)
cd PLEASE TO MEET YOU du DAHO PLEYEL PARIS
Les bords de Seine (duo avec Astrud Gilberto)
(Etienne Daho – Astrud Gilberto/Arnold Turboust – Jack Bally)
album EDEN
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHEEDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Les dessous chics (duo avec Jane Birkin)
(Serge Gainsbourg)
EP 3 titres PLEASE TO MEET YOUL’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Les liens d'Eros (duo avec Marianne Faithfull)
(Etienne Daho)
album REEVOLUTION
compilation MONSIEUR DAHO ; REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Les lueurs matinales (duo avec Frànçois Marry)
(Frànçois Marry)
album LES CHANSONS DE L’INNOCENCE RETROUVEE ; DISKÖNOIR LIVE
Luck (feat. Etienne Daho)
(Bill Pritchard – Frédéric Lo)
album Rendez-vous Streets de Bill Pritchard
Make believe (duo avec Vanessa Daou)
(Vanessa Daou/Peter Daou)
album CORPS ET ARMES
CORPS ET ARMES   DELUXE REMASTERED COLLECTION
Me manquer
(Etienne Daho – Elli Medeiros – Nicholas Dembling/Nicholas Dembling)
album EDEN
coffret BEST OF SINGLES ; coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Mon amour baiser (duo avec Jane Birkin)
(Serge Gainsbourg)
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHOCORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Mon manège à moi (duo avec Anne Brochet)
(Jean Constantin/Norbert Glanzberg)
émission Taratata février 93
Mortelle (feat. Etienne Daho & Bryce Dessner)
(Etienne Daho/Erwan Castex/Bryce Dessner)
album Creatures de Rone
My heart belongs to daddy (duo avec Elli Medeiros)
(Cole Porter)
EP DAHO SHOW
L’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION ; version démo avec Elli Medeiros REEVOLUTION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Nocturne (Jade Vincent)
(Etienne Daho/Jade Vincent – Keefus Ciancia)
lives BLITZTOUR Olympia, les 1er et 2 décembre 2018, au Liberté à  Rennes, le 21 décembre 2018
Ocean (duo avec Marquis de Sade)
(Lou Reed)
album Velvet Underground du groupe du même nom
lors du Festival la Villette sonique Paris 26 mai 2018
One blood circle (feat. Etienne Daho)
(The Limiñanas)
BO du film Le bel été
Perfect day (duo avec Sandrine Kiberlain)
REEVOLUTION DELUXE REMASTERED COLLECTION
Petit gars (duo avec Christophe)
(Jean-Michel Jarre/Christophe) album Christophe etc de Christophe
Private tortures (avec Coming Soon)
EP 3 titres PLEASE TO MEET YOU ; cd Please to meet you du DAHO PLEYEL PARISL’INVITATION  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Quand tu es là (duo avec Sylvie Vartan)
(Clint Ballard jr)
émission télé Tout le monde l’appelle Sylvie (France 3) 21 septembre 2010
Quelqu'un qui m'ressemble (en trio avec Sylvie Vartan et Françoise Hardy)
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
album Irrésistiblement Sylvie de Sylvie Vartan
Remember (feat. Etienne Daho)
(Keefus Cianca Reminisce Remix)
album Heartbreak de Unloved
Rendez-vous au jardin des plaisirs (duo avec Camille)
(Etienne Daho/Arnold Turboust)
cd Please to meet you du DAHO  PLEYEL PARIS
Sally go round the roses (avec Comateens)
(Makoroseremix)
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Sleep (avec Comateens)
EDEN  DELUXE REMASTERED COLLECTION
So in love (avec Orchestral Manoeuvres in the Dark)
(Andrew McCluskey – Orchestral Manoeuvres int the Dark – Paul Humphry – Stephen Hague/Orchestral Manoeuvres in the Dark)
album Crush
 POP SATORI  DELUXE REMASTERED COLLECTION
So sad (feat. Etienne Daho) (duo avec Françoise Hardy)
album Clair-obscur de Françoise Hardy
compilation MONSIEUR DAHO
Sometimes (duo avec Bill Pritchard)
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Sous garantie
(Malik Djoudi)
album Un de Malik Djoudi
album Remixes Malik Djoudi
live NOS CHANTS ILLUMINENT LA NUIT (Blitztour à Poitiers le 23 octobre 2018)
The Deep End (duo avec Jade Vincent)
(Jade Vincent – Keefus Ciancia of Unloved/David Holmes)
album BLITZ
The girl from Ipanema (duo avec Lio)
PARIS AILLEURS  DELUXE REMASTERED COLLECTION
The only one (feat. Etienne Daho)
(Yan Wagner/Etienne Daho)
album Forty eight hours Ede Yan Wagner
Tous les goûts sont dans ma nature (duo avec Jacques Dutronc)
(Jacques Dutronc)
coffret long box DANS LA PEAU DE DAHO ; compilation MONSIEUR DAHO ; best of L’HOMME QUI MARCHE
Truth remains (duo avec Vanessa Daou)
CORPS ET ARMES  DELUXE REMASTERED COLLECTION
Un nuevo día brillará (version espagnole de Duel au soleil) (duo avec Luz Casal)
(Luz Casal/Jérôme Soligny)
Water of the moon (avec Julie Tippett)
POUR NOS VIES MARTIENNES  DELUXE REMASTERED
Week-end à Rome/He's on the phone (duo avec Sarah Cracknell)
(Etienne Daho)
cd Bienvenue à la maison du coffret BEST OF SINGLES